MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 POUR LA DISSOLUTION DE LA LDJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

02012007
MessagePOUR LA DISSOLUTION DE LA LDJ

FASCISME PRO-

ISRAEL
EN FRANCE
LA RIPOSTE S'ORGANISE!
Vingt amis de la Palestine, dont l'Amiral Debray (CR), M°Isabelle Coutant-Peyre, et Tawfik

Mathloutti, font parvenir une lettre au Président de la république

Campagnes de haine et de mensonge, diffamation, lettres anonymes, menaces, violences à force ouverte, éventration d'un commissaire de police anti-raciste, et même, lynchage à domicile: la terreur fasciste des supporteurs, ou des suppôts, de l’Etat d’Israël, en France, a trop duré.

Las de tant d’impunité, et de la complicité passive qui la rend possible, 20 personnalités du barreau de Paris, de la Marine nationale, du monde des affaires, des media et de la presse, comptant aussi parmi elles de simples citoyennes et citoyens, authentiques amis du peuple palestinien, de la vérité, de la justice, et de la tranquillité publique, se sont rassemblés pour réagir.

En ce début décembre, nous avons décidé d'adresser, par l'intermédiaire d'une personnalité hautement qualifiée, la lettre ci-dessous au président de la République, Jacques Chirac.
Après avoir reçu les signatures de l'Amiral Debray (CR) - connu pour avoir assuré, en 1982, le commandement du porte-avions français, le FOCH, chargé d'assurer la protection du retrait de Beyrouth, dans l'honneur, des combattants palestiniens et de leur chef, Abou Ammar, puis le renfort de notre ami Tawfik Mathloutti, célèbre dans le monde entier pour l'invention du "Mecca Cola", aujourd'hui homme d'affaires, résident à Dubaï, président du PFP (Parti de la France Plurielle), et fondateur de Radio Méditerranée (88,6 mhz en région parisienne), il nous a semblé utile d'envoyer la missive sans plus attendre.
Mais nous continuons à recueillir toutes vos signatures. La liste en sera publiée intégralement, le moment venu.
Il est regrettable qu'une telle initiative, relevant d'un sens élémentaire de la dignité et de la solidarité humaine, et de l'antifascisme radical, fondement de toute démocratie moderne, n'ait pas pu être élargie, à ce jour, aux associations se réclamant, en principe, du "soutien à la Palestine".Pour des raisons qui leur sont propres, et qu'elles auront, sans doute, à cœur d'éclaircir devant leurs adhérents, s'il leur en reste, sollicitées, elles ont choisi de rester à l'écart, et de ne rien faire.
Cette complicité passive avec les exactions répétées des petits maquereaux du fascisme pro-israélien en France est tout de même grave.
Elle confirme la nécessité de faire émerger un nouveau type d'organisations pour la Palestine: de vraies organisation de combat, démocratiques, dont la première, dans la foulée de notre appel, pourrait être un Conseil National de la Résistance à toutes les formes de fascisme, sans hiérarchie ni exclusive (CNR/ AF). Ce CNR serait chargé de coordonner les recherches de terrain des Comités Antifascistes de Base (CAB), en cours de constitution, ici et là. Et de stimuler, partout, le sens de la responsabilité et de la vigilance.
Le coordinateur provisoire
Jean-Paul CRUSE Imbongi@wanadoo.fr


LETTRE
"Monsieur le Président de la République,

Le 22 juin dernier, les magistrats de la Xème chambre du tribunal correctionnel de Paris ont condamné M. Raphaël Schoemann à la peine – constructive... – de 10 mois de prison avec sursis: pour avoir envoyé à une série de personnalités jugées par lui «pro-palestiniennes », dont une avocate du barreau de Paris, plusieurs intellectuels et journalistes, et le gaulliste historique (qui ne vous est pas étranger) Lucien Bitterlin, connu pour son engagement contre l’OAS, des lettres de menaces de mort, accompagnées de balles de calibre 22, serties du commentaire : « la prochaine n’arrivera pas par la poste ».


L’intéressé n’a pas nié les faits. La police judiciaire, à l’issue d’une enquête exemplaire, avait découvert à son domicile un arsenal militaire impressionnant: fusils, carabines, armes de poing, et même un fusil d’assaut suisse de grande marque, le tout avec une grande abondance de munitions, et les accessoires indispensables : réducteur de son, lunette de visée nocturne, etc. Il s’était procuré les adresses personnelles de ses cibles. Proche, selon son propre avocat, de la communauté juive du Raincy (93), dont vous connaissez bien un des élus, M. Eric Raoult (UMP) - très engagé en faveur du régime aujourd’hui représenté, et dirigé, par la coalition du parti Kadima, du regretté Ariel Sharon, des travaillistes (socialistes), et du parti fasciste Israël Beitenou d’Avigdor Liebermann - il a prétendu avoir agi en solitaire, et s’être procuré, par ses propres moyens, les coordonnées personnelles de chacune de ses « cibles ».


Il a aussi précisé qu’il s’amusait
à chasser
les « nuisibles ».

Sans critiquer une décision de justice, des observateurs avisés se sont inquiétés d’une décision plus que tolérante, et de nature à ne pas décourager ce personnage de recommencer, ou d’éventuels émules de l'imiter.

C’est aujourd’hui chose faite!

Mais il ne s’agit plus de mots.

Il ne s’agit plus de « menaces ».

- "Le mercredi 25 octobre à 17h45, raconte Ginette Skandrani, une journaliste quinquagénaire, fondatrice historique des « Verts » et de l’association « La Pierre et l’Olivier » (soutien à la Palestine), figurant sur la liste des envois de Raphaël Schoemann, et partie-civile au procès de ce Monsieur, « lorsque j’ai ouvert ma porte, croyant que c’était ma petite-fille qui rentrait à la maison, je me suis trouvée devant deux jeunes mecs tout de noir vêtus avec des casques à la main. J’ai essayé de repousser la porte, mais ils se sont précipités sur moi en me cognant avec les casques et en me donnant des coups de pied. Mes lunettes sont tombées et se sont brisées, et j’ai été aveuglée par le sang qui pissait à travers ma paupière éclatée. J’ai crié tant que j’ai pu, mais ils ont continué à frapper pendant cinq minutes en me jetant par terre et en renversant un banc et une chaise. Ils étaient d’une extrême violence et je ne pensais pas m’en sortir vivante. Il y avait du sang partout car j’étais également blessée à la tête, suite à un coup de casque. J’ai tout de suite pensé au BETAR (groupe paramilitaire juif) ou à la Ligue de défense juive, car ils sont coutumiers de ce genre d’agressions, soit dans les manifestations de solidarité avec les Palestiniens, soit dans les salles de réunion ou dans les couloirs des tribunaux. (…). D’ailleurs l’un des deux a crié : « Tu sais pourquoi on est là ». Ils se sont enfuis car des portes commençaient à s’ouvrir suite à mes cris. La concierge à appelé la police. (...). J’ai appris par la police judiciaire, que selon la concierge, ils étaient quatre, deux qui sont rentrés derrière elle en lui proposant de porter ses courses et deux autres qui sont restés en faction dans le couloir extérieur, entre le portal d’entrée et la porte vitrée intérieure. Ils savaient où je logeais car ils sont immédiatement montés à mon étage en courant. J’ai pu les décrire à la police : environ 25 à 28 ans, assez grands, des cheveux noirs courts, portant des blousons de cuir noir, de type européen mais de peau un peu hâlée. Et ressemblant à des séfarades de Belleville. La police a pris des empreintes digitales sur la porte et dans l’appartement. Elle a (...) prévenu les pompiers qui m’ont amené à l’hôpital Saint-Antoine. J’ai eu des points de suture sur la paupière gauche, ainsi qu’à l’arrière du crâne. Mon oeil était complètement fermé et j’ai des contusions sur tout le corps. (...)Des policiers m’ont emmené à la 2è DPJ où j’ai porté plainte contre X pour violences volontaires en réunion et avec arme par destination et violation de domicile. La procédure a été enregistrée sous le n° 2006/J/ 1510, par M. Bruno Jacquel, capitaine de police de la 2è DPJ. (...) Le dossier médico-légal (...) porte le n° 0627830. J’ai été convoquée à la permanence criminelle, groupe " GESSET " de la 2è DPJ le lendemain, 26.10 à 16 heures par M. l’officier de Police judiciaire Tanchon qui m’a auditionnée pendant plus de deux heures et a réenregistré ma plainte, sous le n° de dossier 200. J’attends la suite (..)."

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Evolution pour un CDD
» Conseil pour HDTV
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

POUR LA DISSOLUTION DE LA LDJ :: Commentaires

avatar
Re: POUR LA DISSOLUTION DE LA LDJ
Message le Mar 2 Jan - 16:27 par mihou
Monsieur le Président,

L’objet de notre démarche est simple. Nous souhaitons que la France demeure un pays où la liberté d’expression de chacun est respectée, comme doit l’être la sécurité d’une grand-mère, fût-elle une amie déclarée de la Palestine, à son domicile.

Nous souhaitons que ne s’y établisse pas la loi de Lynch, source de cycles sans fin de violences, représailles et contre-représailles. Vous n’êtes pas George Bush, nous ne sommes pas au Texas…

Amis, nous mêmes, de la Palestine, et donc, de la démocratie et de la paix civile, nous souhaitons ne pas avoir à prendre, pour notre propre sécurité et celle de nos proches, des mesures que la morale tolère, et que la loi peut, éventuellement, réprouver. Républicains, nous ne sommes pas des moutons, bêlant, passifs, en direction de l’abattoir.

Dans le plus strict respect de l’indépendance de la justice, à laquelle, nous le savons, vous êtes, personnellement, et par fonction, vous-même très attaché, nous souhaitons que des instructions soient données au parquet pour que M. Raphaël Schoemann soit interpellé sans délai, placé en garde à vue, et prié de donner des explications enfin complètes et sincères sur ses activités, ses donneurs d’ordre, et ses complices : et cela, dans le cadre d’une information judiciaire pour “terrorisme en bande organisée”. S’il s’appelait Omar, Rachid ou Mohammed, et Madame Skandrani Ginette Olin, Halphen, Albeniz, Guedj, ou Veil, ce serait fait depuis longtemps.


Mais nous ne saurions trop encourager aussi votre, et notre, ministre de la Justice, de suggérer aux magistrats du parquet placés sous son autorité de requérir d’autres investigations - notamment auprès de votre ministre de l’Intérieur et ami Nicolas Sarkozy, dont la photo, chandelier à sept branches en main, figure depuis plusieurs mois en bonne place sur le site de l’organisation extrémiste la Ligue de Défense Juive (LDJ), mise en cause dans diverses exactions de la même eau, dont l’éventration, à coups de poignard, d’un courageux commissaire des RG, qui tenait de s’opposer au lynchage en pleine rue, de jeunes Arabes, au cours d’une manifestation “de soutien à Israël”, sur une grande place de Paris.

Ces « groupies » de votre actuel ministre de l’Intérieur constituent la filiale «française» d’une organisation américaine, ou israélo-américaine, portant le même nom, le même sigle, et les mêmes maillots de corps (« T-shirt ») de couleur jaune, organisation considérée aux Etats-Unis comme « terroriste », et interdite.


Sans nous ingérer, bien entendu, dans la question institutionnelle, ô combien complexe, des relations entre Présidence de la République et Ministère de l’Intérieur, nous formons le vœu citoyen de voir M. Sarkozy s’expliquer sur ses relations avec ce groupuscule souvent décrit comme raciste et fasciste - et faire le point, avec vous, sur les enquêtes en cours (du moins, nous l’espérons...) à propos de l’attentat contre le commissaire des RG, et de la « ratonnade » infecte, commise au domicile de Madame Skandrani.

Avec nos salutations respectueuses et républicaines,
Paris, le 2 décembre 2006
Premiers signataires:

Assur ABOU ASSUR

Sakina Arnaud, amie de la Palestine, Bordeaux

Aïcha-Alice Brahim

Christian Brosio. Paris

Isabelle Coutant Peyre, Avocat
215 bis Bd Saint Germain 75007 Paris

Jean-Paul Cruse, journaliste, écrivain, coordinateur technique du site internet Le Monde Réel http://www.lemondereel.fr/
Michel Debray, vice-amiral en 2e section, ancien président de l'Institut Charles de Gaulle

Xavière Jardez

Behnam Keryo

Georges Labica, universitaire

Jean-Paul Ledheux, ami de la Palestine, militant syndical dans la presse, Paris

Bagdad Maata, médecin, président du Mouvement pour la Justice et la Dignité (MJD), Paris

Makhlouq, éditorialiste Islamiya.info, Paris

Tawfik MATHLOUTHI, P-dg fondateur de Mecca Cola World Group FZCo (Dubaï) - troisième groupe de boissons au monde,
Directeur de Radio-Méditerranée (Med FM Paris 88,6 MHZ),
Président du Parti de la France Plurielle (PFP).

Gilles Munier, secrétaire général des Amitiés franco-Irakiennes (A.F.I.)

Jean-François Poirier – philosophe. Paris

Maria Poumier - universitaire

Mireille Rumeau, amie de la Palestine, Bordeaux.

Didier TERRIERE. Délégué Régional des Ligues des Droits de l'Homme d'Aquitaine

Jean-Loup Thébaud – philosophe. Paris
 

POUR LA DISSOLUTION DE LA LDJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: