MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 La Traite Négrière vue par les Occidentaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

02062005
MessageLa Traite Négrière vue par les Occidentaux

La Traite Négrière vue par les Occidentaux : Mythomanie avancée

source:
http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=222

« Ne regarde pas l’endroit où tu es tombé, regarde plutôt l’endroit où tu t’es cogné »
Mythomanie avancée

Bien que Nous, Kémites, n’avions nul besoin d’être « éduqués », certains ont pourtant jugé qu’il était nécessaire de nous civiliser. C’est-à-dire d’étendre leurs activités destructrices et sanglantes sur la Terre Mère.

Non contents de nous assassiner, de nous spolier, de nous violer et de nous rendre amnésiques, ils nous ont aussi « reprogrammés » pour « justifier l’injustifiable », pour nous incriminer et pour nous avilir dans le but de retourner la culpabilité contre l’Afrique elle même.

Pour ce faire, la suprématie blanche a inventé la notion de « commerce triangulaire » et le mensonge de Noirs qui se seraient « vendus entre eux ». Tellement « entre eux » que le Kémite se trouve, aujourd’hui, dispersé aux quatre coins du monde, au lieu, s’il s’était agi d’un « commerce interne », de rester en Afrique.

Mais nous savons - ou devrions savoir - qu’il n’existe qu’une coupable, qu’une seule criminelle aux mains pleines du Sang de nos Anciens et de nos Anciennes. Prépotence qui a rationnellement appliqué le génocide des Noirs. Ce système impitoyable nous a broyé et nous écrase encore pour se conformer à sa raison d’être : promouvoir et sauvegarder pour les siècles des siècles le « projet racial blanc de domination du monde », la plus grande machine de dé-civilisation sanguinaire qui ait jamais vu le jour.

Ce système-machine est tellement bien construit, qu’il lui arrive même de faire croire à ses principales victimes qu’elle est innocente, garante des valeurs universelles, des droits de l’homme et du « soi-moyen » (et même sous la moyenne) à condition d’avoir sa carte de séjour illimitée ou limitée et sa carte « pass » ou trépasse pour nos vies à crédit.

Le seul « commerce » qui ait jamais existé, l’a été entre les « puissances » occidentales et sémites. « Négoce » de nos corps, de nos esprits (de nos Esprits) et de nos âmes. « Entre eux », et non « entre nous ».

Détruire et non civiliser

Rappelons quelques vérités :

fait numéro 1 : quand vous arrivez chez les gens grâce à un curieux sens de la navigation, et que vous y établissez des forts (c’est-à-dire des postes avancés guerriers) ; quand vous obéissez à une doctrine pré-établie (avec des prétentions scientifiques et spirituelles) ; quand vous vous dotez de moyens logistiques, financiers et militaires déterminés, vous ne vous préparez pas à faire du « commerce », mais à mener une campagne de conquête, c’est-à-dire de meurtre, de subjugation et d’effroi. Vous vous apprêtez à anéantir un monde (razzias, guerres intestines provoquées, chantage, expéditions punitives...), non à partager avec lui une commune humanité ou des intérêts, et encore moins à le faire participer, sur un mode paritaire, à l’évolution générale de l’Humanité. Vous vous apprêtez à détruire, non à « civiliser ».
Le « commerce triangulaire » n’existe pas.

Il y’a subjugation culturelle et militaire.

Fait numéro 2 : même si les mythes sont tenaces, il n’y a jamais eu d’esclavage, ni de « commerce » ou de trafic d’êtres humains en Afrique, quelle que soit la période concernée ou l’aire concernée. Nous ne pouvons pas considérer les « dépendances temporaires » que l’on constate de ci, de là, comme de « l’esclavage » au sens occidental du terme.

En Afrique, il n’y a pas eu marchandisation de l’être humain, pas d’accumulation du capital basée sur cette forme « d’activité ».

Il ne se rencontrait aucune main d’œuvre servile et aucune doctrine de suprématie raciale ou de « malédiction divine ».

Fait numéro 3 : les seuls peuples a avoir historiquement pratiqué l’esclavage et le commerce d’êtres humains (trait culturel constitutif) sont les indo-européens et les sémites (arabes et juifs), nomades obscurantistes dont les « possessions de chair, de sang et d’âme » constituaient un héritage transmissible.

Il est vrai que la doctrine antikémite, qui consiste à voir tout Nègre en situation d’infériorité, a brouillé bien des cartes, mais la réalité demeure : des blancs et des sémites se sont d’abord vendus entre eux avant de venir nous apporter la dé-civilisation. « Esclave » désigne d’ailleurs l’asservi est-européen (le slave) mis en captivité par ses frères blancs, moins « païens » que lui.

Ainsi donc, blancs et sémites se sont accommodés du « commerce » d’êtres humains jusque dans la pratique de leur Foi. Bulles papales, sourates, préceptes bibliques, études rabbiniques... ont été d’une belle unanimité pour nous maudire de toute éternité.

L’équation est simple : malédiction de Cham à travers Canaan (les fils paient pour les crimes de leurs pères), malédiction de Caïn, traite négrière arabe, traite négrière atlantique, invasion coloniale, action « civilisatrice », appât du gain, moralité zéro, résignation et obéissance par les terreurs chrétiennes et musulmanes, éducation-programmation, génocide = solution finale antikémite. L’expert en « commerce » d’êtres humains est donc indo-européen (blanc) ou sémite (juif et arabe).

Ce sont les trois seuls axes du « commerce triangulaire », continué aujourd’hui dans toutes les formes d’oppression, de marginalisation et de meurtre, symbolique ou réel, que nous expérimentons au plus profond de nos âmes, sur la Terre Mère et dans tous les lieux d’exil, volontaire ou involontaire.
Ceux à qui profite le crime

Les Noirs ne se sont pas « vendus entre eux ». Il n’y a jamais eu de « commerce » de ce genre en Afrique, sans dimension extérieure. « Entre eux », c’est d’autres peuples entre eux, mieux que nous puisqu’ils ont « mondialisé » le trafic. Encore une fois, seules les puissances blanches et sémites se sont enrichies des « razzias négrières ».

Surtout ne m’objectez pas que les ridicules verroteries amassées par ceux d’entre nous qui ont « collaboré » à ce bien curieux négoce peuvent être comparées à l’opulence « pâle » qui perdure aujourd’hui. Les comparses de la suprématie blanche n’ont été - et ne sont - que des instruments, des courroies de transmission, les relais des réels responsables du plus grand holocauste de l’Histoire. Du plus grand crime contre l’Humanité, puisqu’il s’agit du génocide planifié du peuple civilisateur par excellence. Du meurtre du Père et de la Mère de l’Humanité.

Affectons d’être pris par la maladie du texte de la « rationalité » occidentale (puisque la suprématie blanche croit qu’il existe des « peuples sans écriture », des « cultures de l’oralité »).

Il y’a sans doute, quelque part dans cette Euro-Amérique bien blanche et mal désinfectée (problème d’immigration), dans un de ces centres d’archives tant vantés, des factures, des bordereaux, des offres d’achat en ligne, des comptabilités qui viendraient attester de la « faute allégée » des cultures antikémites occcidentale et sémite.

Signés par nos potentats apostats, toujours « entre eux », ils révéleraient la duplicité des nègres V.R.P, sollicitant le marché de leurs opportunistes clients, appelant sur eux la « malédiction de Cham », organisant la vente de leurs congénères à ces « races élues », nos bourreaux, pour les aider à éradiquer, à extirper, non plus la faute, mais le fautif, trop noir pour avoir quelque chose d’innocent. De blanc, je veux dire. Mais inutile de chercher : ces « preuves » n’existent pas.

***

Qu’est-ce qui a fait la différence ? Qu’est-ce qui a causé notre perte ? Le fer contre la poudre à canon. Une trop haute conscience morale contre la bassesse barbare habillée de religion et de principes humanistes frelatés, dès lors que l’on sort du « monde blanc ». Une trop grande hospitalité contre un sans-gêne notoire appelé « inféodation ».

Nous, peuple courtois, à la courtoisie manipulée, écrasé par excès de courtoisie, maintenu en servitude par la religion de la courtoisie, incapable de nous aimer, non les uns les autres, mais, vous l’avez deviné, « entre nous »...
Transfert de culpabilité

Nous avons sous nos yeux du nouveau millénaire, les mêmes mécanismes de sujétion, qui nous permettent de comprendre les « noirs silences » et les « blancs mensonges », mieux que sous la plume des historiens. Regardons nos chefs d’Etat de Françafrique et d’ailleurs, vendant leur peuple, s’asseyant dessus (mais plus « entre nous », quoi qu’on en dise) sous l’œil maudit qui voit tout, non l’ « Udjat » de notre Transcendance Volée, mais celui des caméras de leur loft-télévision, à l’affût du sida pathologique et pathétique de nos sociétés déliquescentes, putréfiées, non pas momifiées pour une réviviscence Ousirienne, mais décomposées dans la blancheur fibreuse de nos suaires d’importation. Ventes d’armes et non-lieu. Dictateurs de la noire aphasie. Anonymat de sans-papier, crâne fracassé flottant sur la toujours froide Atlantique de nos immigrations charniers. Guerre tribale, ethnique et tous les mots panpan cucul, où les blancs soldats nous font manger la merde de nos essences, en toute impunité. Mais pleurent sur leurs conscrits et leurs ressortissants.

Oui, nous ne sommes plus « entre nous » depuis longtemps, car ils sont parmi nous. Ils servent à la fois Dieu et Mammon, et d’autres si vous voulez ; ils sonnent les glas sinistres de nos morts annoncées et reprochées. Et ils nous diront - et nous les croiront - que c’est... « entre nous ». Notre faute. Le péché originel. La malédiction de Cham. Le signe de Caïn. L’apocalypse « 23 millions de porteurs sains », ni de corps, ni d’esprit.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» La traite négrière
» Traite des vaches du Ch'nord ^^
» Ne traite jamais avec un dragon - Trilogie des Secrets du pouvoir Vol 1 - Shadowrun - Robert N. Charrette
» La Traite négrière à Nantes
» Macro-traite des Micro-vaches
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

La Traite Négrière vue par les Occidentaux :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La Traite Négrière vue par les Occidentaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: TRAITE NEGRIERE-
Sauter vers: