MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 CALIXTHE BEYALA HABILLE NICOLAS SARKOZY POUR UN QUINQUENNAT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

01102007
MessageCALIXTHE BEYALA HABILLE NICOLAS SARKOZY POUR UN QUINQUENNAT

CALIXTHE BEYALA HABILLE NICOLAS SARKOZY POUR UN QUINQUENNAT !



Après la
levée de boucliers relative à son discours de Dakar du 26 juillet
dernier, où il faisait part de la vision raciste qu'il porte sur
l'Afrique, ce qui ne manque même plus d'indisposer dans son propre
camp, Nicolas Sarkozy, omniprésident et omniscient, provoque cette fois
la colère dans les milieux intellectuels français.
Devant
ses gesticulations de plus en plus indignes pour un chef d'Etat d'un
pays comme la France, l'écrivaine Calixthe Beyala, connue pour ne pas
manier la langue de bois, laisse tomber la foudre et parle, à lire dans
le dernier Marianne,d'un Nicolas Sarkozy ou l'échec d'une intégration
française. En quelques phrases et réflexions sociologiques, politiques,
historiques et culturelles, on découvre que le président élu par 53%
des électeurs n'est rien sinon un bateleur, mais surtout l'expression
flagrante d'une intégration râtée. Quel comble pour quelqu'un qui a
remporté l'élection présidentielle sur le thème chère à
l'extrême-droite, celui de la défense de "l'identité nationale". Il
fallait oser dire tout haut ce que beaucoup de Français pensent
progressivement au gré du feuilleton quotidien que l'Elysée diffuse
dans tous les médias. Ce que l'on peut dire à la lecture du billet
corrosif, c'est que le locataire de l'Elysée est désormais habillé pour
tout son quinquennat. Il paraît qu'il préférait la marque PRADA,
habilleur qui aurait payé ses vacances aux Etats-Unis, on peut lui
recommander de conserver le costume sur mesure que lui a confectionné
l'écrivaine. Il n'a jamais été aussi élégant qu'habillé en BEYALA. (
lire billet ci-dessous)
A2N




Sarkozy ou l’échec d’une intégration française.
Par Calixthe Beyala


Qu’aurait
dit Voltaire du test D’ADN imposé aux familles Africaines dans le cadre
du regroupement familial ? De quelle couleur serait la plume de
Diderot face à cet extraordinaire coup de canif dans les principes
fondateurs de la République? De quelle diatribe se serait fendu ZoLa
devant cette réactivation des dispositifs séculaires, qui ressemblent
étrangement à ce qu’on appelait alors la Police des noirs ? Qu’aurait
fait Léon Blum de cette catégorisation et de cette ghettoïsation? Qu’aurait
pensé le général De Gaulle face à cette tentative d’isolement des
nouveaux arrivants ? Qu’aurait dit le militant Mitterrand de cette loi
dont l’objectif final est la désignation d’un groupe à la vindicte
populaire ? A quelle honte se seraient voués les résistants ceux qui
aux côtés d’Africains ont donné de leur vie dans les tranchées pour
sauver la France ?

Non décidemment, je ne reconnais plus la France. Il me semble vivre dans une république où jamais l’on entendit
parler des droits l’homme, qui jamais ne compta en son sein
d’intellectuels, de philosophes, qui ne connut aucune révolution, un
pays sans passé, sans histoire et sans culture. Oui, une de ces
républiques qui s’adonne au culte de la personnalité du Président de la
République. Il s’agit dans ce cas d’espèce d’un mot d’ordre non
consigné, ni paraphé dans un document, mais distillé par le regard apeuré
de ce journaliste qui n’ose poser des questions genantes à Sarkozy ; Il
est sous la plume de celui-là qui dans cet article s’acharne à gommer ses défauts, à justifier ses dérives. Pourtant
ses déclarations, ses procédés et ses agitements ne rappellent
nullement ceux des grands Monarques Français, mais plutôt ceux de
Mobutu ou de Bokassa. Je ne serais nullement surprise s’il s’avérait
d’un futur plus ou moins proche qu’on lui attribua le ridicule
sobriquet de « papa ».


D’aussi
loin que je m’en souvienne, aucun Président de la République Française,
aucun monarque n’avait pensé, que pour créer une France lumineuse,
grandiose et magnifique, il était nécessaire d’évacuer la morale,
l’éthique et de piétiner les valeurs républicaines. Jamais Auparavant,
aucun Président Français n’avait accepté que soit adopté sous son
mandat, les lois les plus ineptes telle celle de l’ADN Jamais
auparavant, aucun Président français n’avait pensé que pour créer une
France compétitive il fallait donner la chasse aux immigrés. Jamais
auparavant, aucun Président Français ne s’était permis de s’en aller
devant les africains débiter un discours bucolique, aux relents
racistes qui ferait de l’homme noir, un être sans vision, prostré dans
son obscurité, Jamais en France, aucun Président n’avait usé d’autant
de ces post-it « prêt à penser » où l’inutile flatterie côtoie
l’injonction et l’ordre. Jamais un chef d’état n’avait usé comme
Sarkozy d’une communication zapping dans laquelle les sujets sont
abordés sans être traités, où l’on saute du coq à l’âne pour masquer
l’inaction. Il faut reconnaître qu’ils avaient à leur actif, une
armature intellectuelle solide et une équipe gouvernementale
performante qui leur permettaient de résister au populisme.

C’est
vrai que l’homme Sarkozy jouit d’une extraordinaire intelligence
politique et d’une réelle efficacité linguistique L’on ne saurait nier
la beauté de ses phrasées presque mystiques et leur fulgurance. Mais
lorsqu’il a fini d’épuiser la parole, recouru à toutes les subtilités
qui tendent à dégager sa responsabilité politique du chaos économique
dans lequel nous nous trouvons, et s’être présenté comme l’homme
providentiel, on s’aperçoit qu’il ne s’agit là que d’une diarrhée
verbale. Il n’en reste rien. Si, un brin d’étonnement pour ceux qui
échappent à cette malsaine fascination et beaucoup de perplexité. On se
demande si comme tout un chacun Sarkozy avait croisé le chemin
d’intellectuels français qui tout au long du vingtième siècle ont
démontré le mécanisme de production des inégalités et l’ambigüté des
politiques France-Afrique


S’était-il
imprégné de grands courants de la pensée française ? Avait-il lu les
philosophes qui nous ont légué l’humanisme en tant que socle fondateur
de notre République …et de notre personnalité qui revendique la
totalité de l’homme jusqu’à son irréalisme lumineux ? Etait-il passé
par le tamis de l’école Républicaine qui fait de nous un peuple
solidaire, capable de transcender les difficultés conjoncturelles afin
d’assurer notre vocation universelle? On se demande ce qui se cache
derrière tant d’ignorance et d’insuffisance auréolées d’une
insupportable suffisance ? Mon cerveau saturé s’obstrue devant tant
d’irrespect des valeurs républicaines.

Réflexion
faite, il me semble que Nicolas Sarkozy est l’exemple le plus frappant
de l’échec d’une intégration. Etre français ne signifie pas
essentiellement être possesseur d’une carte d’identité, avoir été à
l’école et gravir les échelons sociaux Son implication est plus vaste.
Au de là de la maîtrise linguistique, de l’obtention d’un quelconque
diplôme universitaire, être français est une manière de vivre, un art
de parler, de penser, de réfléchir. Etre français c’est se nourrir de
l’esprit des Lumière, des valeurs Républicaines qui sont autant de
garde-fou, empêchant tout un chacun de verser dans l’extrémisme
politique ou religieux. Etre Français c’est autant de petits actes du
quotidien, tissés de tolérance, de justice sociale, d’un certain aucune
cause n’est assez importante pour qu’on y sacrifie son humanité. Autant
de valeurs que Nicolas Sarkozy ne semble pas avoir intégrées. Ce qui
explique qu’il conviendrait qu’il opère un difficile travail
intellectuel, une profonde remise en question de sa vision exotique et
impudique, frivole et américaine de la France, afin que s’arrête cette
corruption des idéaux français.



Dailymotion blogged video
Le pique-nique de Bush et Sarkozy

http://www.alert2neg.com/article-7151608.html

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Calixthe Beyala attaque Michel Drucker en justice
» [Beyala, Calixthe] C'est le soleil qui m'a brûlée.
» L’étrange discours sur la Culture de Nicolas Sarkozy
» Nicolas Sarkozy au petit journal
» MA LETTRE AU PERE NOEL !
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

CALIXTHE BEYALA HABILLE NICOLAS SARKOZY POUR UN QUINQUENNAT :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

CALIXTHE BEYALA HABILLE NICOLAS SARKOZY POUR UN QUINQUENNAT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: