MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides
anipassion.com
Partagez | 
 

 LE COCKER EXCITÉ DE L'ÉLYSÉE - Chronique hebdomadaire de Phi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

06122007
MessageLE COCKER EXCITÉ DE L'ÉLYSÉE - Chronique hebdomadaire de Phi

LE COCKER EXCITÉ DE L'ÉLYSÉE - Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

Certains correspondants reçoivent nos messages avec des caractères
incompréhensibles, conséquence des différents systèmes informatiques.
Ils peuvent dans ce cas lire cette chronique sans difficulté sur le
site www.philipperanda.com


Qui se rappelle aujourd’hui de Roger Gicquel ? Pas les moins de
quarante ans, sauf peut-être quelques admirateurs de Coluche qui a
immortalisé ce célèbre présentateur vedette du journal télévisé de TF1
de 1975 à 1980 dans un sketch : « Docteur Gicquel, il arrive. Toute la misère du monde !
? Il a dû être mazouté avec les autres oiseaux là-haut, hein ? Dans les dégazages.
? Quand y a un avion qui s’écrase dans le monde, c’est sur les pompes à Roger Gicquel ! »

Toute la France entière a bien rit à l’époque !
Nicolas Sarkozy
est aujourd’hui le Roger Gicquel de la politique et pas uniquement pour
leur même tête de cocker, triste et fatigué pour le deuxième, triste et
excité pour le premier.
Les mouettes mazoutées et les crashs des avions sont passés de mode. Il
y en a trop eu. Les prises d’otages dans le monde sont un business bien
plus avantageux pour la communication : infirmières bulgares, hier ;
Ingrid Bettancourt hier, avant-hier, aujourd’hui et demain si
nécessaire… Qui se risque à reprocher au Zorro
élyséen d’en parler ? Sinon, peut-être, ceux qui se préoccupent
davantage des injustices sur le palier de la France que de s’ingérer
dans les affaires intérieures de pays à l’autre bout du monde.
Plus personne n’est dupe, même si on fait encore semblant, de ces
saltimbanques qui s’engagent pour de grandes causes à chaque nouvel
impératif de promotion qui de sa nouvelle chanson, qui de son nouveau
spectacle, de son nouveau livre ou tout simplement pour la simple
obsession qu’on parle d’eux.
Leurs discours sont toujours stéréotypés, dégoulinants de compassions
forcées, martelant les mêmes mots qu’ils n’hésitent pas à répéter pour
mieux tenter de convaincre de leur sincérité.
Nicolas Sarkozy,
lui, est en campagne électorale permanente. Pragmatique, cynique et
dénué de scrupules, il applique les recettes du moment qui marchent si
bien.
Dans deux messages, l’un radiodiffusé, l’autre télédiffusé, adressé l’un aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC)
qui détiennent la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt et un autre à
leurs otages, Sarkozy les a tous repris, tous copiés, tous plagiés, un
festival de sentiments compassionnels qui donne la nausée… C’est du Patrick Bruel, de l’Enrico Macias ou du Florent Pagny dans le texte : «
Je forme un rêve »… « au milieu des siens pour Noël »… « Je m’engage de
mon côté à continuer à m’impliquer personnellement dans la recherche
d’une solution humanitaire »… « Lettre si profondément émouvante et
désespérée qu’elle a adressée à sa mère ne peut laisser personne
indifférent »… « La flamme est en train de s’éteindre dans cette femme
»… « … L’audace, dont le courage force l’admiration de ceux qui la
connaissent »… « Où est donc passé son sourire ? »… « Je m’adresse à
vous… en mon nom personnel, mais surtout au nom des 62 millions de
Français et, je crois pouvoir le dire, au nom de toutes les femmes et
de tous les hommes de bonne volonté qui, partout dans le monde, à
l’unisson, réclament… »… « La France ne vous oubliera pas »… « Elle ne
vous oubliera jamais »
(bis repetita)… « En ce moment même, la France recherche de nouveaux moyens »… « Vous rendre aux vôtres et à la vie » (bis repetita)… «
L’urgence d’une solution est devenue encore plus évidente aux yeux de
tous »… « Le seul objectif qui m’intéresse : votre liberté »… « Je
poursuivrai sans relâche cette action en m’assignant une obligation de
résultat »
(un de ses slogans de campagne)… « Je veux vous dire
(…) mon admiration pour votre dignité »… « Pour votre courage dans une
situation »… « Où des êtres plus faibles auraient perdu jusqu’à leur
humanité »… « Ingrid, nous ne vous laisserons jamais tomber »…

En ce qui concerne sa dignitié, qu’en sait-il ? Et à propos de son
courage, a-t-elle vraiment le choix ? Et puis, c’est quoi, au juste,
perdre son humanité quand on est otage ?
Gageons qu’un amuseur contemporain n’aura qu’à changer à peine le texte du clown en salopette du siècle dernier : « Président Sarkozy, il arrive. Toute la misère du monde !
? Il a dû être secoué par les autres enfants, dans son enfance, hein ? Dans les cours d’école.
? Quand y a un otage menacé dans le monde, c’est aussitôt pour les caméras et micros à Sarko ! »






© Philippe Randa est écrivain et éditeur (www.dualpha.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.philipperanda.com.

Visitez le site www.philipperanda.com : chaque semaine, la tribune libre d’un invité… Tout savoir sur Peter et Philippe Randa (leurs entretiens, leurs livres…)

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» [chronique] Sutures de David Small
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» [Chronique] Brooklyn Dreams de De Matteis et Barr
» [chronique] Hellboy - Presentation
» Chronique des vampires par Anne Rice
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LE COCKER EXCITÉ DE L'ÉLYSÉE - Chronique hebdomadaire de Phi :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

LE COCKER EXCITÉ DE L'ÉLYSÉE - Chronique hebdomadaire de Phi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: