MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Biens mal acquis africains, nouvelle plainte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

02122008
MessageBiens mal acquis africains, nouvelle plainte

Biens mal acquis africains, nouvelle plainte





Par David Servenay | Rue89 | 02/12/2008 | 13H00



Transparency International (TI) France
ne lâche pas l'affaire. Après l'échec d'un premier dépôt de plainte,
l'association de lutte contre la corruption redépose plainte avec
constitution de partie civile contre trois dictateurs africains : Omar
Bongo Ondimba, Denis Sassou N'guesso et Téodoro Obiang Mbasogo.
Objectif de la plainte : récupérer la fortune patrimoniale accumulée en
France (appartements, voitures, comptes en banque...).

Depuis un an, les relais associatifs locaux sont menacés
Les riverains de Rue89 connaissent bien l'histoire: depuis un an,
deux associations (TI France et Sherpa) cherchent à récupérer par la voie judiciaire les "biens mal acquis" de plusieurs dictateurs africains.
Après un premier refus du parquet de Paris,
l'an dernier, les ONG, ainsi qu'un ressortissant gabonais, relancent le
processus en déposant une plainte avec constitution de partie civile.
Ce qui oblige le ministère public à ouvrir une information judiciaire,
à moins que le juge d'instruction désigné n'émette un refus d'informer
qui doit, obligatoirement être motivé.
Dans l'intervalle, souligne TI France, plusieurs relais locaux ont été menacés par les autorités de leur pays respectif:
"Le dépôt de ces plaintes n'a pas été sans conséquences
pour la sécurité des co-plaignants congolais et gabonais, parties à la
plainte déposée en juillet. L’intensification des menaces sur son
intégrité physique et celle de ses proches a été telle que Béatrice
Miakakela-Toungamani, ressortissante congolaise et membre de la
Plateforme Congolaise contre la Corruption et l’Impunité, a finalement
décidé de ne pas poursuivre. Gregory Ngbwa Mintsa a lui aussi subi des
pressions croissantes de la part de certains membres du gouvernement
gabonais qui ont jusqu’au dernier moment tenté de le convaincre de se
retirer."
Un patrimoine impressionnant, décortiqué par l'enquête de police
A l'été 2007, la publication dans le Monde du patrimoine identifié par les enquêteurs de l'Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OCRGDF) avait fait grand bruit dans le golfe de Guinée. Pour mémoire, rappelons la liste patrimoniale reconstituée par TI.
Pour le président gabonais Omar Bongo :

  • Le patrimoine immobilier comprend trente-neuf propriétés dont
    dix-sept au nom du monsieur Omar Bongo, pour la plupart localisées dans
    le XVIe arrondissement de Paris
  • Identification de soixante-dix comptes bancaires dont onze au nom de monsieur Omar Bongo
  • Le parc automobile comprend au moins neuf véhicules dont le montant total est estimé à 1 493 443 euros

Pour le président congolais Denis Sassou-N'guesso

  • Le patrimoine immobilier comprend dix-huit propriétés
  • Identification de cent douze comptes bancaires
  • Le parc automobile comprend au moins un véhicule pour une valeur de 172 321 euros

Pour le président equato-guinéen Téodoro Obiang

  • Le patrimoine immobilier comprend au moins une propriété au nom de monsieur Téodoro Obiang
  • Le parc automobile comprend au moins huit véhicules dont le montant total est estimé à 4 213 618 euros

Reste à savoir si, cette fois-ci, la justice estimera l'infraction "insuffisamment caractérisée".
http://www.rue89.com/2008/12/02/biens-mal-acquis-africains-nouvelle-plainte

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Biens mal acquis africains, nouvelle plainte :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Biens mal acquis africains, nouvelle plainte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: