MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Le racisme revu et corrigé par l'Arche ,par JR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zapimax
membre mordu du forum
avatar

Nombre de messages : 654
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 14/06/2005

06092005
MessageLe racisme revu et corrigé par l'Arche ,par JR

Cet article n'était pas en accès libre sur le net (il faut croire que le sujet
Dieudonné fait vendre), j'ai donc été louer le magazine à la bibliothèque (pas
question de donner 1 centime à l'Arche), et voici l'article complet [mes
commentaires sont entre crochets] :

"Dieudonné a de drôles de fréquentations
Extrémistes, racistes et antisémites aux marges de la communauté noire française

Le COFFAD, ses slogans et ses amis

Le 9 avril 2005, le théâtre de la Main d'Or (qui appartient à Dieudonné)
accueillait une réunion d'activistes de la cause noire, initiée par le COFFAD,
le Collectif des Filles et Fils d'Africains Déportés (un collectif dont on
comprend bien que le nom a été choisi par référence aux "Fils et Filles de
Déportés Juifs de France" créé par Serge Klarsfeld). [je ne savais que c'était
interdit] Objectif de la réunion : riposter à la pétition "contre tous les
racismes" initiée par Radio Shalom et l'Hashomer Hatzaïr et soutenue par divers
intellectuels dont Alain Finkielkraut et Pierre-André Taguieff.
Qu'une association défende la mémoire des crimes contre l'humanité commis dans
le cadre de la traite négrière, rien de plus normal. Mais derrière l'intention
louable, et même soutenable [l'Arche soutient-elle d'une quelconque manière
cette "intention" ? Pas à ma connaissance], la rhétorique antisioniste apparaît
bien vite. Et apparaissent quelques tireurs de ficelles qui n'ont qu'une cible
véritable : les Juifs de France. [accusation grave s'il en est, l'article
indéfini permettant de qualifier un mouvement antisémite]
Ainsi, dans l'appel à réunion qu'il a publié, le COFFAD s'en prend à l'Hashomer
Hatzaïr [ce mouvement est-il 'Les juifs de France ?], prétendant que "ce
mouvement sioniste orchestre un véritable appel au meurtre contre notre jeunesse
qui constitue notre avenir." Le texte du COFFAD reprend la vieille rengaine
antisémite selon laquelle Menahem Begin, Itzhak Shamir et des "dirigeants
sionistes allemands" auraient collaboré avec les nazis, les accusant d'avoir
livré ceux-ci à d'autres Juifs. (NDLR : Ceci se veut une "réponse" à
l'affirmation - historiquement fondée - que la traite des esclaves était
alimentée par des esclavagistes africains) [toujours la même rengaine : les
juifs n'ont pas collaboré, les juifs sont au-dessus de tout ça, mais manque de
pot 150 000 soldats juifs ont servi Hitler, dont certains étaient très haut
placés dans la direction de la Luftwaffe et de la Wehrmacht, selon une thèse
'historiquement fondée' par un universitaire de Cambridge]

Skandrani
Le COFFAD déforme par ailleurs dans son communiqué le sens et la portée de la
décision du gouvernement français de verser des réparations aux orphelins juifs
de la Shoah, écrivant que "les Français et les Européens continuent de verser
des indemnités" [d'une part, ce n'est pas aux 'orphelins juifs', mais aux
'orphelins de déportés juifs', d'autre part c'est pourtant vrai, 350 millions
d'euros déjà au 31 juillet 2003, soit 3 ans seulement après le passsage en force
de ce décret, ont été alloué aux orphelins de déportés juifs, dixit le projet de
loi de finances 2004, et il restait à ce moment-là encore 1/4 des bénéficiaires
à payer, 3906 exactement, soit un peu plus de 100 millions d'euros
supplémentaires, chacun ayant droit à 29000?]. "Aux Juifs", évidemment tous
bénéficiaires de la manne publique, donc tirant profit financier des morts :
belle généralisation, comme souvent en milieu antisioniste radical.
Le COFFAD n'est pas un groupuscule insignifiant : c'est sur sa plainte qu'ont
été obtenues, en mars et avril 2005, l'interdiction par le Tribunal de Grande
Instance de Paris de la vente aux enchères de documents historiques relatifs à
la traite négrière [merci pour la pub, mais cela ne ressemble pas à des
remerciements ou même à des félicitations]. Interdiction qui d'ailleurs se
défend d'un point de vue moral, à condition que le plaignant se présente pour ce
qu'il est. Or personne n'a rappelé que le président-fondateur du COFFAD, Assani
Fassassi, est aussi le secrétaire général d'une fédération d'organisations
musulmanes représentant les Africains en France (la FFAIACA, Fédération
Française des Associations Islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles),
et qu'il siégeait à ce titre au Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). [et
alors ? encore une fois, c'est interdit ? Et puis, je croyais que l'article
portait sur les noirs antisémites, mais j'apprends que les musulmans aussi sont
antisémites. Bref, tous les peuples sont antisémites, c'est du Herzl dans le
texte.]
Cet universitaire d'origine béninoise, professeur de sociologie politique, a
enseigné pendant six ans en Libye, à l'Université de al-Fath de Tripoli, puis à
l'Université de Sebha où il a été - de 1988 à 1990 - responsable d'études et de
recherches au Département des Pays du Sahel au Centre Arabe de Recherches et
Développement des Communautés Sahariennes de Murzuk [communautés bien connues
pour leur antisémitisme].
Le COFFAD a appelé à une autre action, une "Marche pour l'Honneur et le
Respect", à Paris le 22 mai. Encore en ligne de mire de cet appel à manifester :
l'appel "contre tous les racismes", abusivement nommé "pétition incitant à la
haine négrophobe". [ce journaliste a dû mal lire, je pense que c'est plutôt une
pétition contre la haine négrophobe, enfin bon, on n'en est plus à une
approximation près] Mais, cette fois-ci, le COFFAD s'est choisi un allié
encombrant, qui cosigne l'appel à manifester ; il s'agit de l'Alliance Zapatiste
de Libération Sociale (AZLS), que dirige Ginette Skandrani, proche des
négationnistes et qu'on retrouve aussi dans l'entourage de Dieudonné. [peut-être
l'Arche a-t-elle un organigramme de cette association de terroristes ? Dans ce
cas pourquoi en priver ses lecteurs ?]

Islamiya
Ce n'est pas la première alliance du COFFAD avec des antisionistes radicaux. Le
9 avril dernier, il appelait à un rassemblement devant le siège de
France-Télévisions, à Paris, pour "prostester contre les méthodes utilisées par
un service public associant désinformation, mensonge, racisme, silence complice,
et mettant à l'index les populations spécifiques noire, arabe, musulmane" [il
est vrai qu'il y a beaucoup trop de noirs et d'arabes à la télévision, je veux
bien accorder ce point à l'Arche.]. Co-signataire : le Mouvement pour la Justice
et la Dignité, un groupe islamiste qui a organisé la plus "dure" des
manifestations pour le voile, le 7 février 2004. Son porte-parole, Bagdad Maata,
alias "Makhlouq", s'est notamment illustré par ses diatribes anti-juives sur le
site internet Islamiya, récemment condamné par la justice. [je croyais que la
justice était antisémite ? On voit bien qu'elle est juste, la justice, et que
Dieudo ne bénéficie d'aucune "faveur", mais cela n'intéresse pas beaucoup
l'Arche apparemment]
La cause de la mémoire de l'esclavage est juste. [Qui en doutait ? Les lecteurs
de l'Arche ? J'en doute.] Un véritable travail d'écriture de l'histoire est à
faire, pour que ce pan peu glorieux du passé européen (et non pas seulement
français) [sauf le Code noir, messieurs de l'Arche, qui est à 100% made in
France] soit connu et enseigné comme il le faut. Mais déjà, et comme hélas on
s'y attendait, l'habituel cortège de tous ceux pour qui les Juifs sont
responsables de tous les maux commence à donner de la voix. [j'avais déjà oublié
qu'ils ne sont responsables de rien, merci de me le rappeler] Au risque que la
bonne cause s'aliène beaucoup de soutiens et se transforme en instrument des
communautarismes."
Jean-Yves Camus

"Parti kémite", "Tribu KA" : culte bizarre et idéologie raciste
Depuis quelques années prennent pied en France, au sein des milieux africains et
antillais, de petits mouvements politico-religieux qui défendent l'idée d'une
séparation des "races", voire d'une supériorité de la "race noire". On connaît
Nation of Islam, le mouvement américain de Louis Farrakhan, qui est présent à
Paris dans le quartier des Halles et qui, aux Etats-Unis, est clairement
antisémite. On voit moins en France sa dissidence, The Nation of Gods and
Earths, plus connue sous le nom de "5% Nation". Chronologiquement, c'est
pourtant le premier mouvement à avoir rejeté tous les monothéismes pour
promouvoir une croyance bizarre, totalement déconnectée de l'islam déjà déviant
de Farrakhan, et selon laquelle l'Etre suprême est une divinité noire.
C'est ce type de culte que représentent deux groupes implantés en France : le
Parti Kémite et la Tribu KA, qui tous deux défendent des idées très radicales -
dont une véritable détestation de tout ce qui, culture ou mode de vie, vient de
près ou de loin du monde "blanc" honni.

Le Parti Kémite :
C'est un mouvement politique fondé en décembre 2002 par deux hommes qui se font
appeler "Kemi Seba" et "Raheem Abdul Jamaal". Le terme "kémite", entièrement
inventé, se réfère à une supposée identité égypto-nubienne antérieure à toute
autre forme de civilisation. Le nom a aussi été choisi par référence au New
Black Panther Party américain. [je ne vois pas le rapport] Dans une interview
donnée le 20 août 2004 au journal en ligne www.grioo.com, les deux fondateurs
affirment que certains militants du groupe sont passés par Nation of Islam. Dans
le même texte, ils expliquent que le parti "est né du constat que notre peuple
se faisait quotidiennement assassiner psychologiquement, physiquement, par ce
système." (celui des Blancs) Ils assument l'exclusivisme de leur organisation en
ces termes : "Clairement nous n'avons aucun membre non kémite dans notre
organisation. Quand une famille est brisée, on cherche d'abord à la ressouder
avant de parler de ses problèmes à ses voisins et de construire à côté. Quand
les doigts d'une seule main sont séparés, on a beaucoup plus de mal à effectuer
une poignée avec une autre main. Par conséquent qu'on ne vienne pas nous
demander de ramener des Arabes, des Juifs ou des Blancs, alors que notre peuple
n'est pas aujourd'hui complètement soudé." [il est vrai que les Juifs acceptent
n'importe qui, noir, blanc ou arabe, qui peut devenir juif sans problème, et se
marier avec une juive ou un juif, sans pour autant que cette personne juive soit
reniée par sa famille.]
Mieux encore, ils confirment dans cette interview qu'à leur meeting du dimanche
29 août 2004 au Théâtre de la Main d'Or, "compte tenu de notre politique, seule
notre famille (le peuple kémite) est conviée." [même remarque que précédemment]

La Tribu KA
C'est une scission du Parti Kémite qui s'est produite fin 2004, à l'initiative
de "Kemi Seba". L'ex-porte-parole des Kémites se fait appeler désormais "Fara"
(leader) de la Tribu KA. Toujours dans un texte mis en ligne par www.grioo.com,
Seba se livre à une surenchère de radicalité avec ses anciens amis. Cet ancien
Black Muslim professe maintenant "le Culte d'Aton". [ça c'est radical !] Aton
est l' "Etre suprême" et, selon la secte, "toutes les religions sémites
provenaient du culte atonien". [les juifs ne disent-ils pas que toutes les
religions monothéistes proviennent du judaïsme, alors que les Egyptiens déjà
avaient un culte monothéiste, la trinité (le père, la mère, le fils) ?] Le nom
"Tribu Ka" provient des mots "Kémite Atonien". La philosophie du mouvement peut
se résumer ainsi : le premier homme était noir [l'Arche prétend le contraire,
qu'elle apporte les preuves... Jusqu'à présent, tous les paléontologues ont
démontré que le berceau de l'humanité était l'Afrique] et l'ancêtre de tous les
monothéismes était un culte noir. [cela n'a rien de nouveau, Cheikh Anta Diop
l'affirmait déjà en 1974, mais ça a dû échapper à l'Arche]
Le langage des "KA" est d'une virulence sans égale. Seba avoue sans détours son
extrémisme : "Je tiens à préciser que ceux qui m'ont trouvé raciste, extrémiste,
illuminé par ma foi lorsque j'étais porte-parole du Parti Kémite ne devraient
pas s'intéresser à la Tribu KA. Car le choc que vous avez eu par rapport au
Parti Kémite ne sera qu'un en-cas en comparaison de ce que fera la Tribu KA."
Et cela semble vrai. En effet, dans un texte récent du mouvement, qui s'ouvre
sur ces mots : "Salutation à nos pires ennemis qu'ils soient Juifs, Arabes ou
autres" [je croyais que Dieudonné était proche du COFFAD, présidé par un Arabe,
et proche aussi de la Tribu KA, qui explique apparemment que parmi leurs pires
ennemis il y a les Arabes... Il y a quelque chose qui m'échappe], la Tribu KA
s'en prend à plusieurs personnalités afro-antillaises, qualifiées de "traîtres
rampants". Ce qui leur est reproché ? Citons encore : "de vouloir établir à tout
prix un dialogue avec les Occidentaux et autres Hyskos (nom de code donné aux
Juifs par les "kémites" - Jean-Yves Camus) [apparemment ils n'emploient pas
toujours ce nom de code pour qualifier "les juifs", ou alors j'ai mal lu.],
alors que l'heure n'est pas au dialogue mais bien à la condamnation" ; "de
prôner une scélérate intégration à la raie publique (sic) française" ; "de
condamner tout Noir s'attaquant au maître Leucoderme" (c'est-à-dire aux Blancs)
[je n'ai jamais entendu, pour ma part, Dieudo affirmer la moindre chose qui
aille dans ce sens]
Suit une longue diatribe dans laquelle Serge Bilé devient un "imbécile qui n'a
rien de mieux à faire que de hurler avec la meute de loups, lorsque Dieudonné,
ainsi que la Tribu Ka (dans une optique plus radicale) critiquent à juste titre
les Juifs pour les exactions qu'ils ont commises à l'encontre de notre peuple".
[si vous l'aviez oublié, on vous le rappelle : les juifs n'ont jamais rien fait
de mal !] Où Dominique Sopo se voit traiter de "marionette en chef de SOS
antihébreux [...], rien d'autre que le porte-parole Nègre des Juifs de France."
[on peut en effet se poser la question, en partant des faits]
Où Harlem Désir devient "Jérusalem Désir", tant "son combat est orienté vers la
cause d'un peuple bien précis". [je trouve le jeu de mots plutôt habile, et pas
si 'radical'] Où les promoteurs d'une association d'amitié entre Juifs et Noirs
sont qualifiés de "macaques de l' "amitié judéo-noire". [ça c'est pas bien, il
ne faut pas traiter les noirs de singe, je suis d'accord] Et où Kemi Seba
conclut en affirmant que l'objectif final de sa "tribu" est "la phase de
confrontation, ici à Per Isis (Paris) là où tout se décide."
Langage outrancier et marginal ? Evidemment. Mais qui constitue la preuve de
l'existence d'un véritable séparatisme, raciste et antisémite."
Jean-Yves Camus

JR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com

 Sujets similaires

-
» carnot revu et corrigé
» Voilà Bacchus revu et corrigé
» panorama revu et corrigé
» Villon ... Revu et corrigé !
» mon gros patapouf deuxième édition revu et corrigé, nez fait
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le racisme revu et corrigé par l'Arche ,par JR :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Le racisme revu et corrigé par l'Arche ,par JR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: