MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez
 

 Se loger à Dakar:La crise du logement à Dakar

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
mihou

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

crise - Se loger à Dakar:La crise du logement à Dakar Empty
04122006
MessageSe loger à Dakar:La crise du logement à Dakar

CONTRIBUTION: La crise du logement à Dakar



Le Sénégal, naguère pays de la Téranga est en train de prendre une très mauvaise direction. Je n’évoquerai pas tous les maux dont souffrent quotidiennement les sénégalais. Mon propos portera sur la situation du logement dans la région de Dakar. J’apporterai également des propositions concrètes pour résoudre les problèmes du logement dans la région de Dakar afin d’atténuer cette crise.

Tout est parti d’un simple constat. La construction d’un petit immeuble de 4 étages venait de s’achever dans mon quartier de la SICAP Liberté 5. Un ami m’avait chargé de me renseigner sur le prix des loyers dans le secteur des SICAP afin qu’il puisse y emménager. Je me suis rendu à cet immeuble à peine terminé pour connaître le prix des loyers. Ma surprise a été grande quand on m’a révélé qu’un appartement de trois pièces se proposait à 300.000 FCFA. J’ai alors pensé que ceci était un cas particulier et qu’il s’agissait d’un propriétaire rêveur qui croyait posséder un immeuble à Londres, ou Paris. J’ai alors décidé de chercher ailleurs.

J’ai mené des investigations plus approfondies pour étudier les prix des loyers dans quelques quartiers : SICAP, HLM, Médina, Nord Foire, Ouest Foire, Yoff, Patte d’Oie, Grand Yoff et Parcelles Assainies Pour cette enquête, j’ai procédé de trois manières :

- en premier lieu, j’ai interrogé toutes les personnes locataires que je connaissais pour savoir le montant de leur loyer quelque soit la zone d’habitation,

- dans un second temps, j’ai visité plusieurs agences immobilières et quelques courtiers pour connaître les prix pratiqués,

- enfin, j’ai consulté plusieurs pages webs où des offres de location étaient proposées.

Les résultats de cette enquête, loin d’être exhaustifs, sont représentatifs d’une réalité alarmante. Le constat est simple : les loyers à Dakar sont très chers voire même prohibitifs.



Les prix varient considérablement allant même du simple au double d’un quartier à l’autre. C’est pour cela qu’il n’est pas pertinent de proposer une moyenne de prix pour l’ensemble des quartiers visités. Par contre, on peut prendre des quartiers en exemple et donner la fourchette de prix au sein d’un quartier. Pour ce qui est des SICAP, le prix des studios varie entre 50.000 FCFA et 165.000 FCFA. Aux Parcelles Assainies, pour le même type d’appartement, il faut prévoir entre 40.000 FCFA et 140.000 FCFA. A Nord Foire un appartement de trois pièces se loue dans la fourchette de prix 130.000FCFA et 420.000 FCFA. A Grand Yoff, le même type d’appartement se négocie entre 100.000 FCFA et 380.000 FCFA. Je n’ai pas osé enquêter dans des quartiers comme les Almadies ou le centre ville de Dakar de peur d’entendre des prix choquants parce que dans ces quartiers des appartements peuvent être proposés en location à des prix allant jusqu’à trois millions de francs FCFA mensuels.

Ce coût élevé des loyers est d’autant plus inacceptable que les revenus de la plupart des sénégalais sont très bas. Au Sénégal, un fonctionnaire professeur de lycée gagne moins de 200.000 FCFA et un ouvrier qualifié dans le secteur privé gagne à peine 100.000 FCFA.



Je me suis renseigné auprès des autorités compétentes et il paraîtrait qu’il existe une réglementation relative à la fixation des loyers. Et même si cette législation existe, elle est ignorée de la plupart des sénégalais. Dans la réalité des faits, disons qu’il n’existe aucune législation à ce sujet. On constate que les propriétaires louent leurs biens immobiliers aux prix qui leurs conviennent. Cette situation est, à mon avis, intolérable et il est nécessaire que l’Etat prenne ses responsabilités pour éradiquer ce phénomène de spéculation sur les loyers.



Alors que l’heure est à la réduction de la pauvreté, cette situation tend à la renforcer en excluant toute une frange de la population de l’accès au logement. Cette situation favorise aussi l’insécurité car les personnes qui n’auront pas de moyens de se loger vont squatter tout naturellement la rue ou l’espace public ou privé engendrant des conflits. De nombreuses familles au Sénégal vivent effectivement dans la rue ou squattent des maisons abandonnées ou en construction, avec tous les problèmes que cela implique en matière de santé publique, d’échec scolaire, de délinquance, de déviation, de prostitution….



On peut même se demander si la notion de ville a un sens au Sénégal. Selon Le Corbusier, la ville répond à quatre fonctions : se loger, se déplacer, travailler et se divertir. Malheureusement, il n’y a que cette dernière, le divertissement, qui nous est largement proposé à Dakar. Des boites de nuit, des bars, des pauvres filles que la misère sociale a fini de rendre les mœurs super légères, des artistes sans talents prolifèrent dans la ville de Dakar. Tous les ingrédients pour faire de Dakar une capitale de divertissement sont réunis. La ville ne remplit plus son rôle : crise du logement, problèmes croissants de mobilité urbaine, chômage élevé sont les mots et maux qui qualifient le Sénégal.

Pour éradiquer ce phénomène et venir en aide aux populations les plus démunies de notre pays, des solutions existent. La première consiste, à l’instar de ce qui se fait dans plusieurs pays du monde, en la création de ce qu’on pourrait appeler une commission de régulation et de contrôle des loyers ou un observatoire du logement.



Cette commission présente un intérêt double : celui d’abord de permettre un accès plus large au logement, de façon décente et à des prix raisonnables, et celui de permettre aux services fiscaux d’obtenir des informations fiables et détaillées pour procéder à un recouvrement correct des impôts fonciers. Cette commission ne doit pas aller contre le marché en fixant les prix des loyers mais comme son nom l’indique il s’agira de réguler en empêchant toute exagération et débordement. Elle fera sur demande soit du propriétaire ou du locataire des évaluations de valeurs locatives de biens immobiliers. La base de données ainsi constituée sera utile à l’aménagement du territoire, la planification urbaine, le recouvrement des impôts fonciers….



La création d’une telle commission est la première mesure urgente que devra prendre l’Etat.

Ensuite, celui-ci devra, par le biais des sociétés comme les Office HLM ou encore la SICAP, promouvoir une réelle politique d’habitat sociale cohérente et adaptée à la situation que vit Dakar. Précisons qu’il n’existe au Sénégal aucune politique d’habitat social. C’est la spéculation foncière pure et simple qui dicte la règle en la matière, les terrains et logements étant vendus aux premiers plus offrants. Pour parler de politique d’habitat social, des critères sociaux pertinents doivent être mis en place pour l’attribution des parcelles.
Des terrains doivent être réservés aux personnes aux revenus modestes.

Le système qui prévaut actuellement est l’attribution aléatoire des parcelles. Que ce soit les HLM ou la SICAP qui vende des terrains, les prix sont fixés arbitrairement et les premiers venus sont servis. Il est alors évident que les personnes à faibles revenus risquent de ne jamais accéder au logement, les spéculateurs s’acharnant sur les terrains pour les revendre un peu plus tard aux braves citoyens à revenus modestes.

Je recommande alors à l’Etat de favoriser la promotion immobilière sociale, de redéfinir la politique des grands promoteurs immobiliers en leur imposant de satisfaire réellement à cette demande de logement social. L’Etat devra aussi promouvoir la construction d’immeubles locatifs sociaux. C'est-à-dire produire des immeubles non destinés à la vente mais mis en location à des prix raisonnables aux ménages à revenus faibles.



Le dernier point que je voulais aborder est la promotion de l’habitat collectif. Je ne vous apprends rien en vous précisant que l’offre en terrain à Dakar est quasi nulle : l’espace est saturé. Pour que tout le monde puisse se loger, la solution est la promotion des immeubles d’habitation collectifs. Culturellement au Sénégal, les gens n’aiment pas habiter dans les immeubles mais préfèrent les logements individuels. Cette situation ne peut plus continuer car les réserves foncières de la région de Dakar sont épuisées au point que l’Etat a délivré des permis de construire dans des zones non oedificandi. Je pense à la Zone de Captage à coté du pont de Hann, aux maristes, aux abords de l’aéroport International de Dakar et tant d’autres sites où un Etat responsable devrait empêcher l’érection de logements. Une zone non oedificandi est une zone ou toute construction est interdite en raison des risques que cela comporte. C’est par exemple, la proximité d’un aéroport à cause du bruit, des risques d’accident… mais c’est aussi des zones connues pour être inondables. La dernière inondation des maristes n’a pas été en cela une surprise. Pour éviter ces débordements, on devrait être en mesure d’habiter ensemble dans de grands immeubles où chacun dispose de son appartement. C’est ce qu’on appelle la copropriété. La copropriété a l’avantage non seulement d’économiser de l’espace et de réduire les charges, tous les travaux ayant trait aux parties communes des immeubles étant réalisés avec le concours de tous les foyers de l’immeuble. L’adage ne dit-il pas que l’union fait la force.



L’Etat doit aussi apporter un soutien financier aux propriétaires qui souhaitent mettre à la disposition des populations à bas revenus des logements locatifs. Des prêts sans intérêt pourraient par exemple être attribués aux promoteurs qui construisent des logements locatifs à condition que ceux-ci soient loués à des prix fixés par la commission dont je suggère la création plus haut.



Cheikh BITEYE



Urbaniste

Diplômé de l’Institut Français d’Urbanisme

Université de Paris VIII

Courriel : cbiteye@yahoo.fr
http://www.seneweb.com/news/article/7041.php

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» VOLVO "PARIS DAKAR"
» cx paris dakar ickx brasseur
» Participez au Virtual Dakar 2012 !!!!!
» Paris-Dakar
» Le paris-Dakar vu autrement
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Se loger à Dakar:La crise du logement à Dakar :: Commentaires

mihou
Les commentaires
Message le Lun 4 Déc - 23:15 par mihou
Auteur:
Posté le : 2006-12-04 18:40:09
cheikh vraiment t article est formidable

Auteur: Moulzo
Posté le : 2006-12-04 19:08:41
C'est excellent. Oui, les jeunes sénégalais sont peut être les seuls capable de changer les choses dans ce pays. Cheikh Bitèye , jeune snégalais que je connais démontre avec brio que les jeunes ne sont pas insensibles aux problèmes du pays. Marçi cheikh pour cette analyse très claire.

Auteur: douks
Posté le : 2006-12-04 19:12:41
salut cheikh! je n'ai guère l'habitude de consacrer mon temps aux commentaires on ne peut plus byzantins. Mais en tant que sociologue mais aussi ami, je ne pouvais m'empêcher de te féliciter publiquement pour la pertinence de ton article. En effet, tu abordes là une question d'une acuité et d'une centralité qui, à mon sens, devrait être portée au pinacle, au lieu des querelles d'hommes politiques qui polluent l'atmosphère médiatique. B

Auteur: ndumbe
Posté le : 2006-12-04 19:24:51
OUBLIONS WADE IDY ET TOUTE LA CLIQUE...VOTONS TOUS POUR CHEIKH BITEYE.S'IL TE PLAIT CHEIKH IL NE FAUDRA PAS ETALER TOUTE TA CONNAISSANCE DES PROBLEMES DANS CE FORUM SINON CES IGNORANTS QUI NOUS DIRIGENT VONT EN PROFITER.ILS NE SAVENT MEME PAS CE QUI SE PASSE DANS LEUR PROPRE CAPITALE.

Auteur: leyti
Posté le : 2006-12-04 20:13:04
Ce qu'il faut savoir et que les gens s'entete a réfuser de considérer c'est que le Sénégal est aujourd'hui dirigé par des incompétents. Même si les gens mettaient en place des projet pour résoudre la question du logement, si le président, ou sa fille, ou son fils, ou sa femme n'en veulent pas, vous finirez en prison: pourquoi? c'est là le probléme; pour rien.
Quand des voyous entrent dans votre maison, le premier reméde c'est de les déloger.
Le pays ne pourra jamais avancer tant qu'il est dirigé par des anciens chomages, des incompétents. Aucun membre du camp de wade n'a besoin de reprendre son ancien boulot.
Il faut d'abord nétoyer....

Auteur: etudiant
Posté le : 2006-12-04 20:15:07
Bravo pour ton enquete et la pertinence de tes propositions. Mais malheureusement je doute fort que le ministére tutel prenne en considération ces ingenieuses idées.
Bravo

Auteur: Abd Rahman
Posté le : 2006-12-04 20:16:04
Maylene gnou diam. On loue au prix qui nous convient.
The last time I checked, nous vivons pas dans un regime communiste. Que faites vous de la loi de l'offre et de la demande. Jai paye un terrain de 190 m2 a 20 million cash sur la vdn. Vous nallez pas me dicter a combien je vais louer mes appart. Si ca vous arrange, khayroun, sinon essayer rufisk et keur mbaye fall. Yonou diam soriwoul. Reglez dabord le probleme de la surenchere sur les lopins de terre.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 20:22:21
Add Rahman d'ou viens tu? tu est le plus cons des cons. Personne t'a demande a combien tu as paye de ton terrain. foutez nous la paix. Congratulation Cheick, we need people like you.

Auteur: Gaïdé77
Posté le : 2006-12-04 20:25:17
Le gouvernement de Wade n'a rien fait pour la population! Les gens manquent de tout, notamment des éléments essentiels à leur vie tels que des logements. Merci pour cette analyse, rigousement réalisée. Il est temps de mettre en place un gouvernement capable de s'interesser auix besoins de sa population! Wade et sa bande sont tous des corrompus, illetrés!!

Auteur: reanne
Posté le : 2006-12-04 20:35:20
Je felicite l'auteur de cet article, enfin un article avec des chiffres et des sources pas comme les habituelles discours dans l'air....
Mon seul probleme c'est que la loi du marche est tres difficile a maitrise. L'offre et la demande se balancent. Je n'irai pas dans les theories economiques toutes connues mais si il y a surenchere des prix foncier et bien le marche devrait s'auto-corrige par une chute des prix lorsque trop de proprietaires croyant atteindre des taux de profits trop eleves se retrouveront avec des appartements et locaux vides et devront reduire leurs prix. Le probleme c'est que tout est centralise a Dakar. Des que Dakar sera de-concentre la demande tombera certainement pour d'autre lieux.
Je ne crois pas au observatoire foncier, ceci finira par une nieme institution (de l'elite pour l'elite) et source de corruption. Le petit peuple seront encore une fois victimes.

Auteur: La classe
Posté le : 2006-12-04 20:38:24
Aticle tres interessant. Une des raisons c'est que le Senegalais n'a pas la culture de travailler en ville et d'habiter en banlieue loin du bruit et de la pollution comme c'est le caS aux US. Chacun veut habiter a Dakar ou dans la banlieue tres proche et c'est pourquoi l'espace est limitee et exorbitant a Dakar et alentours. J'ai une amie qui habite a Bao et travaille a Dakar. Ca lui prend moins d'une heure pour se rendre au travaille tot le matin. Non seulement les maisons la bas sont plus bon marche mais aussi l'environnement et beaucoup plus sain, calme et vivable car sa famille habite a cote de la mere. Je sais les gens vont evoquer les problemes de transport avec la distance mais lorsque l'autoroute a peage sera fine d'etre construite, ce probleme sera moindre. Sortez donc de Dakar et aller voir voir plus loin. Non seulement c'est moins cher mais en plus c'est plus sain et calme.

Auteur: amadou
Posté le : 2006-12-04 20:39:04
a chekh .mon ami aulieu d'aller chercher, de l'argent pour avoire tes propres imeubles ,tu passe tout ton temps 'a regarder 'et discuter des prix que tu n'honera jamis parce que tu l'a 'laisser les gents fixes les prix qu'ils veulent parce que c leurs propres investissement .kouf sa lamigne nii louwass :bravo:

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 20:43:13
ciments bi da fa cher. lolu mo takh louyer studio a 100,000fcfa, a pikine

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 20:46:20
l'Etat ne pourra jamais réguler la location car étant au premier plan responsable de l'inflation. Comparer le cout du logement entre deux années consécutives et vous comprendrez que tout est surtaxé au Sénégal.Ce que Abd Rahmane a dit,n'est pas fortuit. On ne peut pas acquerir une maison a 40 millions pour la louer á 50000F par mois. Je demande á Biteye de reculer un peu vers la ou les sources du problémes (En ce qui concerne les loyers exorbitants). Par contre pour la politique de l'habitat, il faudrait savoir qu'au Sénégal, Il n'y'a pas de "politique" du tout, donc le mal est profond et touche tous les secteurs.C'est de la volonté politique qui manque á ceux qui nous dirigent et non les idées pertinentes comme celles proposées par Biteye.

Auteur: ngary
Posté le : 2006-12-04 20:49:24
Biteye vous avez raison, j'ai entendu à DKR des loyers aussi chers qu'à paris ou Londres, pour une ville aussi polluee que DKR, non c'est inacceptable.Les mmeubles en coporopriete aussi ne sont pas encore integres dans la culture senegalaise, est ce que cela ne va pas amener des pb d'hygiene comme dans les banlieues parisennes et de securite avec les va et viens des sengalais indisciplinés....

Auteur: reanne
Posté le : 2006-12-04 20:57:52
Ce qui me gene dans la creation d'un observatoire our agence de regulation du foncier/location c'est que la plus part de gouvernants sont eux memes des proprietaires de terrains et d'immeubles et ce sont eux qui profitent en grande partie de la speculation fonciere. Si on leur donne maintenant le pouvoir de s'auto-reguler ce sera de la rigolade. Il faut desengorger Dakar de tel sorte que la demande baisse.
Je suis d'accord aussi qu'il nous faut une reelle politique de l'urbanisme. La ville est devenue un meli-melo de n'importe quoi. Certains commerces devraient pas etre dans certains quartiers, le marche Sandaga doit bouger, les immeubles qui poussent comme des champignons hors des regles d'urbanisme et de construction devraient etre detruits.

Auteur: sylla georges
Posté le : 2006-12-04 20:58:26
bravo cher compatriote pour ton article ,j'arrive juste du pays:ou je constate hélas qu'il est de plus en plus dur pour se loger quand on est de la classe moyenne !!!A quand une vraie politique pour le logement social.Je crois que l'on a tendance à oublier ce que signifie HLM(habitat à loyer modéré). Merci encore :bravo:

Auteur: kkk
Posté le : 2006-12-04 21:16:26
tout coute cher a dkr meme le divertissement que vous semblez repugner

Auteur: gnimou
Posté le : 2006-12-04 21:17:41
Salut Cheikh!Franchement tres peu de fois j´ai lu un article aussi bien elabore et avec des verites Tant irrefutables.Je suis vraiment tres content du boulot que tu as realise.Le Senegal a besoin de gens comme toi.Je serai a l`attente d´autres articles.Salut a WAA Central sans oublier Punch.CIAO AMIGO!

Auteur: Marabout : get a job !
Posté le : 2006-12-04 21:19:37
Le loyer repond a une logique economique. Vu le cout de la construction il est hors de question de brider le montant des loyers.
En plus de cela il y a l offre et la demande qui determine le prix.
je ne suis pas contre le fait que les loyers grimpent dans l absolu.
L'Etat n a pas a intervenir .
par contre il serait bien qu il y ait une homogénéité dans l architecture imposé par le ministere ou la mairie

Auteur: Bara
Posté le : 2006-12-04 21:20:24
Félicitation monsieur de ton article ce sont des propos du genre qu'on veut qui sont pertinents et utiles.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 21:23:09
Monsieur BITEYE, je crois qu il faut louer ton courage mais cet article bien qu'interesant montre certaines limites de ton raisonnement. La plupart des propositions donc vous faites etat sont chimeriques. Notamment la proposition de regulation du marché de la location. L'etat ne peut pas imposer des prix lorsque lui meme n'est pas en mesure de proposer des prix adapter à la bourse des pauvres gorgorlu. je veux dire par là qu'une politique sociale de logement tel que vous le pronez s'appuierai sur la mise sur le marché par la SICAP et la SNHLM de logement a bas coûts. Hors depuis la disparition de la caisse francaise de developpement qui finacait a des taux extremement bas dans les programmes des societes natioanles immobileres, il n'est plus possible a ces societe de proposer des lots a es prix accessibles. Donc c'est certes une question de politique mais il faut avoir les moyens de sa p

Auteur: Souris
Posté le : 2006-12-04 21:23:10
Congratulation Cheikh. chers compatriotes, le probleme du senegal n'est pas simple a resoudre. Je ne suis pas avec Wade qui nous a decu, mais le probleme est plus vieux que son avenement a la magistrature supreme. Demandez combien d'etudes ont ete realisees par les Geographes dont je fais parti dans l'amenagement du territoire et soumises aux autorites. La question va de la problematique des Zones habitables a la decentralisation comme cheikh l'a bien souligne. Il faut reconnaitre que c'est le PS qui a enterre le senegal. Centralisation de tout a Dakar, autorisations de logement frauduleuses, vente de terrain et escroqueries,...Le probleme n'a pas fini par reveler ses consequences pendant que le remede est deja connu. C'est de decentraliser Dakar, de desindemniser les proprietaires de maisons installees dans des zones de captage et de reguler le marche en general pas seulmment le loyer.

Auteur: emeu
Posté le : 2006-12-04 21:27:16
Comment voulez vous que les proprietaires et investisseurs ne louent à ces tarifs.
Le prix du metre carré est à plus de 100 000 fcfa à DKR et le prix du ciment et des materiaux ne cessent de grimper sans compter le racket de l'administration , la SDE , la SENELE et l'ONAS.
A titre d'exemple mon immeuble R+3 de 3 chambres salon loué à 200 000 fcfa ne sera amorti qu'en 14 ans et la banque m'a accordé un pret sur 10 ans sans compter les locataires mauvais payeurs
laissez donc le marché fixer le prix,n'oublions pas que DAKAR est une presqu'île.
on devrait plus songer à décentraliser et aussi develloper les banlieux et les transports.si l'etat ne joue pas son role ne demandez pas aux investiseurs de le faire .quand on fait un investissement il faut que ça soit rentable.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 21:27:40
Way to go go Brother Check.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 21:31:33
il faut avoir les moyens de sa politique. L'etat est sa ressources lui permettant de mettre en place des politiques de logement clé en mains accessible. C'est ce qui fut a l 'origine des programmes Parcelles assainies qui furent financés par la banque mondiale en remplacement des bailleurs traditionnels. Bref, je ne vais pas refaire votre article. Un aspect tres pertinent c'est le plaidoyer pour l'utilisation par les senegalais de logements collectifs moins consommateurs d espace et vecteurs d'une densification du tissu urbain. Il y a un fort lien entre ces problemes de logement et ceux d'amenagement urbain en général et en tant qu'urbaniste,( vous en faites etat sommairement) votre analyse gagnerit à mettre le doigt sur la problematique majeure qui est à la base de tout a Dakar; celle du transport.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 21:37:44
senegal senegam da meti bilaye :sn: :down: :up: :tala-sylla: :khelou: Question

Auteur: pecos
Posté le : 2006-12-04 21:38:52
article tres interesant.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 21:43:34
faut vendre ce pays au blancs cest mieux rien ne marche labas a part les soiréés dansantes.deja quant tu pars en vacances tu vois comment les gens sont fatigués ta meme peur de rester labas,les logements sont hyper cheres,
Auteur: LE FAROTEUR
Posté le : 2006-12-04 21:43:37
le probleme c qu'au senegal c pas normal que les terrains coutent si cher pour un pays tres pauvres. je vous assure qu'au senegal ya bcp d'argent salle.

Auteur: GEOPOLITIQUE
Posté le : 2006-12-04 21:44:50
La vocation de l'aménagement du territoire est d'organiser l'espace territorial du pays pour assurer sa cohésion et sa compétitivité.
Au Sénégal, le tiers ouest du pays, et en particulier, l’axe Dakar-Thiès continue de concentrer l’essentiel des biens de production d’importance et des facteurs de promotion sociale et économique des populations. En 1997, cet axe a accueilli 89% du volume d’investissement et 81,4% des emplois privés…
De ce qui précède nous avons un problème, entre d’innombrables autres, de mise en application des protocoles ministériels, départementaux ou autres démembrements de l’Etat dans sa vocation organisatrice dans l’intérêt supérieur de la Nation.
A ce titre si l’Etat commence par entretenir l’opacité dans l’attribution des marchés publics… (suite…)

Auteur: GEOPOLITIQUE
Posté le : 2006-12-04 21:46:25
(suite…) et ce ne sont pas en effet des experts qui dirigent les agences d’exécution, ou autre démembrement de l’Etat, c’est bien l’affinité politique et l’amateurisme qui font légion en ce sens… les architectes ne sont cooptés que pour colorer les Offres techniques et autres projets d’urbanisme…Si l’état se permet de délivrer des permis de construire dans des zones techniquement constituées non oedificandi cela montre son abdication de son Rôle de Garant de la sécurité des personnes et des biens a preuve, voyez la zone de la proximité du piste d’atterrissage a Yoff jusqu’en face du centre de Santé Philipe maguilene Senghor… pour qui connaît bien la zone et son historique, on est pas loin d’ un déluge qui mettrait en sac les habitations qui y sont érigées… et on dira, comme avec le Naufrage du Diola, c’est Dieu…(suite…)

Auteur: GEOPOLITIQUE
Posté le : 2006-12-04 21:47:13
(suite…) Je ne préconiserais pas la création de facto d’une commission additionnelle ou structure apparentée en charge de régler le problème de l‘occupation anarchique de l ‘espace foncier ou encore celui plus connu de la spéculation foncière a Dakar, mais je recommanderais que soit revues les dispositions avalisées a ce jour portant :
Code de l'Urbanisme : Loi n° 88-05 du 20 juin 1988
Lois d'orientations de l'Architecture : Loi n° 78-43 du 06 juillet 1978
Arrêté n° 13178 du 29 mai 2002 portant organisation de services régionaux du Ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat
Arrêté n° 1793 du 10 février 2000 portant création d'une cellule « politiques, planification et évaluation » au sein du Ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat
Lesquelles dispositions administratives qui ont vu naître la flopée de programmes concernant: (suite…)

Auteur: GEOPOLITIQUE
Posté le : 2006-12-04 21:47:58
(suite…) Aménagement et protection des paysages et des espaces verts Urbains
Planification urbaine
Opérations d’urbanisme
Aménagement du territoire
Sécurisation de l’occupation foncière
Programme de promotion de territoires régionaux compétitifs et attractifs
Projet de cartographie numérisée du territoire national
Programme de promotion des villes-marchés
En effet tout se tient en urbanisme, tel dans un édifice de la base au sommet, une Révision Globale du tout s’impose, cette fois ci suivant une démarche Opérationnelle et synthétique e marge des manœuvres politiciennes de tout bord… (suite…)

Auteur: GEOPOLITIQUE
Posté le : 2006-12-04 21:49:15
(suite et FIN ) Force est de constater que tel n’est pas la Priorité des politiques qui n’hésitent pas de bazarder le domaine public pour les beaux yeux de ses proies en dépit des dispositions réglementaires et légales pourtant érigées en Lois de la République (?)
Cette crise en dit long sur l’autre Crise !

M. Fall
E-mail : diplomaticonnections@hotmail.com
FIN

Auteur: sow
Posté le : 2006-12-04 21:52:12
Tant que plus de 4 millions d' habitants se bousculeront ans un espace de 550 km carre les prix des loyer seront exorbitant.Demandez a l' auteur de l' article dans quelle ville du monde le loyer est fixe par les autorites.C' est tjs la loi de l' offre et de la demande

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 22:00:45
Très bonne analyse CHEIKH, ce qui prévaut au sénégal et plus précisément à Dakar vaut aussi pour d'autres capitales africaines.
Le "boum de l'immobilier" ne permet pas encore de résorber les problèmes de logement que connaisse les personnes les plus démunis.
La pauvreté des villages et des villes secondaires entraînent bon nombre de population venant remplir les bas fonds et banlieues urbaines dans des habitation précaire faute de moyens pour se payer des apparts à 100 000 francs.

A l'Etat de prendre ses responsabilités et de mieux réglementer tout ça! :cool: :sn:

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 22:02:18
La solution du probleme est la suivante: Dakar est surpeuple, il faut retourner dans les campagnes et cultiver la terre.

Auteur: dakar boy
Posté le : 2006-12-04 22:13:58
Mr le ministre s'il vs plait nettoyer pour nous notre cap-vert.Dakar devait ressembler Paris depuis l'an 2000,et jusqu'au present non seulement Dakar ne ressemble plus Dakar sinon Bamako ou guinee conakry,mais cette ville est sale,poussiereuse surtout.
Regardez la situation des alentours du stade de l'amitie on dirait M'bambilor et pourtant c'est l'entree a la ville.Mr le ministre de la poussiere et des ordures pour ne pas dire Mr le ministre de l'environement rendez nous notre ville propre.

Auteur: verite
Posté le : 2006-12-04 22:36:21
BRAVO CHEICK BRAVO TON TEXTE EST SANS COMMENTAIRE LES JOURNALISTES DU SENEGAL JE DIS BIENS TOUS LES JOURNALISTES DU SENEGAL VOUS DEVEZ VOUS INSPIRER DE CE TEXTE. :sn: :up:

Auteur: Gouney Leumpeugne
Posté le : 2006-12-04 22:54:14
Les prix que proposent la sicap est inacceptable ils doivent comprendre que nous vivons dans un pays pauvre d'ou les gens n'ont pas les moyens de payer des millions et des millions de fcfa pour des logements de trois ou quatre pieces. Il faut revoir les prix a la baisse.

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 22:59:08
marvel ou es tu walla li dou sa domaine thaks cheikh pour les infos o moins on sé a koi sattendre une fois a dakar lé gars migrons vers les news city a dfo davoir une viila o almadies :sn: :bravo: town meety na mé on peu rien reproché o proprio jusk kil soit un peu raisonable é essai d s mettre a la place des otres

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 23:14:06
La source principale,est l'ensemble des pratiques que l'administration fait sur le foncier.
Des fonctionnaires se partage le domaine national en parcelles qu'ils revendent Tres cher.
Ceux qui s'enrichissent sont les fonctionnaires de l'administration territoriale et les notaires(DES frais de 20 %)sur le foncier.
Le travailleur sénégalais, le mieux paye,ne peut pas économiser 10 millions de francs durant toute une carrière.
Alors à qui est destine,cette politique de l'habitat.
Voilà ce qui favorise la corruption dans ce pays.
Un fonctionnaire qui entretien une famille correctement, ne peut pas avoir une maison à Dakar.
Ces tous le systeme qui doit être revu.

Auteur: zo ma zo
Posté le : 2006-12-04 23:17:07
trés belle et pertinente analyse! non seulement tu nous as fait part de ton constat mais tu as osé proposé des solutions, ce qui est rarement le cas des articles publiés ici.La solution qui me parait la plus pertinente et surtout la plus réalisable c'est la promotion de l'habitat collectif. Elle ne résoudrait certainement pas tout le problème mais elle ferait avancer les choses.J'espère que nos dirigeants(qui ne proposent jamais de solutions) liront ton article et surtout s'en inspireront.
En tout cas bravo et te connaissant trés bien ( ce quii expilque le tutoiement) ta pertinence dans ce domaine ne me surprend pas!! Bonne continuation

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 23:19:36
Encore un autre victime des grandes ecoles et universite de l`occident. Au senegal il fait chaud on ne peut pas vivres dans des appartements, c`est pas humain. Dakar ne represente que 3% du territoire pourquoi s`entasser dans des grattes ciels. L`etat via la mairie doit construire des hlms pour subvenir au besoin des pauvres mais elle ne peut pas reguler et controler le prix des loyers. C`est l`offre et la demande si les proprietaires n`arriver pas a trouver des locataires a ces prix il n`auraient pas fixer un plafond aussi eleve. ( je me deande aussi comment ils s`en sortent ) . Mes respects

Auteur:
Posté le : 2006-12-04 23:28:32
Oui oui oui

Auteur: Anti_bailleur
Posté le : 2006-12-04 23:35:06
Les prix des locations à Dakar sont excessifs.
Figurez qu'avec 300.000 FCFA (500 euro) c'est le loyer d'un f3 en banlieu parisienne. C'est quand meme etrange qu'on paye le meme prix pour le meme type d'appartement dans deux pays qui sont complement different.
Le Senegal un pays pauvre ou le smic n'atteind meme pas 100 euro et la France un pays developpé avec un niveau de vie plus elevé.

je pense que les futurs gouvernements doivent essayer un peu d'harmoniser les salaires avec les locations.
Une autre solution est que l'etat s'engage à loger tous les senegalais.
Auteur: pax
Posté le : 2006-12-04 23:38:58
TRES BON ARTICLE et felicitations de nous emboiter le pas sur ce probleme grandissime. Le Senegal a besoin de reforme et nouvau plan d'amenagement du territoire pour les annees a venir. Des services de regulations des marches de logements, un meilleur systeme d'agent immobilier et aussi des journaux pour annoncer le prix de vente de chaque lopin de terre. Il faut que l'information soit disponible a tout le monde. Les prix pratiques ne repondent pas a la demande sociale. Merci et bonne continuation.

Auteur: frico
Posté le : 2006-12-05 00:00:54
Je propose aussi que l'etat oblige les promoteurs immobiliers qui font des immeubles au Plateau de prevoir un garage soit en sous-sol, soit de reserver les 2 ou 3 premiers etages pour en faire des garages. On ne peut pas amener une centaine de gens dans un quartier deja bonde sans leur donner ou garer leurs voitures. Le plateau est devenu tout simplement invivable.

Auteur: le doyen
Posté le : 2006-12-05 00:04:07
Ca fait plaisir de te lire et te relire mr Biteye. L'analyse est pertinante et fondee. Le doyen te felicite et vois que tu es reste le meme (brave, intelligent et honnete). Du courage.

Auteur: amara
Posté le : 2006-12-05 00:05:02
Partie 1
Merci Cheikh, pour ton article qui me rend fier et me donne espoir que tout n’est pas encore perdu pour relever notre pays qui nous est si cher, le senegal. Je pense que s’il y a des gens comme ça sans arrières pensées politiques politichiennes à la senegalaise et qui portent de telles reflexions . je crois alors on pourra faire du senegal un pays où la population sera fière et satisfaite de sont environnement et sa ville répondra aux Quatres Fonctions définies par « LE CORBISIER ». Certes certains sont septiques sur la régulation des loyers. Mais je vous donne un exemple. Suite…

Auteur: amara
Posté le : 2006-12-05 00:05:57
Partie 2
.Mais je vous donne un exemple
Si les OPHLM donc à vocation sociale sont subvention par l’état en signant une convention précisant le LOYER tant de Francs / m² en fonction de l’inflation, du coût de la construction…. avec obligation de livrer tant de logements par région, ou département ou communes avec des projets d’urbanisation bien définis et réfléchis à une grande échelle avec, infrastructures adéquates et surtout éviter le cas des Parcelles Assainies, et récemment la Foire. Suite …..

Auteur: BOB
Posté le : 2006-12-05 00:06:23
VOILA des articles que l'on aimerais lire cheikh vous avez toucher le point culmunant du senegal et non seulement de dakar merci pour cette belle illustration . BON maintenant il faut faire attention car arrivez a dakar tu vas te faires des ennemis agogo tu sais pourquoi ?ils vous dirons quand vous venez de l'exterieur vous commencez a venir avec des idees utopiques a commencer avec les hommes de tenues meme . "I LEARN MY LESSON BIG MAN" :sn:

Auteur: amara
Posté le : 2006-12-05 00:06:55
Partie 3
Je pense que là, peut être pas à court terme mais plutôt à long terme on aura une régulation du marché privé par celui du public car il y aura des loyers modérés. Donc il n’y aurai plus de raison pour un promoteur immobilier ou un invesiteur d’acheter un bien à des prix prohibitifs car il devra s’aligner sur les prix du marché pour loyer ou vendre son bien. Par contre cela n’empêcherait pas ceux qui veulent faire dans le Grand Standing de louer au prix qu’ils veulent s’ils trouvent acquéreur. Ainsi la population fera son choix suivant son niveau de vie et nos villes rempliront leurs fonctions premières. Suite ….

Auteur: amara
Posté le : 2006-12-05 00:07:56
Partie 4
Et les Djiguène- Djignène et Gor- Gorlou de nos parents ne seront plus obligés de mettre tout ce qu’ils gagnent dans le logement( bien entendu s’ils ont la change d’avoir des revenues ou s’ils ne prennent pas une deuxième épouse). Ils pourront ainsi s’occuper de l’éducation de leurs progénitures si effectivement si l’Etat a bien joué son rôle avec les infrastructures et équipements nécessaires ( pas besoin de quitter Rufisque pour étudier au Lycée Blaise DIAGNE ou quitter la Sicap pour Lamine GUEYE ) ….
Amara NDOUR
Chargés d’Opérations Immobilières
Andoursn@hotmail.com

Auteur:
Posté le : 2006-12-05 00:23:49
ndour bi dé thats my cousin where are you man

Auteur: sentinel
Posté le : 2006-12-05 00:45:45
I'm from dk

Auteur: michel
Posté le : 2006-12-05 00:48:44
Bonjour Mr Biteye je suis ravi de ton article mais, si chaque rural retournait chez lui et laissait dakar au lébous, la question serait réglée plus facilement. Par contre si vosu tous vous voulez élire domicile aux bords de l'eau, mon cher il faut payer le prix. je ne peux acheter un terrain à 18 million pour 150 métres carrées et le louer à perte. Dakar aux lébous, Baol aux Baol-baols etc. Est ce que tu t'es renseigné sur le prix d'un terrain à Touba ville. Pas dans la banlieue. Mon cher kou beug akara dafa gniémé kani waay :jumpy: :jumpy: :jumpy:

Auteur: xyz
Posté le : 2006-12-05 01:04:06
vingt cinq pourcent des senegalais vivent dans zero trois pourcent de la superficie du pays!!!c'est ca notre probleme.

Auteur: latsoukabe saar
Posté le : 2006-12-05 01:29:34
pourquoi ne pas aller a linterieur du pays pour y abiter les gens ne sont pas obliger de resider a dakar les 85 /100 des senegalais n'habite pAS LA CAPITAL . DE GRACE PARTEZ A LA CAMPAGNE ET LAISSER NDAKAROU . AUX BOYS DAKAR COMME ILS AIMENT LE DIRE

Auteur: Moussa Tine - Géographe
Posté le : 2006-12-05 02:00:57
Bonne étude Cheikh, mais je pense que avec l´autoroute promis par le Gornement Wade va permettre á Ndakarou d´être decongestionné, car les gens vont habiter á Keur Massar et conssorts, car ils ne feront plus que 15 mn pour rejoindre les lieux de travail sans compter qu´ils vont respirer un air plus pur..Avec cette migration la tendence du loyer est de chutter vertigineusement dans les zones de residence habituelle. Au moins c´est ce que je pense quoi. Merci

Auteur: Quoi?
Posté le : 2006-12-05 02:20:24
Moussa tine tu esperes voir une autoroute construite par ce regime de gansters.Tu sais ce qui encombre le senegal actuellement,c'est pas la population au contraire c'est Abdoulaye Wade en personne qui nous encombre.

Auteur:
Posté le : 2006-12-05 02:22:17

Tout à fait d'accord avec toi Moussa Tine. Partant de la même analyse, j'ai personnellement choisi de construire à 80 Km de Dakar, dans une zone encore peu habitée, en attendant ce que tu prédis si bien. Je vis en Region Parisienne, les déplacements à plusieurs dizaines de km pour se rendre au travail, j'y suis habitué et avec l'autoroute Dakar Diamniadio, on sera dans une configuration similaire.

Ceci dit, l'article de Cheikh(que je connais personnellement) est excellent et je l'en fellicite. Lui au moins, il sait de quoi il parle.

Auteur:
Posté le : 2006-12-05 02:37:06
CONGRATULATIONS.i emigrated because i knew that with my poor salary i would never be able to afford a house.We need to do smthing so working class citizens can have their own house.

Auteur: reanne
Posté le : 2006-12-05 04:18:55
Moussa il faut pas compter sur les promesses du gouvernement tant qu'ils diront :" nous allons, notre projet etc..." bouche tes oreilles, ce sont tes yeux qui vont te renseigner sur l'avancee des choses et donc sur la realite.

Auteur:
Posté le : 2006-12-05 04:40:42
La seule chose que je deplore c'est que vous n'ayez pas ecrit cet article avant le remaniement ministeriel. Ca nous aurait peut etre debarasse du pseudo ministre de l'urbanisme.
Heureusement quand meme qu'il existe des senegalais soucieux du bien etre de leur confreres.
Merci pour votre clairvoyance et la lucidite de cet article.
 

Se loger à Dakar:La crise du logement à Dakar

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: ACTUALITES-NEWS :: ACTUALITES AFRICAINES/AFRICAN NEWS-
Sauter vers: