MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 NICOLAS SARKOZY ET LA PETITE LECON D'AMERICAIN DU PROFESSEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

05112007
MessageNICOLAS SARKOZY ET LA PETITE LECON D'AMERICAIN DU PROFESSEUR

NICOLAS SARKOZY ET LA PETITE LECON D'AMERICAIN DU PROFESSEUR G.W BUSH





L'administration américaine, objet de tous les quolibets et moqueries
depuis le fiasco irakien, a trouvé un allié qui n'a pas peur de
s'afficher à ses côtés. Pensez qu'en à peine Trois mois, Nicolas
Sarkozy aura l'occasion de retourner aux Etats-Unis et de mieux faire
connaissance avec la famille Bush. Ce n'est plus de l'amitié mais de
l'addiction, pourront en déduire certains. Gageons qu'il dégustera des
homards et Hot Dogs, et que surtout il n'aura plus à mentir sur
l'angine blanche et diplomatique de Cécilia Sarkozy.
G.W
Bush, président le plus catastrophique de l'histoire étasunienne,
jubile d'avoir pris sa revanche sur cette France qu'il jugeait si
arrogante en 2003. tout vient à point à qui sait attendre, le fou de
Washington le vérifie. On comprend mieux pourquoi l'élu de 53% des
électeurs Français, au dernier jour de son voyage au Maroc, a défendu,
avec ironie, son droit à avoir de bonnes relations avec les Etats-Unis:
"Le procès est ouvert : je serais un ami des Américains. Eh bien oui, c'est vrai, ne me torturez plus, j'avoue......Je
ne vois d'ailleurs pas pourquoi je devrais être un ennemi des
Américains. Quelle drôle d'idée ! Voici, un pays, l'un des seuls à
travers le monde, avec la Pologne, avec qui nous n'avons jamais été en
guerre. Ce n'est quand même pas une raison pour se détester
", a-t-il lancé. Le moins qu'on puisse dire, c'est une argumentation digne d'un avocaillon !
Ce qu'il faudra retenir, s'il le fallait encore, de la prochaine escapade chez son ami et mentor G.W Bush, c'est que "Nicolas Sarkozy, the american"
partage bien la politique incendiaire de l'administration sur tous les
sujets cruciaux, notamment à l'international. On peut imaginer sans
trop se tromper les sujets qui seront abordés.


D'abord, la question de l'alignement de la France
sur
Washington. Sarkozy ( et non la France) a durci ses positions vis-à-vis
du régime islamique iranien et pousse à des sanctions plus rigoureuses
de la part de l'Union européenne et des États-Unis, que le Conseil de
sécurité de l'ONU parvienne ou pas à s'entendre sur de nouvelles
mesures de rétorsion. C'est ce qui a conduit à la sortie brûlante de
Kouchner qui invitait à se préparer au "pire", c'est à dire à la "guerre".

Ensuite,
le locataire de l'Elysée évoquera avec son hôte l'éventuel retour de la
France dans le commandement militaire intégré de l'OTAN. C'est toujours
mieux pour expliquer aux Français la présence de leurs troupes en
Afghanistan et sur d'autres terrains de conflits.

Enfin,
la question du bourbier irakien sera abordée. Nicolas Sarkozy est prêt
G.W Bush à trouver une «solution politique», c'est à dire à sortir
honorablement de l'Irak où la guerre civile a remplacé la démocratie
tant vantée par les néoconservateurs. Bien entendu, il sera également
question d'un sujet qui tient tant à coeur le locataire de l'Elysée,
c'est à dire Israël. D'ailleurs, il en a encore parlé lors de sa visite
au Maroc:"Ce
n'est pas parce que je serais intransigeant avec le droit à la sécurité
d'Israël que je ne suis pas attentif au droit des Palestiniens à avoir
un Etat indépendant pour eux
".Les
palestiniens pourront toujours attendre la création de leur Etat alors
qu'ils sont partagés et instrumentalisés par Washington et Tel Aviv.
Autant dire que Nicolas Sarkozy et G.W Bush se moqueront encore d'eux
ouvertement. "On ne change pas une formule qui gagne", comme le dit l'adage populaire.

A2N



Dailymotion blogged video
Sarkozy sur CBS






Dailymotion blogged video
Rencontre Sarkozy-Bush

http://www.alert2neg.com/article-7228697.html

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» L’étrange discours sur la Culture de Nicolas Sarkozy
» Nicolas Sarkozy au petit journal
» Nouvelle Marianne de Nicolas Sarkozy
» Lettre de Démission de Nicolas Sarkozy
» Nicolas Sarkozy - menteur professionnel
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

NICOLAS SARKOZY ET LA PETITE LECON D'AMERICAIN DU PROFESSEUR :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

NICOLAS SARKOZY ET LA PETITE LECON D'AMERICAIN DU PROFESSEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: