MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 sevran:" Qu'est-ce qu'elle a ma bite ??? "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

15122006
Messagesevran:" Qu'est-ce qu'elle a ma bite ??? "

Juste un petit coup de gueule !
" Qu'est-ce qu'elle a ma bite ??? "
Tous comme des moutons de panurge
Par Serge BOUMPOUTOU

Au moment où je m'apprête à rédiger ce billet d'humeur, dans le TGV qui m'emmène à Paris, je viens de recevoir un SMS de Serge E. qui m'apprend que Pascal SEVRAN, dans " France Soir " aurait annoncé que La BITE des Noirs serait responsable de la misère en Afrique. Rien que ça ! Je n'ai ni été surpris, ni été choqué de ces allégations. Aujourd'hui, dans l'hexagone, tout semble permis de dire sur les " noirs "… Sinon, comment expliquerait-on que les paroles méprisantes de ,Jean Benguigui, Hélène Carrère d'Encausse, Alain Finkielkraut, Georges Frèche, Max Gallo, Elisabeth Lévy, Paul Nahon ou encore les SMS de Fogiel aient suscité autant de complaisance ? Maintenant que la boîte de pandore est ouverte, des débordements encore plus insensés sont à prévoir. Et tant que la justice républicaine ne mettra pas un terme à ce type de comportements dont le raisonnement se fonde sur le seul critère épidermique, il faut s'attendre à une banalisation des injures à caractère raciste. A nous de choisir si nous demeurons dans une position victimaire ou pas. Je crains que le " coup de boule de Zizou " ne fasse de nombreux émules…

Il n'empêche que les allégations de Pascal SEVRAN ont tout de même un mérite… Celui de révéler deux faits majeurs :
1. La position victimaire dans laquelle nous nous complaisons si bien. Comment expliquer qu'au moment où l'un des plus grands historiens africains, en la personne de Joseph Ki-Zerbo disparaît, nous privilégions, non pas de faire l'éloge du père de l' " Histoire de l'Afrique " mais, comme des moutons de panurge, de nous lancer dans des réactions, conférences de presse ou autres débats, sur un sujet qui ne mérite pas que nous y portions un tel intérêt. Sauf si nous avons finalement intégré ces notions banales... Allons-nous toujours nous laisser emporter dans des débats sans grand intérêt ? Je crains qu’à l’avenir, pour faire diversion et nous empêcher de saluer le départ de “grands hommes” d'Afrique, comme Nelson Mandela, des détracteurs utilisent les mêmes subterfuges. Soyons vigilent sur les priorités dans nos combats : Sevran ou Ki-Zerbo ?
Je ne pense pas que le problème soit Pascal Sevran mais plutôt toute cette négrophobie qui est entretenue et véhiculée par une partie d'intellectuels et de journalistes. Faire partir Pascal Sevran ne changera rien. Et bien au contraire, ces personnes nous sont utiles puisque dans leur futilité, elles nous révèlent ce que bon nombre pensent tout bas… Pascal Sevran est-il du Front National ? Certainement pas, sauf s'il cache bien son jeu. Il n'empêche que ce type d'allégations s'inscrit dans la lignée sociale nationaliste.

2. Dans l'esprit du toubabou, le nègre demeure encore une sorte de meuble (?). Cet objet de fantasme bon qu’à servir d'étalon pour essaimer, au mépris de la sécu et de la CMU, sa multiple progéniture où bon lui semble. Et ceci quand il ne joue pas tout simplement le rôle d'objet de désir pour toutes ces toubabesses, en mal d'orgasme, et trop souvent confrontées à des mâles castrés. Serge BILE en fait d'ailleurs le thème central dans son dernier ouvrage paru aux éditions du Serpent à plume « La légende du sexe surdimensionné des noirs ». Il sied également à tous ces jeunes, noirs qui, dans des night-clubs afro-antillais (« Afro Jag » ou « Sun »), se gargarisant d'être des étalons noirs auprès de toubabesses frisant parfois la cinquante, d'adopter des comportements plus responsables. Ce qui ôterait le grain à moudre à certains esprits en manque d'imagination.

Comment sortir de ce type de situation ? En n'attendant pas que telle ou telle personnalité du paysage politico-audiovisuel émette une sornette pour réagir de sitôt, mais en étant force de proposition en amont. La présidentielle arrive. N'attendons pas de consulter les programmes de tel ou tel parti, de nous rendre à telle fête politique pour crier « gare au loup » socialiste, umpéiste, communiste, centriste ou frontiste. Soyons force de propositions en nous fondant sur les difficultés que vivent les populations issues des minorités dites " visibles ". Une charte du type : Les “10 points des minorités” ou de la “diversité”, peu importe, peuvent être portée à l'opinion publique et présentée aux partis. Des sujets aussi cruciaux que l'emploi, le logement, le droit de vote des résidents hors UE, l'éducation, la représentativité, l'immigration, les relations Nord/Sud, le regroupement familial, l' " affirmative action ",…
Bref ! des thèmes dont, à la veille de la présidentielle, nous aurions pu faire écho auprès des candidats qui se disent à l'écoute des Français.

Les discriminations puisent leurs racines dans les préjugés, voire le racisme qui, lui, révèle une méconnaissance de l'autre : l'étranger. Ce bouc émissaire qui, quand plus rien ne va, se retrouve, comme par enchantement, au centre de toutes les préoccupations. Ne dit-on pas que voir perpétuellement en l'autre la source de ses problèmes traduit une faiblesse ? Ce sentiment est sans nul doute celui d'une société décadente. Décadence économique, politique et surtout culturelle. Le modèle français trop replié sur lui-même, et bien souvent nostalgique de son glorieux passé, a du mal à s'exporter. La " Francofolie " : traduisez par là, la priorité pour la France d'avoir pour partenaires des dictateurs serviles, plutôt que des élites qu'elle aurait elle-même formées, a profondément anéanti les fondements des sociétés africaines. L'Afrique " francofolle ", malgré ses immenses ressources, constitue, aujourd'hui, le parent pauvre du continent. Comment expliquer que les migrants africains, dit " clandestins ", qui débarque aux Canaries soient dans leur majorité francophone ? Comment peut-on justifier le soutien militaire apporté aux dictatures tchadienne et centrafricaine, sauf par le pur mépris pour le continent ? Et ce n'est pas Gbagbo qui nous démentira. Idriss Déby(le), le dictateur du Tchad, a révisé sa constitution pour maintenir son régime. Quant à François Bozizé, le général-président centrafricain, arrivé au pouvoir suite à un coup d'Etat dit “libérateur” de la tyrannie Patassé, s'est vite muté en dictateur, après avoir bafoué le serment qu'il avait fait à son peuple : ne pas se présenter à la présidentielle… Les Mauritaniens, qui ont reçu les mêmes promesses d'Ould Khouna, espèrent, eux, ne pas vivre ce remake bozizien.

Bref ! Débordé à sa gauche par la culture anglo-saxonne et à sa droite par la montée en puissance de la " fourmilière " asiatique, le modèle français semble avoir abattu toutes ses cartes. La France de Louis XIV, Robespierre, Montesquieu ou Napoléon est aujourd'hui dépassée. Il lui faut se réinventer un nouveau modèle social, de nouveaux héros et/ou hommes illustres. Et ceci passe par une ouverture auprès de toutes les franges de la population. L'Immigration doit être perçue non pas comme un frein mais plutôt un atout pour un pays à population vieillissante.

M. Sarkozy, pour appliquer sa politique libérale en France, demande que nous essayions dans l'Hexagone ce qui a marché ailleurs… L'Italie, l'Allemagne et l'Espagne, trois grands de l'Europe, ont régularisé massivement les sans-papiers. L'Espagne prévoit même de renouveler une régularisation massive de plus de 400 000 " clandestins ", ayant constaté qu'ils contribuaient fortement à la croissance. Pourquoi ne le faisons-nous pas en France ? Faut-il continuer à laisser peser sur la communauté nationale la charge de l'hébergement et l'alimentation des " sans-papiers " dans les hôtels ou centres de rétention ? Non ! La régularisation massive des sans-papiers aura un effet bénéfique sur la croissance. L'Etat pourra ainsi contrôler par l'impôt une bonne partie des recettes que des patrons véreux ne reversent pas à la communauté nationale. Et les " sans-papiers ", régularisés et ça j'en suis certain, seront bien heureux de payer leurs impôts.

Les gesticulations de M. Sevran nous détournent de l'essentiel : participer activement à la vie de la cité et être force de propositions auprès des pouvoirs publics.

Dans la métropole lilloise, la communauté africaine du Nord Pas-de-Calais joue de plus en plus un rôle majeur dans la vie de la cité. Tout au long de l'année, des actions menées par des associatifs dynamiques ont contribué à donner une image positive de la communauté africaine, ceci bien loin de l'image réductrice dans laquelle s'acharnent à nous réduire quelques " intellos " et les médias.

Vous avez été 25 à avoir participé activement à l'afro ch'ti positif et donc à être présélectionnés pour concourir au titre honorifique d' “Africain de l'année 2006”. Nous souhaitons par cette action mettre en lumière des porteurs de projets qui exercent leur activité, parfois en tout anonymat, et méritent à bien des égards notre attention. Certains d'entre vous estimeront qu'ils mériteraient leur présence sur cette sélection plus que ceux cités. Je rappelle que notre action valorise non pas des réussites individuelles mais collectives et ayant un impact sur notre communauté. J'invite les lecteurs du journal Toubab à participer massivement à ce vote pour encourager tous ceux qui prennent un peu de leur temps pour promouvoir notre communauté.

Pour clôturer cette année, le journal Toubab et le Comité des Sans-papiers 59 vous convient le samedi 23 décembre 2006 de 12h00 à 17h00 à l'Arbre de Noël de l'Immigration au bénéfice des enfants des sans-papiers. Cette grande fête populaire sera l'occasion pour l'Immigration toute entière et dans toutes ses composantes, de témoigner sa solidarité à ceux parmi nous qui en ont le plus besoin.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous ! Rendez-vous en 2007 pour une année qui s'annonce ô combien riche en rendez-vous électoraux. Dès à présent, nous potassons pour vous les différents programmes des partis afin que tous ensemble soyons des électeurs avertis dans l'isoloir. Tenez ! Pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, vous avez encore jusqu'au 31 décembre 2006 pour vous inscrire auprès de votre mairie sur les listes électorales. Tiens ! J'oubliais M. Sevran, quant à ma b…, elle est comme vous en rêvez… et j'en suis plutôt fier.

http://www.toubab.fr/humeurs/2006/15-12.php

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Une restauration qui "justifierait à elle seule l'exposition" - Antonio Verrio. Chroniques d’un peintre italien voyageur (1636-1707)
» Shanti (MNF lishe) Elle a enfin son "sari"
» "Elle menait la danse"
» Tournage de "elle s'appelait Sarah"
» "Maîtriser le Canon EOS 5D Mk II" en avant-première : choisir l'ouverture du diaphragme
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

sevran:" Qu'est-ce qu'elle a ma bite ??? " :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

sevran:" Qu'est-ce qu'elle a ma bite ??? "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: