MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Lu dans la presse:des bandes « ethniques » aux mollets de

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

25092007
MessageLu dans la presse:des bandes « ethniques » aux mollets de

Lu dans la presse : des bandes « ethniques » aux mollets de singe envahissent Paris !.


Une rue du XIIIe arrondissement de Paris porte depuis 1899 le nom d’Abel Hovelacque. Je m’étonne qu’aucun maire, fût-il témoin de moralité de Pascal Sevran, ne s’en soit jamais ému. Qui était Abel Hovelacque (1843-1896) ? Un élu parisien du XIIIe arrondissement, prédécesseur du député-maire PS actuel (Serge Blisko). Certes, mais encore? Un anthropologue et linguiste. Cela ne suffit pas. La vérité (pas bonne à dire) c’est qu’Abel Hovelacque fut le fondateur officiel de la négrophobie française. Plus fort encore que Voltaire, Hovelacque. Je vous recommande sa Communication sur les races inférieures (1880, imprimerie nationale!) ou Les nègres de l'Afrique sous-équatoriale (1889). Quelques morceaux choisis: «le nègre a un mollet de singe» ou encore « certains nègres ne paraissent pas entièrement redressés». En lisant Abel Hovelacque, j’apprends ainsi que le pied du nègre, à la différence de celui du blanc est destiné à grimper aux arbres. Cher Abel Hovelacque, merci pour cette information. Il y a un acacia dans la cour de l'immeuble et des platanes qui bordent le boulevard adjacent. Tout à l'heure, je tente l’aventure : promis juré ! Je laisse tomber le Vélib. En attendant, il semblerait qu’Hovelacque ait fait des émules parmi les journalistes français qui depuis hier ont décidé qu’il y avait des «bandes ethniques» descendues des baobabs de nos banlieues pour terroriser les Parisiens (et en particulier ceux de la rue Abel-Hovelacque).

Quiconque a pris le RER D a pu constater que les passagers n’y ressemblent guère aux clients du café de Flore. Peut-on dire que ce sont des passagers et des clients «ethniques» ? Depuis quarante cinq ans, des politiques vicieux ont relégué les Français originaires d’Outre-mer et d' Afrique dans des banlieues de misère, parfois avec la motivation cynique de s’y constrituer un réservoir électoral. Difficile, dans ces conditions d’y former des bandes qui ressemblent à celles des beaux quartiers. De ces bandes-là, la presse dirait-elle qu’elles sont «ethniques» ? Je n’ai jamais lu de telles qualifications à propos, par exemple, des supporters racistes du PSG. Et si, de ces foutriquets, le triceps sural (tel est le nom du muscle du mollet) n’est pas hypertrophié, on dira qu’ils ont des mollets de coq, pas de singe.
Que se passe-t-il donc pour que des journalistes éprouvent le besoin compulsif de qualifier d’ «ethniques» des bandes de jeunes Français de banlieue ?
Je rappelle que le mot «ethnie» a été inventé par Vacher de Lapouge, l’un des théoriciens du racisme français. Il est clair qu’il est utilisé par certains journalistes pour désigner ceux qui n’ont pas la même couleur de peau qu’eux et qui, donc, sont supposés différents, pour ne pas dire inférieurs. Donc, pour les racistes soucieux de ne pas se faire épingler, "ethnie" est aujourd'hui une manière polie de dire "race". Quant aux gros mollets, depuis la seconde moitié du dix-huitième siècle, dans les pays esclavagistes, il semble qu’on en ait fait un critère de beauté pour les messieurs, qui pensaient ainsi se démarquer des esclaves « ethniques » aux mollets simiesques. Bien entendu, comme les gros mollets ne sont pas forcément une affaire de couleur de peau, les mâles blancs de peau aux mollets de coq se glissaient des faux-mollets sous leurs bas pour faire plus joli et Alexandre Dumas, victime des préjugés de son époque, se croyait obligé de déclarer dans ses Mémoires que son père (le général Dumas, un officier des plus «ethniques») avait des mollets aussi gros que la taille de sa mère.
En résumé : je conseille aux jeunes de banlieue qui veulent entrer dans Paris (et en particulier à ceux qui souhaitent se promener tranquillement dans la rue Abel-Hovelacque) de bien se poudrer le visage et, s’ils sont de sexe masculin, de ne pas oublier de mettre des faux-mollets dans leurs chaussettes. De cette façon, ils ne seront pas repérés comme « ethniques » par les journalistes racistes qui patrouillent gare du Nord en quête d'incidents. Quant aux filles de toutes couleurs aux mollets atrophiés, je les rassure: le fait d’avoir de gros jambons qui dépassent de la jupe n’est pas encore reconnu comme un critère de beauté.
En tout cas, si demain, vous apercevez une silhouette qui saute de platane en platane avec agilité, ne vous inquiétez pas : ce n’est que moi. Merci Abel Hovelacque !
http://www.claude-ribbe.com/blog.htm

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» STALLONE DANS LA PRESSE
» La bourgeoise dans la presse féminine
» Philatélie dans la presse
» ce mois-ci dans la presse bd : FEVRIER
» veer zaara dans espion (s) et dossier ciné dans la presse
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Lu dans la presse:des bandes « ethniques » aux mollets de :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Lu dans la presse:des bandes « ethniques » aux mollets de

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: