MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 De 700 à 1520 Les premiers royaumes africains

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

30052010
MessageDe 700 à 1520 Les premiers royaumes africains

De 700 à 1520
Les premiers royaumes africains
Article illustré par une vidéo

Avant l'arrivée des Arabes, les royaumes d'Afrique subsaharienne restent largement inconnus faute d'écriture.

On ne connaît que ceux en contact avec le Proche Orient : les royaumes le long du Nil d'une part, héritiers de la civilisation égyptienne qui s'étendait autrefois jusque dans l'actuel Soudan. Et le royaume d'Aksoum d'autre part, qui a hérité à la fois du judaïsme, du christianisme, et de la civilisation sabéenne : il forme l'ancêtre de l'actuelle Éthiopie.

Les choses changent avec le rayonnement de la civilisation arabe au nord de l'Afrique, vers 750...

Notre animation multimédia présente l'émergence des premiers royaumes et empires en Afrique subsaharienne, le développement des échanges commerciaux et l'arrivée des navigateurs européens, en l'occurence des Portugais.

Vincent Boqueho.
L'influence arabe
Familiers du désert, les Arabes donnent de la vigueur au commerce transsaharien : cela permet à certains royaumes du Sahel de trouver une nouvelle prospérité.

Le premier dont on ait trace est le royaume du Ghana, aux confins du Sénégal, du Mali et de la Mauritanie actuels. Il tire son essor des riches mines d'or du sud qui expliqueront la prospérité de tous les royaumes à venir dans la région.

Le commerce favorise aussi la diffusion progressive de l'islam vers le Sahel, et des royaumes islamisés y apparaissent. On citera notamment le Kanem qui prospère autour du lac Tchad après l'an Mil.

À cette époque, le commerce des Arabes sur la côte orientale d'Afrique s'intensifie. Il se forme tout un ensemble de cités-États le long de la côte, dans les actuelles Somalie, Kenya et Tanzanie. L'apport de l'islam et les mélanges entre Arabes et Bantous y conduisent à la naissance du peuple de langue swahili

Le commerce des Swahili concerne des régions de plus en plus méridionales : une tête de pont dans l'actuel Mozambique permet de bénéficier de l'or venu des plateaux du Zimbabwe, à partir du XIIIe siècle. Une capitale s'y développe à proximité des mines d'or, sans doute à la tête d'un vaste État : elle est connue sous le nom de Grand Zimbabwe. C'est l'un des rares endroits à avoir laissé d'importants vestiges archéologiques qui subsistent aujourd'hui.

L'Afrique de l'Or
À la même époque, un nouveau pays islamisé profite des mines d'or de l'Afrique de l'ouest : il s'agit du Mali. Il s'étend notamment vers l'est tout le long du fleuve Niger qui irrigue le désert. Au nord, il sécurise l'accès aux salines situées en plein désert, le sel étant une denrée très précieuse dans la région.

Il forme ainsi un véritable empire qui domine des peuples très divers, le premier connu d'Afrique subsaharienne. Les razzias menées pour contrer toute rébellion sont associées à des mises en esclavage systématiques : le commerce d'esclaves à travers le Sahara prend de l'ampleur à cette époque.

L'empire atteint son apogée au début du XIVe siècle, sous le règne de Kankan Moussa : celui-ci est surtout connu pour les richesses qu'il dépense tout le long de son pèlerinage à La Mecque, qui vont jusqu'à modifier le cours de l'or dans tout le bassin méditerranéen.

La prospérité de l'empire du Mali favorise la diffusion de l'islam : le pays Haoussa à l'est l'adopte à cette époque. Des cités-États s'y développent, tandis que la puissance du Mali décline jusqu'à redevenir un petit royaume au milieu du XVe siècle.

C'est finalement le peuple Songhaï, qui vit le long du Niger entre le Mali et les cités Haoussa, qui tire son épingle du jeu. Par des conquêtes militaires, ils parviennent à reformer un empire le long du fleuve à la fin du XVe siècle. Celui-ci poursuivra son expansion au début du siècle suivant, au prix d'un régime souvent très brutal.

C'est à cette époque que les Européens commencent à naviguer le long des côtes africaines, à commencer par les Portugais, qui fondent leurs premiers comptoirs.

Au passage, ils découvrent le royaume du Kongo, à l'embouchure du fleuve du même nom. Cela a surtout le mérite de montrer que de nombreux royaumes devaient exister en Afrique bien avant l'arrivée des Arabes et des Européens.

En 1488, le Portugais Bartolomeu Dias franchit le cap de Bonne Espérance. Le but est alors de trouver une route vers l'Inde : c'est Vasco de Gama qui l'atteindra 10 ans plus tard. A cette époque, le pape accorde aux Portugais toutes les terres sur la route orientale des Indes, et notamment l'Afrique.

Au début du XVIe siècle, afin de récupérer le commerce dans l'océan indien, les Portugais s'emparent de toutes les cités swahili, sauf Mogadiscio où ils échouent. À cette époque, la ville de Grand Zimbabwe a commencé a périclité, et les Portugais font surtout le commerce de l'or avec un nouveau royaume : le Mutapa, qu'ils appellent «Monomotapa».

Le nord-est de l'Afrique connaît lui aussi quelques bouleversements au début du XVIe siècle : le peuple islamisé des Funj met fin au royaume chrétien d'Alodia, et l'Éthiopie demeure le seul bastion du christianisme dans la région. La diffusion de la langue arabe se poursuit vers le sud jusqu'au cœur du Soudan, tandis que l'Afrique du nord est marquée par l'expansion de l'empire ottoman...

Une archive vidéo de l'INA
Ce film de l'illustre cinéaste Jean Rouch nous présente les descendants du peuple songhai, sur les bords du Niger...

Scènes de la vie quotidienne et danses rituelles composent un magnifique travail d'anthropologie (1947, 12min45s).
Voir notre sélection de vidéos

http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=509

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
» Salvatore, R.A. - Terre Promise - La Légende de Drizzt 3 - Les Royaumes Oubliés
» Jouez au jeu des premiers mots et gagnez une étoile de sheriff
» [SdA] Les Royaumes Déchus s'éveillent ...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

De 700 à 1520 Les premiers royaumes africains :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

De 700 à 1520 Les premiers royaumes africains

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: LES GRANDES DATES DE L'HISTOIRE-MEMORABLE DATES OF HISTORY-
Sauter vers: