MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 La France reconnaît sa rivalité avec la Chine en Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

20022007
MessageLa France reconnaît sa rivalité avec la Chine en Afrique

La France reconnaît sa rivalité avec la Chine en Afrique
19/02/2007

Hommes et femmes politiques ainsi que médias français se livrent régulièrement à des critiques hypocrites du rôle de la Chine dans les échanges mondiaux, et en particulier de la place de la Chine en Afrique. Ces complaintes prennent généralement pour angle d’attaque la vulnérabilité chinoise sur le terrain des droits de l’homme, comme si les Elf, Bolloré, ou le recordman des profits français Total se souciaient davantage des droits humains une fois passée les frontières nationales.





Les accusations de non-respect des règles de l’OMC se font chaque jour plus agressives alors que ce sont bien des importateurs européens qui commandent les produits chinois et que l’Europe et les Etats-Unis par subventions interposées et accords secrets avec les anciennes colonies ont jusqu’ici maintenu, c’est le cas de la France, des positions commerciales prédatrices qu’une simple compétition économique n’aurait jamais permise.





En marge d’un sommet Afrique-France de février 2007 qui sentait des odeurs de Chiracafrique déclinante et de sinophobie répandue au sujet des rapprochements entre la Chine et le continent africain, le ministre des Affaires étrangères français, M. Douste-Blazy déclarait sur France 3 le 14 février 2007* : «Il y a une compétition, en effet ; la Chine, qui ne s'intéressait pas beaucoup à l'Afrique, s'y intéresse maintenant. C'est la raison pour laquelle il est très important d'avoir un sommet comme celui-ci, avec autant de chefs d'Etat et de gouvernement qui, en venant en France - comme ils sont d'ailleurs allés en Chine il y a deux mois, vous avez raison de le noter - saluent l'amitié franco-africaine et disent aussi tout le respect qu'ils ont vis-à-vis du président de la République, comme nous avons du respect vis-à-vis d'eux. C'est vrai, vous avez raison, la compétition est rude.»



Officiellement reconnue, la rivalité franco-chinoise sur le terrain africain ne fait pas désarmer la France qui aimerait, si possible «dealer» l’Afrique avec la puissance montante. A plusieurs reprises les autorités françaises se sont dites favorables à des discussions, des actions concertées sur l’Afrique, comme en quête d’un nouveau Berlin 1885. Une obsession de rente et de colonies africaines. Il n’est pas douteux que tant que les Africains n’adopteront pas leur propre stratégie chinoise, avec des profits et allocations escomptés - technologies, biens de consommation, biens industriels, place au Conseil de sécurité, rééquilibrage des relations Nord-Sud, etc. -, ils subiront passivement la géopolitique chinoise. Il n’y aura alors aucune raison sinon fortuite pour que des gains à long terme émergent d’un éventuel partenariat sino-africain.





Quant à la ministre déléguée à la Coopération et au développement, alors que même le parti socialiste a feint de déplorer la continuation de la Francafrique, des relations personnalisées du chef de l’Etat français avec les présidents de régimes tyranniques, Mme Girardin a eu le cran d’affirmer au Figaro du 12.02.07* : «Ce que l'on appelle la "Françafrique" n'existe plus depuis longtemps. Nous avons désormais avec les pays africains une relation de partenariat. Nous n'imposons plus nos projets de coopération, nous en discutons. Nous nous inscrivons dans leur stratégie de développement. Avec la réforme de la coopération, nous avons mis au saupoudrage qui faisait que nous déversions de l'argent sans évaluer ce que nous faisions. Désormais, chaque année, nous évaluons chaque projet. C'est un respect que nous devons tant aux Africains qu'aux contribuables français. Chaque euro dépensé doit l'être avec efficacité.».



On résume donc. C’est dans la stratégie de développement congolaise, scrupuleusement respectée par la France que le chef de la police de ce pays africain, Jean-François Ndengue, proche du président Sassou Nguesso ami de du président français, a été soustrait des mains de la justice française à 4 heures du matin le 02 avril 2004, alors qu’il était sous le coup d’une mise en examen pour crime contre l’humanité … Ce n’est assurément pas de cette mort trop éveillée de la Francafrique que rêvent des millions d’Africains paupérisés et un nombre important de Français avides de démocratie effective et si possible d’une république proche de sa devise de liberté, d’égalité, de fraternité.





* Extraits de communiqués de presse du MAE, diffusés par l’APPA.

Afrikara

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Le Congo souhaite renforcer sa coopération avec la Chine
» Reconnaître et communiquer avec son guide
» Le probleme avec l'aide en Afrique(que veut une economie effective?)
» PAPILLONS CHINOIS ...!!!
» FZ 150 et telecommande
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La France reconnaît sa rivalité avec la Chine en Afrique :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La France reconnaît sa rivalité avec la Chine en Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: