MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 N'Djamena s'affranchit de la tutelle française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

19052006
MessageN'Djamena s'affranchit de la tutelle française

Courrier international, no. 689
Afrique, jeudi 15 janvier 2004, p. 26

TCHAD
N'Djamena s'affranchit de la tutelle française

Samir Sabah
Al Wasat (Londres)

Depuis l'arrivée en force des compagnies pétrolières américaines, le président Idriss Déby hausse le ton avec Paris et Tripoli. Washington semble bien décidé à faire du Tchad sa nouvelle chasse gardée.

Alors que la Banque mondiale parie actuellement sur la façon dont le Tchad, l'un des pays les plus pauvres du monde, va gérer son pétrole pour fournir un contre-exemple de développement au reste du continent africain, où pétrole rime le plus souvent avec guerre civile, pauvreté et corruption, la Libye, de son côté, observe avec une certaine inquiétude le Tchad entrer dans le cercle fermé des pays exportateurs de pétrole. Dans ce contexte, la demande par N'Djamena de toucher des indemnités pour l'occupation de la Bande d'Aozou par la Libye [de 1973 à 1994] annonce que d'autres "offensives" pourraient être lancées si la Libye tarde à satisfaire ces réclamations. Quant à la France, elle ne voit pas d'un bon oeil le Tchad sortir de sa sphère d'influence et procéder à un rapprochement graduel avec les Etats-Unis.

La France et la Libye partagent d'ailleurs la même inquiétude vis-à-vis d'un certain nombre d'Etats africains qui sont le théâtre d'une pénétration américaine sur le continent noir. Paris comme Tripoli craignent ainsi pour leurs intérêts économiques et même géostratégiques. Ils en veulent pour preuve le changement de ton adopté par les responsables tchadiens à leur égard. La France et la Libye n'ont d'ailleurs pas tardé à répondre au président tchadien Idriss Déby en réactivant l'opposition tchadienne et en l'encourageant à passer à l'action, histoire de rappeler que le scénario qui a conduit à la chute de Hissène Habré peut toujours se répéter si d'aventure Idriss Déby se mettait à croire qu'en possédant du pétrole il peut devenir le président d'une grande puissance régionale africaine. Il faut dire que ni Paris ni Tripoli n'ont apprécié le fait qu'Idriss Déby ait réussi à faire en sorte que le géant pétrolier Exxon Mobil, ainsi que Chevron Texas et leur allié malaisien Petronas soient sollicités pour effectuer les travaux de forage, au détriment de la compagnie française TotalFinaElf, qui devait normalement empocher le marché en octroyant au passage une part du contrat à la compagnie libyenne Tamoil.

225 000 barils de pétrole par jour

Le président tchadien a ainsi pris tout le monde de vitesse en octroyant les permis de forage et d'extraction après qu'Exxon Mobil, siégeant au sein d'un consortium où se trouvent les trois compagnies, eut annoncé un investissement de 3,7 milliards de dollars au Tchad, ce qui constitue le plus important investissement jamais réalisé à ce jour dans la région par une compagnie pétrolière américaine. Les Libyens ont bien essayé de dissuader Idriss Déby en agitant la question des travailleurs tchadiens en Libye, mais le président tchadien leur a rétorqué que ce genre de menace ne marchait plus aujourd'hui, dès lors qu'Exxon Mobil avait déjà engagé 4 000 Tchadiens.

Le 10 octobre dernier, lors des célébrations marquant l'entrée du Tchad dans l'ère pétrolière, Idriss Déby a tenu à faire parader sa garde présidentielle, équipée en partie d'armes américaines, et s'est rendu de façon ostentatoire dans les installations pétrolières du consortium afin de prouver à qui voulait l'entendre qu'il était parfaitement en mesure d'assurer la protection de ce complexe pétrolier. Au cours de la cérémonie, le PDG d'Exxon pour le Tchad a annoncé que "pas moins de 1 milliard de barils de pétrole se trouvaient à 2 000 mètres sous terre, alors que la production, qui avoisine maintenant plus ou moins 100 000 barils par jour, devrait augmenter jusqu'à 225 000 barils par jour d'ici à la fin de l'année". Le responsable d'Exxon a encore annoncé que sa compagnie comptait rester sur place pendant les trente prochaines années, ce qui signifie que les Etats-Unis ont l'intention de disposer pour toujours des richesses du sous-sol tchadien, pays dont il ne sera donc plus toléré qu'il puisse être menacé par qui que ce soit.

C'est dans ce contexte qu'il faut comprendre le style politique agressif du président tchadien lorsqu'il réclame à Tripoli des compensations financières pour l'occupation de la Bande d'Aozou et lorsqu'il adopte un ton relativement plus dur à l'égard de la France. Le régime tchadien profite également de l'intérêt de la Banque mondiale pour son pays. Idriss Déby a affirmé que le Tchad ne serait jamais le Nigeria, qui a vu son revenu moyen par habitant passer de 800 dollars au début des années 80 à 300 dollars aujourd'hui. Le président tchadien a donc compris tout l'intérêt qu'il pouvait retirer de la Banque mondiale en termes d'amélioration du niveau de vie. Idem pour le consortium pétrolier, qui a invité la Banque mondiale à s'investir dans le projet afin de créer un environnement stable pour un pays structurellement faible et marqué par la corruption.

La récente installation d'un centre commercial tchadien à Dubaï reflète ce soudain dynamisme tchadien. Des hommes d'affaires émiriens envisagent d'ailleurs de lancer au Tchad un tourisme axé sur la chasse, dans la mesure où l'Algérie ne remplit plus les conditions idéales pour que des businessmen originaires du Golfe puissent y chasser en paix sans se soucier du fait que telle ou telle espèce animale serait menacée d'extinction. Le centre commercial tchadien créé à Dubaï (sous l'impulsion de la Banque mondiale) offre par ailleurs des débouchés importants aux Tchadiens pour qu'ils puissent écouler certaines de leurs matières premières telles que l'or, le diamant, le marbre ou encore l'uranium - que l'on trouve selon le président Idriss Déby dans la Bande d'Aozou occupée par le passé par la Libye - sans oublier le coton, la viande et la gomme arabique.


Encadré(s) :

Présidence à vie ?

Courrier international

Le deuxième parti tchadien au Parlement, le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP), a récemment rompu avec le camp du président Idriss Déby car cette formation refuse qu'il brigue un troisième mandat en 2006. "En 2001 nous avons fait campagne pour le président Déby avec la promesse qu'il s'agirait de son dernier mandat. Nous sommes hostiles à une révision de la Constitution allant dans le sens contraire", affirme le RDP. Le président Déby est au pouvoir depuis 1990.

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Pénétration de la pipe française sur le marché US et sur le Net
» peinture armée française
» Tnt française en suisse
» Pénétration de la pipe française... chez vous !
» Tous les AMX 13 de l'Armée Française
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

N'Djamena s'affranchit de la tutelle française :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

N'Djamena s'affranchit de la tutelle française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: MONDE-GEOPOLITIQUE/WORLD-GEOPOLITICS :: AFRIQUE/AFRICA-
Sauter vers: