MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE

Vues Du Monde : ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIÈRES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VÉRITÉ.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social reddit  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE sur votre site de social bookmarking
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal

 

 Bush justifie à Vienne sa guerre contre le terrorisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Tite Prout
Maître de Cérémonie du forum
Tite Prout

Nombre de messages : 1737
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 01/06/2005

Bush justifie à Vienne sa guerre contre le terrorisme Empty
22062006
MessageBush justifie à Vienne sa guerre contre le terrorisme

Le président a expliqué aux Européens à Vienne que le 11 Septembre avait changé le mode de pensée des Américains.

George Bush accueilli à Vienne par son homologue autrichien Franz Fischer, avant l'ouverture du sommet UE-États-Unis.

POUR GEORGE BUSH, la meilleure défense, c'est l'attaque. Le président américain n'a pas attendu d'être épinglé par l'Union européenne sur la gestion du camp de prisonniers de Guantanamo pour justifier, au moins temporairement, le maintien de cette prison à ciel ouvert et promettre d'oeuvrer en vue de sa fermeture.

à la veille du sommet États-Unis-Europe qui s'est déroulé hier à Vienne, chacun attendait que le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, président en exercice de l'UE, demande à son hôte américain, au nom des droits de l'homme et du respect des règles internationales, l'abandon de ce centre de détention. Cette intervention devait constituer le coeur de la rencontre, cristallisant la traditionnelle opposition transatlantique sur les moyens à opposer au terrorisme.

Mauvais pour l'image des états-Unis

Le président américain a coupé l'herbe sous le pied de ses homologues européens. «J'aimerais bien fermer Guantanamo», leur a-t-il expliqué. Mais pas avant que les quelque 460 détenus – principalement afghans, saoudiens et yéménites – végétant encore sur l'île, soient traduits devant les tribunaux américains ou renvoyés dans leurs pays d'origine, moyennant l'aide de ces derniers. La Maison-Blanche attend une décision de la Cour suprême pour savoir si certains prisonniers peuvent être traduits devant une juridiction militaire, tout en négociant, par ailleurs, des conventions d'extradition avec les pays concernés. Des organisations internationales comme la Croix-Rouge pourraient être mises à contribution.

Au lendemain du suicide, le 10 juin dernier, de trois prisonniers de Guantanamo, Bush avait déjà fourni une réponse identique, utilisant les mêmes arguments. Alors placé sur la défensive, il avait reconnu que cette affaire portait tort à l'image des États-Unis dans le monde.

En Europe, depuis ce drame, la protestation était encore montée d'un cran autour de cette zone de non-droit échappant aux conventions internationales. «La guerre contre le terrorisme ne serait pas une victoire si nous devions saper nos valeurs communes», a répété hier le chancelier Schüssel. Le texte de la déclaration commune du sommet mentionne par ailleurs que les «mesures destinées à combattre le terrorisme» doivent être «en totale adéquation avec nos obligations internationales, y compris les lois sur les droits de l'homme, les lois sur les réfugiés et le droit humanitaire international».

Pour autant, George Bush n'a pas fait acte de contrition. «Je comprends vos préoccupations, a-t-il expliqué à ses homologues, mais je ne peux pas laisser des criminels de sang-froid traîner dans les rues.» Un haut diplomate européen faisait écho aux préoccupations américaines, en reconnaissant qu'il «existait un problème avec certains prisonniers dangereux».

Surtout, le président des États-Unis n'a pas apprécié que les citoyens européens, interrogés dans un récent sondage, estiment que son pays constitue – au même titre que l'Iran – une menace pour la stabilité du monde. «Je ne gouverne pas par les sondages, a expliqué Bush, je fais tout pour défendre les citoyens américains mais aussi ceux du monde. L'exercice du leadership exige de fortes décisions.» Ce combat, il le mène au nom de la «liberté».

Pour tenter de convaincre les anti-Bush qui s'apprêtaient, le soir même, à manifester dans les rues de Vienne contre sa visite, le chef de la Maison-Blanche a plongé son argumentaire dans les racines du 11 Septembre. «En Europe», a-t-il rappelé, les attaques contre les tours jumelles «n'ont constitué qu'un moment, aux Etats-Unis, elles ont changé notre mode de pensée».

Les Européens se sont satisfaits de ces explications. Wolfgang Schüssel a rappelé ce que l'Europe doit aux États-Unis. «Sans leur aide en 1945, où en serions-nous aujourd'hui ?» s'est-il interrogé. «Nous ne devons pas oublier que l'Amérique nous a nourris et nous a soutenus à travers le plan Marshall», ajoutant que le 11 Septembre a effectivement représenté «un choc» outre-Atlantique. Et le chancelier autrichien d'ajouter : «Il est grotesque de dire que l'Amérique est une menace pour la paix dans le monde.» Dans la relation transatlantique, recourir aux mânes de l'histoire n'est pas franchement original. Lorsqu'il s'agit de panser les plaies de la guerre en Irak, cet exercice se révèle néanmoins toujours très utile.

http://www.lefigaro.fr/international/20060622.FIG000000115_bush_justifie_a_vienne_sa_guerre_contre_le_terrorisme_.html
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)
Partager cet article sur : redditgoogle

Bush justifie à Vienne sa guerre contre le terrorisme :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Bush justifie à Vienne sa guerre contre le terrorisme

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GÉNÉRALE :: MONDE-GEOPOLITIQUE/WORLD-GEOPOLITICS :: MONDE/WORLD-
Sauter vers: