MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 MR JEAN-LOUIS BORLOO, RESPECTEZ LES "ENFANTS D'AIME CES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

22102007
MessageMR JEAN-LOUIS BORLOO, RESPECTEZ LES "ENFANTS D'AIME CES

MR JEAN-LOUIS BORLOO, RESPECTEZ LES "ENFANTS D'AIME CESAIRE" !






suite
au « Grenelle de l’Environnement » et à la nomination de Patrick Lozes,
Président du CRAN, à la tête d’une mission Chlordécone en Martinique.


La
Martinique et la Guadeloupe, stupéfaites, viennent d’apprendre la
nomination d’un homme installé en France depuis de très longues années
à la tête d’une mission sur la question de l’empoisonnement de nos pays
par les pesticides, notamment le Chlordécone. Cette personne
n’entretient, ni de près ni de loin, le moindre lien avec le mouvement
écologiste antillais, ne vit pas sur place et ne connaît pas les
problèmes concrets auxquels nous sommes confrontés. On nous dit qu’elle
« auditionnera » les associations et les organisations agricoles afin
de rédiger un rapport au ministre de l’écologie. Nous affirmons d’ores
et déjà que nous refusons de rencontrer quelqu’un qui n’a
rigoureusement aucune expérience voire aucune compétence pour traiter
du problème concerné.





Nous
en profitons pour nous élever contre cette méthode de gouverner qui
consiste à distribuer des prébendes à des lobbies sous forme de
nominations à la tête de commissions-prétexte. La Martinique et la
Guadeloupe vivent un véritable drame écologique et sanitaire, drame
dénoncé depuis trois décennies par tous ceux que préoccupe le devenir
de ces pays, et il est insupportable que ce drame soit traité avec la
désinvolture dont fait preuve le ministère de l’écologie.



Déjà,
les principales associations écologiques antillaises n’ont pas été
conviées à préparer le « Grenelle de l’environnement ». Il est vrai
qu’il n’avait pas été prévu de réfléchir aux problèmes de l’Outre-Mer.
Mais face à la médiatisation brutale de la question du Chlordécone dans
les grands organes de presse hexagonaux, le ministère a, en
catastrophe, improvisé un « Grenelle de l’environnement pour
l’Outre-Mer » à l’île de la Réunion. Puis, réalisant qu’il était trop
tard pour y rassembler les représentants « domiens », il s’est rabattu
sur la mise sur pied d’un « Grenelle » pour chaque département et
territoire d’Outre-mer !



De
tels cafouillages frisent l’incompétence et le mépris tout à la fois.
D’autant que s’agissant du « Grenelle » organisé en Martinique le
mercredi 17 octobre, personne n’a pris contact avec notre association,
« Pour une Ecologie urbaine », pourtant agréée au titre de la
protection de l’environnement. Personne n’a jugé bon non plus de
solliciter l’intervention des auteurs de « Chronique d’un empoisonnement annoncé ».
Pire : parmi les six points à l’ordre du jour de ce « Grenelle »
improvisé à la hâte ne figure rien sur la question des pesticides et du
Chlordécone qui sont pourtant la préoccupation première des
Martiniquais depuis près d’un an. Un récent sondage révèle que 80% des
Guadeloupéens se déclarent inquiets par rapport à la crise écologique
et sanitaire du Chlordécone. Tout cela est donc complètement
surréaliste !



La
nomination d’un missionnaire déconnecté des réalités antillaises et
l’improvisation de « Grenelle » de l’Outre-Mer revient également à
bafouer les règles les plus élémentaires de la démocratie puisque les
représentants du peuple, à savoir les élus et parlementaires, sont
écartés ou mis devant le fait accomplis.
Loin d’être
associés à la réflexion sur les pesticides, ceux qui possèdent la
légitimité des urnes se voient relégués au rang de figurants, tandis
que les écologistes de terrain et les autres associatifs sont tout
simplement ignorés.



Tout ceci est inadmissible. Inqualifiable même. On se moque des peuples martiniquais et guadeloupéens.



Pour
notre part, nous avons, depuis la sortie de notre ouvrage en février
2007, travaillé aux propositions que l’on pourrait faire afin de sortir
de la crise actuelle. Nos 12 mesures urgentes pour une gestion de sortie de crise,
remises au Président du Conseil Régional de Martinique le 15 octobre
dernier, seront bientôt dévoilées au grand public. La santé de nos
populations passe avant toute considération politique, économique ou
financière.



Martinique, le 17 octobre 2007


Louis BOUTRIN – Raphaël CONFIANT*

http://www.alert2neg.com/article-7200549.html

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Jean-Louis Courtinat: Vivre avec "toit"
» Jean-Louis JEMMA dans le film "Cadet-Rousselle"
» [Editions Praelego] "Au fond du marais" de Jean-Louis Pesce
» [Fetjaine, Jean-Louis] La trilogie des elfes
» [Fournier, Jean-Louis] Où on va, papa ?
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

MR JEAN-LOUIS BORLOO, RESPECTEZ LES "ENFANTS D'AIME CES :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

MR JEAN-LOUIS BORLOO, RESPECTEZ LES "ENFANTS D'AIME CES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: