MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE

Vues Du Monde : ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIÈRES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VÉRITÉ.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social reddit  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE sur votre site de social bookmarking
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides
-24%
Le deal à ne pas rater :
Note d’Espresso – Oro di Napoli Lot 48 capsules compatibles ...
6.62 € 8.67 €
Voir le deal

 

 Stratégies de développement en Afrique; le MAEP

Aller en bas 
AuteurMessage
Tite Prout
Maître de Cérémonie du forum
Tite Prout

Nombre de messages : 1737
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 01/06/2005

Stratégies de développement en Afrique; le MAEP Empty
11052007
MessageStratégies de développement en Afrique; le MAEP

Stratégies de développement :
La conférence d'Accra recommande une harmonisation



Les
participants à la conférence continentale d'Accra sur le Mécanisme
africain d'évaluation par les pairs (Maep) ont souligné la ‘nécessité’
d'intégrer les programmes nationaux d'action aux stratégies de
développement existantes, en vue de renforcer l'harmonisation et la
cohérence des politiques.
Les participants ont affirmé, à l'issue de trois jours de débats, la
nécessité de maintenir l'identité singulière du processus du Maep afin
de conserver sa crédibilité en tant qu'outil de suivi de gouvernance
propre à l'Afrique qui devrait dépendre de façon prioritaire sur les
ressources mobilisées à l'échelle nationale. Les participants venus de
23 pays africains ayant adhérés au Maep, ainsi que des partenaires au
développement se sont réunis à Accra du 8 au 10 mai pour débattre du
thème : ‘La marche déterminée de l'Afrique vers la conquête du 21-ème
siècle : le rôle du Maep’.
Le Maep est un instrument d'auto-évaluation auquel les pays membres de
l'Union africaine (Ua) adhèrent volontairement. Il s'intéresse
notamment aux questions de bonne gouvernance économique et politique.
Jusqu'ici, seuls le Ghana, le Kenya et le Rwanda ont terminé le
processus d'évaluation. L'Afrique du Sud, le Nigeria et l'Algérie vont
passer devant la commission d'évaluation en juillet prochain.
Le Nepad a adopté le Maep en mars 2003. Quelques 26 pays y ont adhéré,
selon des sources proches du Nepad qui précisent que ces pays
renferment les trois quarts de la population africaine. ‘La rencontre
d'Accra a réitéré l'engagement de l'Afrique au Maep en tant
qu'instrument de renforcement de la bonne gouvernance et du
développement socioéconomique du continent’, souligne le communiqué
final.
Les conférenciers ont également réaffirmé la vision politique du Maep
et se sont engagés à l'actualiser. Les participants reconnaissent le
mérite des pays qui ont été évalués, tout en demandant aux autres de
suivre leur exemple. Ils ont en outre recommandé l'accélération de la
mise en œuvre du Maep, invitant les pays qui n'y ont pas encore adhéré
à le faire.
(Aps)


http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=37644
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : redditgoogle

Stratégies de développement en Afrique; le MAEP :: Commentaires

Tite Prout
Re: Stratégies de développement en Afrique; le MAEP
Message Ven 11 Mai - 20:03 par Tite Prout
Le retard du Sénégal dans la mise en œuvre du MAEP s’explique par les élections, selon le directeur du NEPAD










Le
directeur du NEPAD et de la politique de bonne gouvernance, Ibrahima
Mbaye, a expliqué le retard du Sénégal dans la mise en œuvre du
Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) par les échéances
électorales et la nécessité de mettre le comité de pilotage à ’’l’abri
de toute manipulation politique’’.


’’On avait jugé opportun de suspendre l’installation de
la commission nationale de pilotage à cause de l’approche de l’élection
présidentielle’’, a notamment confié M. Mbaye à l’envoyé spécial de
l’APS.


Il a indiqué que c’était un peu ’’pour nous conformer
aux directives du panel des experts qui recommande que le processus
soit mis à l’abri de toute manipulation politique’’.


’’Compte
tenu de la proximité, nous avons jugé nécessaire d’attendre après les
élections législatives du 3 juin pour lancer le processus
d’auto-accusation’’, a souligné le directeur du NEPAD et de la
politique de bonne gouvernance.


Ibrahima Mbaye a participé à Accra à la première
conférence continentale sur le MAEP, une rencontre de trois jours qui
avait pour thème : ’’La marche déterminée de l’Afrique vers la conquête
du 21-ème siècle : le rôle du MAEP’’.


Les participants venaient de 23 pays africains ayant adhéré au MAEP qui avaient à leurs côtés des partenaires au développement


Concernant le comité de pilotage de l’évaluation
interne, ’’le format a été arrêté’’, a assuré M. Mbaye, ajoutant : ’’il
reste à poursuivre les consultations avec les différentes parties
prenantes pour valider le choix des personnalités’’.


’’Il va falloir communiquer avec le panel des experts
et le Secrétariat exécutif du MAEP pour convenir de la date de la
première visite de soutien au pays. C’est cela qui marquera le top de
départ’’, a-t-il indiqué.


Le MAEP est un instrument d’autoévaluation auquel les
pays membres de l’Union africaine (UA) adhèrent volontairement. Il
s’intéresse notamment aux questions de bonne gouvernance économique et
politique.


Jusqu’ici, seuls le Ghana, le Kenya et le Rwanda ont
terminé le processus d’évaluation. L’Afrique du Sud, le Nigeria et
l’Algérie vont passer devant la commission d’évaluation en juillet
prochain.


Le NEPAD a adopté le MAEP en mars 2003. Quelque 26 pays
y ont adhéré, selon des sources proches du NEPAD qui précisent que ces
pays renferment les trois quarts de la population africaine.


L’objectif de la rencontre d’Accra était d’instaurer le
dialogue et le partage d’expériences entre les pays qui ont terminé le
processus et les autres.



http://www.lhebdomadaire.info/+Le-retard-du-Senegal-dans-la-mise,876+
 

Stratégies de développement en Afrique; le MAEP

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE :: POLITIQUE/POLITICS :: LUTTE CONTRE LA CORRUPTION/FIGHT AGAINST CORRUPTION-
Sauter vers: