MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Récit : la mort de Staline

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

03032007
MessageRécit : la mort de Staline

Récit : la mort de Staline

StalineStaline s'éteint le 5 mars 1953, à 73 ou 74 ans, dans sa datcha des environs de Moscou.

Quelques jours plus tôt, au Bolchoï, le dictateur avait dû se retirer avant la fin de la représentation.

Il avait invité à dîner ses subordonnés Malenkov, Beria, Khrouchtchev et Boulganine, puis, après une soirée bien arrosée, s'était retiré dans sa chambre.

Le lendemain, ses gardes, ne le voyant pas ressortir, s'étaient enhardis à fracturer sa porte et l'avaient trouvé gisant sur le tapis, frappé d'une congestion cérébrale. On ne se hâta pas de le sortir du coma et il finit par expirer après une agonie de quatre jours...

Staline s'honorait du titre de «Vojd», mot russe qui signifie guide, équivalent de l'allemand Führer, de l'italien Duce ou de l'espagnol Caudillo. Mais la propagande communiste le surnommait aussi le «petit père des peuples».

L'annonce de sa mort fige le monde entier dans la stupeur, la désolation et un vague soulagement.

En URSS comme dans les pays inféodés et dans toutes les organisations communistes ou «progressistes» du monde entier, elle donne lieu à des manifestations de deuil ostentatoires de la part des officiels.

Ses obsèques, le 9 mars suivant à Moscou, se traduisent des scènes d'hystérie collective qui entraînent la mort de plusieurs centaines de badauds, piétinés ou étouffés.

A Paris, le siège du parti communiste est entièrement drapé de noir. A la Chambre des députés, le président Édouard Herriot réclame une minute de silence en mémoire du vainqueur de Hitler et du modernisateur de l'URSS. Seuls deux députés refusent de se lever.

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» nouvelles du soldat Achille Migne , mort à l'ennemi
» Trompe la mort de Clérisse
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Récit : la mort de Staline :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Récit : la mort de Staline

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: LES GRANDES DATES DE L'HISTOIRE-MEMORABLE DATES OF HISTORY-
Sauter vers: