MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Nicolas Sarkozy:La vidéo qui tue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

25022008
MessageNicolas Sarkozy:La vidéo qui tue


La vidéo qui tue







Avec i>Télé, la chronique de Nicolas Domenach, directeur-adjoint de la rédaction de Marianne.
























« Il ne manquait plus que ça ! » Même les conseillers élyséens étaient effondrés hier, en prenant connaissance de cette « vidéo qui tue »,
selon le terme d'un sarkozyste. Cette vidéo, déjà visionnée par près
d'un million de personnes où l'on voit le chef de l'Etat insulter un
pékin qui refuse de le toucher pour, je cite, ne pas « être sali ». « Casse toi pauvre con »,
lui réplique Nicolas Sarkozy comme s'il était une racaille banlieusarde
qui n'avait pas plaidé avant hier encore, avec une éloquence salutaire,
pour la réintroduction de l'éducation civique, du respect et de la
politesse dans les écoles. Le moins que l'on puisse dire, et ainsi s'en
plaignent les élus UMP que j'ai contactés hier, c'est que le nouvel élu
présidentiel ne faisait pas honneur à la fonction. « C'est indéfendable », s'exclamaient-ils, rageurs.

































Les plus anciens se rappelaient que, confrontés à des situations aussi
difficiles, d'anciens présidents avaient observé un comportement plus
majestueux. Tel Jacques Chirac, qui avait été traité « de connard » par un individu à la sortie de la messe à Bormes-les-Mimosas. « Enchanté, lui avait répondu l'ex-chef de l'Etat. Moi, c'est Jacques Chirac… » La réplique très Cyrano de Bergerac peut être comparée à celle du Général de Gaulle qui, à un vibrant « mort aux cons », avait opposé cette réponse très inspirée : « Vaste programme… ».



Mais Nicolas Sarkozy, lui, au salon de l'agriculture comme au Guilvinec
est demeuré au niveau de son interlocuteur, plus bas encore puisque
celui-ci ne l'a pas verbalement insulté, même s'il a refusé le contact
physique ce qui est une impolitesse vexante, une indélicatesse notoire
pour le moins, envers un monarque républicain censé guérir les
écrouelles. Mais le chef de l'Etat, en principe au-dessus de la mêlée,
en a rajouté avec son « pauvre con »,
qui exprimait bien son exaspération, sa non maîtrise du moment, sa
volonté d'en découdre y compris physiquement avec l'adversité.


Nicolas Sarkozy, super macho, a
toujours été comme cela. La fonction suprême, hélas, ne l'a pas changé,
regrette même le si modéré, si prudent Edouard Balladur qui a osé
l'inviter « à plus de réserve et de retenue ».
Quelle audace ! Autrement dit, même son ancien mentor l'admoneste, ce
qui donne une idée de l'exaspération des autres élus devant ce
personnage qui, toute sa vie comme il me le confiait, a refusé de se
laisser marcher sur les pieds, a fait de l'agressivité adverse un défi,
une force pour rebondir et aller toujours plus haut. Mais aujourd'hui,
il est tout en haut ! Pourquoi se rabaisser ainsi ?


Certes, les sondages sont
catastrophiques, et Nicolas Sarkozy dévisse comme Jacques Chirac en
octobre novembre 1995. Certes encore, tout tourne mal et à l'aigre
aujourd'hui, tout est devenu inaudible même ses interventions
judicieuses comme sur la politique agricole commune. Certes toujours,
au salon de l'agriculture, Nicolas Sarkozy n'était pas sur ses terres.
Lui, l'homme de la banlieue chic n'a pas la main ni le contact avec les
paysans qui lui ont toujours préféré Chirac.


Ces « ploucs »
ne l'aiment pas et Nicolas Sarkozy n'aime pas qu'on ne l'aime pas. Il
déteste même ! L'élection présidentielle ne l'a pas guéri de cette
incapacité à supporter les manifestations de désamour, personnelles ou
publiques. Certes enfin, assure un de ses proches, «
Nicolas Sarkozy craint les attentats quand il est plongé dans une foule
comme celle-là. Il est à cran, réagit au quart de tour, surréagit même »
. Mais la première loi pour un élu politique c'est de « savoir ne pas entendre ce qui dérange ».
A fortiori quand on est l'élu du peuple, le monarque républicain, oint
du suffrage universel qui vous met hors d'atteinte de la bave du
crapaud comme de l'hostilité du commun des mortels, ou même de sa
familiarité. De Gaulle l'avait théorisé : « l'autorité ne va pas sans distance ni éloignement ».
Les présidents d'avant n'étaient pas tutoyés. Ils étaient davantage
protégés de semblables vulgarités par une aura invisible plus encore
que par les barrières de sécurité. C'est cette rupture dans l'exercice
de la fonction présidentielle que paie Nicolas Sarkozy. En la
vulgarisant, il s'est exposé à la vulgarité et a provoqué un cycle
infernal qui l'entraîne toujours plus bas. « On va perdre encore 10 points dans les sondages »,
prophétise, amer, un conseiller de l'Elysée. « Si seulement il pouvait
se calmer, ajoute-t-il, se taire un peu, parler à bon escient ». Ca
serait une bonne idée en effet s'il était président…

http://www.marianne2.fr/La-video-qui-tue_a84352.html

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» L’étrange discours sur la Culture de Nicolas Sarkozy
» Nicolas Sarkozy au petit journal
» Nouvelle Marianne de Nicolas Sarkozy
» "La Conquête" ou The Dark Sarkozy Rising !
» Lettre de Démission de Nicolas Sarkozy
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Nicolas Sarkozy:La vidéo qui tue :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Nicolas Sarkozy:La vidéo qui tue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: