MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Récit : Cicéron manie les mots comme une arme

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

05112007
MessageRécit : Cicéron manie les mots comme une arme

Récit : Cicéron manie les mots comme une arme

Le 7
novembre 63 avant JC, tandis que la République romaine agonise dans les
luttes de factions, le consul Cicéron (43 ans) convoque le Sénat,
l'instance suprême de la République, en vue de dénoncer un complot
fomenté par Catilina, un sénateur qui a déjà tenté de renverser les
institutions.
Quand Cicéron prend la parole, Catilina
n'hésite pas à s'asseoir au premier rang de l'auditoire, ce qui offre à
l'orateur l'occasion de le prendre à partie dès les premiers mots sans
autre préambule :
«– Mais enfin jusqu'où, Catilina, prétends-tu abuser de notre patience ?
– Jusques à quand auras-tu l'insolence de nous narguer ?
– Jusqu'à quelle extrémité l'audace effrénée dont tu fais preuve va-t-elle t'entraîner ?»


Le
consul dénonce les détails de la conjuration et la menace qu'elle fait
peser sur la sécurité de l'État. Il fait une telle impression sur les
sénateurs que Catilina ne trouve rien de mieux à faire que de s'enfuir.
Il
lève une troupe mais Antonius, collègue de Cicéron, rassemble une armée
contre lui. Catilina perd la vie au combat et ses complices sont
exécutés.
Cicéron poursuit son enquête et en expose les résultats dans quatre fameux discours, les Catilinaires, refusant toute gratification pour sa conduite.
Le Sénat lui témoigne sa reconnaissance en lui décernant le titre de Pater patriæ (Père de la patrie).
Cicéron va néanmoins se révéler impuissant face à l'ambition de Pompée
et César et sera finalement exécuté sur ordre d'Antoine, lieutenant de
César.
Il nous reste de lui ses discours, autant de chefs-d'oeuvre de l'art oratoire et de la littérature latine

herodote.net

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» A COMME ASSOCIATION (Tome 5) LA OU LES MOTS N'EXISTENT PAS d'Erik L'Homme
» Comme une caresse tes mots
» A comme amour, B...
» [SOFT] LINGLING : mémoriser des mots en anglais [Gratuit]
» L comme Lundi.
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Récit : Cicéron manie les mots comme une arme :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Récit : Cicéron manie les mots comme une arme

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: LES GRANDES DATES DE L'HISTOIRE-MEMORABLE DATES OF HISTORY-
Sauter vers: