MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Affaire Sevran courrier du Collectif Dom à M. de Carolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

18122006
MessageAffaire Sevran courrier du Collectif Dom à M. de Carolis

Le Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais



à M. Patrick de Carolis ,



Président de France Télévisions







Paris, le lundi 18 décembre 2007





Monsieur le Président,





Comme vous le savez, le Collectif Dom a confié à son avocat, Me Gilbert Collard , le soin d’engager une plainte contre Pascal Sevran suite aux propos révoltants que ce dernier a tenus lors d’une interview retranscrite par Var Matin et publiée le 2 décembre dernier.

Nous avons pris acte de la mise en garde adressée par France 2 à Pascal Sevran et surtout de votre volonté d’ajouter dorénavant aux contrats des animateurs de France Télévisions une clause les invitant à surveiller les propos tenus publiquement en dehors de l’antenne. Sachez que le Collectif Dom ne doute pas un seul instant des principes antiracistes et républicains qui vous animent.

Ceci étant, l’attitude de France Télévisions dans cette affaire s’est principalement appuyée sur les excuses que Pascal Sevran aurait publiquement exprimées. Permettez-nous de douter de la sincérité de ces excuses et même de leur réalité.

M. Sevran n’a jamais renié ses propos ni déploré de les avoir tenus. Il a simplement regretté qu’ils aient pu choquer. Il a retiré le mot de stérilisation, mais il a clairement développé l’idée en s’appuyant - malencontreusement, c’est le moins qu’on puisse dire - sur l’exemple chinois, lequel est loin de faire l’unanimité parmi les défenseurs des Droits de l’homme parmi lesquels j’ai l’honneur de figurer.

Les prétendues excuses de Pascal Sevran n’ont été accompagnées d’aucune proposition concrète de nature à réparer sa faute, puisque ladite faute n’a pas été reconnue par l’intéressé.

Il y a plus. Pascal Sevran s‘est excusé auprès de tout le monde, c'est-à-dire auprès de personne. La moindre des choses eût été que l’animateur présentât au tout premier chef des excuses aux plaignants, c'est-à-dire à nous mêmes. Il n’en a rien été.

Le témoignage récent et accablant de Claudy Siar www.alert2neg.com/article-4905450.html démontre par ailleurs de la manière la plus claire, pour ceux qui en auraient encore douté, que Pascal Sevran est inscrit dans le racisme le plus primaire. Non seulement dans les propos, mais aussi dans le comportement, y compris dans le cadre de ses activités à la télévision. « En 1984, alors que j’étais danseur figurant pour la SFP, explique Claudy Siar , je n’ai pu participer qu’à une seule émission de Pascal Sevran, La croisée des chansons, parce qu’aux dires de l’assistante qui a mis un terme à ma collaboration et à celle d’un autre danseur noir, Pascal Sevran ne souhaitait pas avoir de noirs sur son plateau. Cela est facilement vérifiable. A ce titre, Pascal Sevran est probablement le dernier dans le PAF à avoir intégré des chanteurs et danseurs noirs dans son émission ». Et Claudy SIar de préciser : « En mars dernier, dans le cadre de l’Eurovision, j’ai animé six quotidiennes sur France 3, dans lesquelles étaient notamment présentés les candidats issus de la sélection de Pascal Sevran. Le 14 mars, j’ai co-présenté avec Michel Drucker la finale française de l’Eurovision. Et le 20 mai, toujours aux côtés de Michel Drucker, j’ai commenté depuis Athènes l’Eurovision 2006. Avant et après le 14 mars et jusqu’au 20 mai, Pascal Sevran s’est évertué à dire que ces programmes étaient présentés par…Michel Drucker ! Il n’a jamais mentionné mon nom et lorsque des images de la finale du 14 mars étaient diffusées dans son émission, il s’est arrangé pour que l’on me voie le moins possible et que surtout on n’entende jamais ma voix. Ce que j’affirme est une nouvelle fois facilement vérifiable. Et à France Télévisions beaucoup de professionnels, sans jamais rien dire, ont été choqués par cette attitude à mon égard, par ce véritable ostracisme. »

Ces accusations, Monsieur le président, sont extrêmement graves. Nous connaissons, tout comme vous, l’honnêteté et le professionnalisme de Claudy Siar. Il n’est pas homme à s’exprimer à la légère sur cette question. Puisque les faits qu’il relate sont, d’après lui, « facilement vérifiables », vous en aurez sans doute confirmation sans la moindre difficulté.

Nous comprenons l’attitude que vous avez adoptée en donnant en quelque sorte un sursis à Pascal Sevran, mais nous ne pouvons cependant l’approuver. Son maintien à l’antenne est incompatible avec la sévère réprobation qui a été exprimée, tant par la chaîne que par vous-même. Elle a amené le gouvernement du Niger à déposer une plainte. D’autres États d’Afrique et de la Caraïbe imiteront demain le Niger sans attendre le prochain sommet franco-africain prévu à la mi-février. Mais il y a plus grave. L’absence de sanction exemplaire expose à une radicalisation, non seulement du racisme visant les Africains et les Antillais, mais de l’attitude gesticulatoire de ceux qui ne manqueront pas de monter cette affaire en épingle pour tenter de faire parler d’eux. C’est ainsi que vendredi dernier, s’est présenté devant vos bureaux un groupuscule qui se dit porte-parole des « noirs » de France et dont un document annexé vous informera sur la réelle représentativité. Ce groupuscule prétendument représentatif, qui heureusement ne peut revendiquer que 80 adhérents (62 personnes physiques et 18 associations à jour de leur cotisation), affiche un racisme à rebours tout aussi condamnable dans le principe que celui de M. Sevran et peut être plus dangereux encore. La manifestation sauvage organisée devant France Télévision ne réunissait en tout et pour tout que10 personnes. Cela n’a pas empêché les « noiristes » du Cran, que vous avez été obligé de faire recevoir sous la contrainte du scandale, d’annoncer aussitôt dans un communiqué de victoire que vous aviez l’intention de leur accorder une entrevue, ce qui nous étonne. L’affaire a été récupérée par ceux qui voudraient utiliser politiquement ce qu’il faut bien appeler désormais l’affaire Sevran.

Demain, après les « noiristes » du Cran, ce sera la tribu Ka. Ces débordements entraîneront les réactions de ceux qui verront dans tout ce désordre un acharnement racial au motif que M. Sevran est un « blanc».

Il nous semble, Monsieur le Président, que vous pouvez très facilement mettre un point d’orgue à cette affaire déplorable. Si tel n’était pas le cas, nous sommes convaincus que l’affaire Sevran prendrait une ampleur démesurée et ouvrirait la porte à bien des dérives dont la France se passerait bien en ce moment. Au cas où vous en douteriez, je vous transmets un mail « humoristique » que je viens de recevoir et qui circule sur internet. Cela vous permettra de constater sur pièces que le maintien de Pascal Sevran à l’antenne est perçu par certains comme un encouragement à aller plus loin dans la voie obscène qu’il a tracée.



Nous nous permettons en tout cas, Monsieur le Président, de solliciter en urgence une entrevue afin de vous exprimer notre point de vue et tenter de trouver la meilleure solution avec vous.



Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération



Claude Ribbe,



Président du Collectif Dom

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» [Collection] Le Gibet
» La mystérieuse affaire de Styles
» Courrier de Mickey
» Courrier et demandes d'autographes
» votre meilleur affaire
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Affaire Sevran courrier du Collectif Dom à M. de Carolis :: Commentaires

Faut-il stériliser Pascal Sevran ? par Denis Dambré
19/12/2006

Je n’avais pas jugé utile de réagir aux propos de Pascal Sevran sur les Noirs dans son ouvrage Le privilège des jonquilles. Pas de temps à perdre. Et pas envie de contribuer à l’augmentation des ventes d’un livre peu utile. Au demeurant, je considérais que les réactions d’autres personnes suffiraient à faire comprendre à l’auteur que son niveau de réflexion sur les problèmes du monde accuse une chute vertigineuse à mesure que son portefeuille s’enfle grâce à la redevance. Eh oui, il arrive chez certains que trop d’argent tue la pensée. Mais les récents événements m’incitent à prendre la parole. Auparavant, n’ayons pas peur de la vulgarité ! Oyez, braves gens, les propos de l’animateur préféré de ma grand-mère : « La bite des noirs est responsable de la famine en Afrique ». Et sans doute pour relancer la vente, il a cru bon de confirmer ces derniers jours dans Var matin : « Et alors ? C’est la vérité ! L’Afrique crève de tous les enfants qui naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète ! ».

Voilà. Tout est dit. Les démographes qui s’échinent dans leurs laboratoires peuvent aller se reposer. Les économistes aussi. Car un animateur de télévision a trouvé la réponse aux questions qui les tracassent. Il suffit de stériliser ces Noirs enclins à la prodigalité en matière séminale pour enrayer la famine en Afrique. Point de négrillons, point de famine. Comme si les habitants de la planète avaient partout la même histoire, la même formation, la même appréhension des problèmes démographiques. Comme si l’information sur la contraception circulait partout de la même manière. Comme si les pays riches avaient de tout temps roulé sur l’or. Comme si aucun des ancêtres Jouhaud – c’est le vrai nom de famille de Pascal Sevran ! – n’avait mis au monde moult descendances. Empathie ? « connais pas ! » répond M. Sevran. Tenez, pourquoi donc n’a-t-on pas stérilisé ses ancêtres ? Je n’en serais pas à répondre à des inepties pareilles. Et mon portefeuille anorexique à cause de la redevance s’en serait mieux porté.

Mais je les entends, les défenseurs de l’eugénisme à la Sevran ! Comme lui, ils n’ont lu sur l’Afrique que Tintin au Congo. Mais ils se fendent d’un : « Mais il a raison ! Les Noirs font beaucoup d’enfants pour ensuite nous demander de les aider à les nourrir ! ». A tous ceux-là, je conseille au terme de cet article une petite bibliographie qui les aidera à mieux comprendre le monde. Pas des ouvrages écrits par des Noirs. Ce serait suspect. Des livres écrits par de bons Européens blancs qui ont cherché à comprendre les raisons de la pauvreté en Afrique et n’en sont pas revenus. Ils y découvriront que l’Afrique regorge de richesses qui ne profitent qu’à une poignée de dirigeants et d’entreprises étrangères protégés par des militaires stationnés ici ou là. Ils comprendront que les enfants d’Afrique ne naissent ni ne meurent d’un excès de lubricité de leurs géniteurs. Ils doivent leurs souffrances et leur mort précoce à un système politique et économique qui étend ses racines sur la planète et favorise une minorité – dont Pascal Sevran fait partie – au détriment de la majorité des terriens. De ce système, M. Sevran ne peut parler puisqu’il l’ignore ou feint de l’ignorer. Le plus écœurant est que ses propos immondes rappellent une idéologie des années 1930 dont il aurait lui-même été la victime s’il avait eu le malheur de voir le jour plus tôt et de vivre en Allemagne durant ces années-là.

Dans ses Médiations poétiques datées de 1820, le poète Alphonse de Lamartine énonce un principe qui reste d’actualité si nous ne voulons pas que l’humanité bascule dans la barbarie : « Le bonheur du faible est la gloire du fort ». Pascal Sevran s’est déshonoré en s’en prenant de la sorte à des personnes en situation de fragilité. Mais qu’il se rassure ! Je ne serai pas de ceux qui prennent prétexte de ses propos pour s’adonner à l’homophobie ou suggérer qu’on lui coupe les attributs. Car toute discrimination est à mes yeux honteuse. Monsieur Sevran, vos attributs sont saufs ! Je n’accepterai jamais qu’on vous stérilise.






Bibliographie non exhaustive pour ceux qui souhaitent savoir avant de parler :

Xavier HAREL, Afrique : pillage à huis clos (Comment une poignée d’initiés siphonne le pétrole africain), Fayard, novembre 2006, 281 pages

François-Xavier VERSCHAVE, La Françafrique : le plus long scandale de la République, Stock, 1998, 380 pages

François-Xavier VERSCHAVE, Noir silence : Qui arrêtera la Françafrique ?, Les arènes, 2000, 597 pages

François-Xavier VERSCHAVE, Laurent BECCARIA, Noir procès : Offense à chefs d’Etat, Les arènes, 2001, 382 pages

Jean ZIEGLER, Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent, Fayard, 2002, 364 pages

Afrikara

http://www.afrikara.com/index.php?page=contenu&art=1534&PHPSESSID=7ab02af7fe8f63f47b7f9dc5a7770d8d
La bite à sevran !
( 20 Décembre 2006 21H20 )
Devra-t-on s'inquiéter des gens dans son genre ? je pense pas. A voir la tête qu'il a, on peut facilement imaginer qu'entre se faire défoncer l'arrière-train et jouer la pute de service à d'autre mecs, il n'a pas assez de temps pour pousser une réflexion équilibrée sur les autres...
L'Afrique et ses vertus
( 20 Décembre 2006 18H28 )
*Pascal SEVRAN s'est toujours affiché avec son totalitarisme chansonnettes : Ses émissions ressemblent à une époque très lointaine, mais la France qui a toujours du mal à digérer, non seulement ses minorités pourtant visibles vu la couleur de la peau mais aussi la traite négrière, le code noir, le colonialisme, et tous les enfants de la République, aujourd'hui, réunis, pour ce ras-le-bol du monopole de souffrance !!!

SEVRAN n'a pas écrit que cela, il y a aussi ceci : "Dans l‚émission « On ne peut pas plaire à tout le monde » du 8 janvier 2006 qui faisait la promotion de son admirable livre, le grand écrivain et le grand penseur français qu‚est Pascal Sevran expliquait tranquillement que le tourisme sexuel était une bonne chose pour les pays pauvres. Interrogé par son ami Fogiel, il avait déclaré qu'il fallait cesser l'hypocrisie concernant le tourisme sexuel. «Sinon, ricanait-il, qu'irions-nous faire dans ces pays infestés de moustiques?»
Phrases reprises par Claude RIBBE.


Quand s'arrêtera cette télé raciste ? A nous de savoir ce que l'on veut : Se défendre de toute cette hargne partisane et politicienne ou se laisser faire, comme dans le passé ? Gentil nègre ya bon banania ou le noir qui assume et qui prend ses responsabilités par rapport à ces racistes, toujours impunis !

Allons-nous toujours essuyer des échecs du 2poids2mesures ?


( 20 Décembre 2006 15H22 )
signons la petition
On en a pas besoin
( 20 Décembre 2006 14H18 )
On n'a pas besoin de le stériliser.
Il est pédé. Il ne risque pas d'avoir de descendance.
Trop tard pour sauver la matière grise de cet ignorant
( 19 Décembre 2006 10H46 )
N´est-ce pas curieux que la crainte de la prochaine castration économique en provoque une autre: celle du pouvoir réfléchir. Mais ce n´est pas nouveau, en France ou dans tout l´occident où on croyait que le monde entier devait consommer occidental, honorer occidental, réfléchir occidental. Le monde a bien vite changé, et ceux qui n´avaient pas appris à réfléchir comme Sevran se mettent à réfléchir avec leur derrière. Et à force de péter plus fort que l´esprit, le cu arrive, hélas, à prendre la place du cerveau ! Cartésianisme à la renverse. Mais qui s´en étonne ? Après avoir pillé le monde entier, massacré à tort et à travers de par le monde, on entendait ces criminels de grands chemins parler de liberté, de démocratie...avec un toupet ahurissant. Et maintenant il fallait faire avaler aux autres ce que l´occident surproduisait effrontément, et avouons-le illogiquement...Mais ne soyons pas rancunier, l´intelligence et la logique ne sont pas accessibles à tous; même Pascal Sevran doit en faire la pénible expérience. Le castrer ? Trop tard pour son esprit circoncis; les chinois se chargeront de sa langue, lui qui l´emploie pour faire des enfants! Pauvre hère, il ne vaut pas qu´on s´en occuppe outre mesure. Ce serait lui rendre trop d´honneur pour si peu d´éclat d´esprit. Musengeshi Katata. Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu. www.realisance.afrikblog.com

http://www.afrikara.com/index.php?page=commentaires&art=1534&PHPSESSID=7ab02af7fe8f63f47b7f9dc5a7770d8d#cmt17989
 

Affaire Sevran courrier du Collectif Dom à M. de Carolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: