MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Les Congolais n'oublient pas le rôle de Jacques CHIRAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

03062008
MessageLes Congolais n'oublient pas le rôle de Jacques CHIRAC



CONGO Brazzaville : 5 juin 1997 - 5 juin 2008



Les Congolais n'oublient pas le rôle de Jacques CHIRAC





notre envoyé spécial à Luanda, Christophe BOISBOUVIER




Bien sûr, le président angolais, José Eduardo DOS SANTOS,
a toujours beaucoup de mal à comprendre pourquoi son pays est montré du
doigt dans le scandale de l'Angolagate. Après tout, il faisait la
guerre, et avait tout à fait le droit d'acheter des armes. Cela dit, il
se console en se disant qu'il n'y aura aucun citoyen angolais parmi les
42 personnes qui comparaîtront en octobre prochain devant le Tribunal
correctionnel de Paris.


Surtout,
il doit se dire que la réconciliation avec la France a quelques
avantages. D'abord, elle lui permet d'espérer la bienveillance de Paris
quand il lui faudra affronter l'UNITA dans les urnes, aux législatives
de septembre et à la présidentielle de 2009 ; ensuite, elle lui permet
de sortir de son tête-à-tête avec la Chine sur le marché de la
reconstruction de l'Angola.


Côté français, Nicolas SARKOZY
est bien sûr ravi d'ouvrir le marché Angolais à d'autres sociétés que
la seule Total. Surtout, il espère bâtir un véritable partenariat
stratégique avec son homologue Angolais, comme en cette année 1997 où Jacques CHIRAC et Eduardo DOS SANTOS s'étaient secrètement mis d'accord pour aider Le Général Denis SASSOU NGUESSO à renverser le président congolais Pascal LISSOUBA.


Jacques CHIRAC revendiquait quelques mois plus tard la victoire du Général Dénis SASSOU NGUESSO en ces termes :




"
Je me réjouis de l'intervention de l'Angola au Congo-Brazzaville pour
la raison simple que ce pays était en train de s'effondrer dans la
guerre civile, de s'autodétruire, et qu'il était souhaitable que
l'ordre revienne. Il y avait quelqu'un qui était capable de le faire
revenir, c'était Denis SASSOU NGUESSO. Il lui fallait un soutien
extérieur pour un certain nombre de raisons, l'Angola le lui a apporté.
La paix est revenue, les conditions de développement reprennent.
Cette ville de Brazza, qui était devenue martyre commence à se relever
et Denis SASSOU NGUESSO s'est engagé à mettre en œuvre le processus de
démocratisation dans un délai maximum de deux ans"
(Extrait du Discours prononcé par Jacques CHIRAC le 30 juin 1998, à Luanda, Angola )




Le CONGO Brazzaville sur la voie de la "démocratisation" et du "développement" la preuve en images :







[size=12]Pas
d'ascenseur dans les hôpitaux du CONGO Brazzaville ; 1000 FCFA par
étage et par porteur, les ablutions se font où on peut dans les herbes
folles qui entourent l'hôpital. Être admis à l'hôpital de Brazzaville
c'est la certitude de ne pas en sortir vivant ; Rapha BOUNDZEKI et
beaucoup d'autres en ont fait l'expérience




une poubelle à ciel ouvert où on meurt de choléra, de rage et de bien
d'autres maladies disparues dans la plupart des pays civilisés



Rappel : l'esprance de vie au Congo est de 48 ans




absurditée incompréhensible et pourtant bien réèlle que les Congolais vivent tous les jours[/size]



communauté internationale la nature du régime du Congo Brazzaville[/size]



de tous les soutients et de toutes les enteprises qui volent et pillent
le Congo Brazzaville avec le soutient des dictateurs Africains[/size]


Comme tous les peuples les Congolais réclament la la paix et la démocratie pour commencer à construire leurs pays


La BNP
est la principale banque qui aide les valets du dictateur Congolais à
faire disparaître les richesses du Congo Brazzaville dans les paradis
fiscaux





Les Congolais vivent et voyagent comme des animaux ; incompréhensibles dans un pays pétrolier








[
Savoir c'est bien, Comprendre c'est mieux
"Chaque génération a le choix entre trahir ou accomplir sa mission"
[/size]

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE


Dernière édition par mihou le Mar 3 Juin - 9:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» ah Les musiciens Congolais
» un prêtre congolais polygame
» Les beaux hommes congolais est ce qu'il y en a ?
» Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.
» www.Inzoweb.net: Un site qui décrit le quotidien des Congolais
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les Congolais n'oublient pas le rôle de Jacques CHIRAC :: Commentaires


Appel à manifestation le Samedi 07 juin 2008


[size=16][size=21]Lieu : Ministère de le Coopération et de la Francophonie. Heure : 13 h 30.
Accès : Lignes 8 (Balard /Créteil) et 13 (St Dénis / Chatillon) Métro : Saint François Xavier.[/size]





La diaspora Congolaise commémore le 11ème anniversaire de l'interruption brutale de la démocratie en République
du Congo-Brazzaville par le Général Dénis SASSOU NGUESSO et ses
complices nationaux et internationaux de la FrançAfrique.




Le
Congo Brazzaville a vécu une tragédie qui a engendré des dizaines de
milliers de morts dans la population civile, et fait de nombreux exilés
à travers le monde. Les effets post-conflits sont incommensurables
jusqu'à nos jours.




Onze
ans après, alors que le Congo Brazzaville n'a pas encore commencé à
panser les plaies et les douleurs de cette tragédie, voilà que se
profilent déjà à l'horizon les signes avant-coureurs d'un nouveau
drame. Et pour cause, le vainqueur de la guerre, le Général Dénis
SASSOU NGUESSO se prépare à organiser en 2009 des nouvelles élections,
contestées par les partis de l'opposition, de la société civile et de
la communauté internationale dans les mêmes conditions qu'en 2002 et en 2007 à savoir :




Mêmes listes électorales, Même découpage électoral, Même commission électorale.




Onze ans se sont écoulés, le peuple Congolais qui aspire à une paix durable s'inquiète depuis quelques mois des manœuvres du Général Dénis SASSOU NGUESSO,
et de son obstination de refuser la mise en place, de façon
consensuelle, d'une commission électorale véritablement indépendante,
seul gage de transparence des élections.




Nous
lançons un appel à tous les Congolais, aux amis du Congo et aux
défenseurs de la démocratie où qu'ils se trouvent de faire en sorte que
cette journée inoubliable du 05 juin 1997 ne passe pas inaperçue.




· C'est
une journée de recueillement, de mémoire, et de commémoration pour les
disparus, les morts, les blessés et tous ceux qui souffrent encore de
cette barbarie dans notre pays.


· Cette
journée marquera le départ des actions multiformes que les Congolais
vont mener pour réclamer le départ du Général Dénis SASSOU NGUESSO.






A tous les Congolais, amis du Congo Brazzaville et démocrates, de Paris et de France, retrouvons-nous le samedi 07 juin 2008 à 13 H 30 précises devant le Ministère de la Coopération et de la Francophonie, pour dire non aux violences passées et à venir !






Nous sommes le Congo. Nous sommes tous légitimes pour parler et construire le Congo


Cessons d'avoir peur. Pour en finir avec la paupérisation organisée et le cynisme


SASSOU doit partir. Le peuple souverain le réclame de toutes ses forces


Pour un Etat de Droit juste, prospère et enfin pacifié au Congo Brazzaville




Venez nombreux soutenir une action pacifique pour que personne ne dise plus jamais


"Je ne savais pas !"







La résignation n'est pas une solution, la liberté ne se donne pas, la démocratie est un combat quotidien





Soyons nombreux le 07 juin 2008, Osons tous dire haut et fort à ceux qui détruisent le Congo : "ça suffit !"


Lieu : Ministère de le Coopération et de la Francophonie. Heure : 13h30.
Accès: Lignes 8 (Balard /Créteil) et 13 (St Dénis / Chatillon) .Métro: Saint François Xavier.




Contacts: Martial BOULOUD: 06 62 76 80 47/Patrick Eric MAMPOUYA: 06 26 94 12 46/Guy MAFIMBA: 06 18 57 38 26






Savoir c'est bien, Comprendre c'est mieux
"Chaque génération a le choix entre trahir ou accomplir sa mission"




Patrick Eric Mampouya
 

Les Congolais n'oublient pas le rôle de Jacques CHIRAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: