MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 ISLAMOPHOBIE:Les positions se durcissent autour du groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

12102006
MessageISLAMOPHOBIE:Les positions se durcissent autour du groupe

ISLAMOPHOBIE
Les positions se durcissent autour du groupe scolaire musulman de Décines
LE MONDE | 12.10.06 | 15h43 • Mis à jour le 12.10.06 | 15h43
LYON CORRESPONDANTE RÉGIONALE


L'opposition entre la communauté musulmane et le recteur de l'académie de
Lyon, Alain Morvan, se durcit. Pour la deuxième fois en moins d'une semaine,
deux cents manifestants, soutenus par les responsables de la grande mosquée de
Lyon et du conseil régional du culte musulman (CRCM), se sont regroupés,
mercredi 11 octobre, devant les grilles du rectorat pour protester contre le
refus du recteur d'autoriser l'ouverture du groupe scolaire Al-Kindi à Décines
(Rhône).

Le 5 octobre, les manifestants avaient demandé l'instauration d'un dialogue
avec le recteur. Cette fois-ci, ils réclament sa démission, dénonçant la
"xénophobie" et "l'islamophobie" qui entourent, selon eux, ce dossier. Kamel
Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, et Azzedine Gaci, président du
CRCM, ont lu une lettre qu'ils ont fait parvenir la veille au ministre de
l'éducation nationale pour lui demander un entretien, dans laquelle ils évoquent
"la grave dégradation" de leurs relations avec le recteur.
Porté par l'association Al-Kindi, regroupant des associations musulmanes, le
projet de groupe scolaire privé musulman hors contrat de Décines s'est heurté à
une double opposition du recteur : un premier projet dans une mosquée s'était vu
opposer au mois de juin un refus pour raison d'hygiène, une décision validée par
le conseil académique de l'éducation nationale (CAEN) et le conseil supérieur de
l'éducation (CSU). Un second projet sur le site administratif d'une ancienne
usine a été refusé, le 31 août, refus confirmé par le CAEN.
Après avoir évoqué des problèmes de sécurité liés à une pollution des sols et
de la nappe phréatique ainsi que la proximité d'une conduite de gaz, le recteur
de Lyon avait finalement invoqué une défaillance du directeur pressenti pour
diriger l'établissement.
Des arguments jugés "fallacieux" par l'association, qui a fait appel de la
décision. Celle-ci reconnaît quelques maladresses ou incohérences dans la
gestion du dossier mais se dit victime d'une discrimination et réclame le droit
d'être traitée comme les communautés catholique et juive, qui gèrent depuis de
longues décennies des établissements privés.
"MÉTHODES FASCISANTES"
Avant la manifestation de mercredi, le collège Al-Kindi avait organisé une
journée portes ouvertes pour permettre aux 140 élèves qui s'étaient préinscrits
de profiter de leur établissement. Une cinquante d'élèves, dont une majorité de
jeunes filles voilées, ont assisté à des cours donnés par des professeurs
bénévoles. "Nous voulions démontrer que nous disposons des meilleures conditions
pour accueillir des élèves", a commenté Ahmed Derrer, professeur de
mathématiques.
Alain Morvan a expliqué, mercredi, qu'il ne céderait pas devant ces
"tentatives d'intimidation" menées selon lui par des "intégristes" et des
"islamistes". "Nous sommes en face d'un complot contre la République et ses
lois, s'est-il insurgé. Moi je ne veux pas qu'on vende la France à la découpe.
Les manifestants sont venus me traiter de taliban sous mes fenêtres. Ce sont des
méthodes fascisantes. Bientôt ils lanceront une fatwa contre moi."
Alain Morvan a récusé toute accusation d'obstruction, expliquant qu'il avait
proposé à l'association Al-Kindi, le 8 février 2005, de prendre contact avec sa
division de l'enseignement supérieur pour que celle-ci lui fournisse toutes les
précisions réglementaires auxquelles elle devait se conformer. Déçu, a-t-il dit,
de l'attitude de Kamel Kabtane, le recteur a affirmé qu'il l'avait rencontré le
13 juillet lors de la célébration de la fête nationale et que ce dernier lui
avait dit "toute son hostilité au projet Al-Kindi", lui demandant de s'y
"opposer".


Kamel Kabtane, figure ambiguë de l'islam à Lyon
LE MONDE | 12.10.06 | 15h43 • Mis à jour le 12.10.06 | 15h43


Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon a la rancune tenace. Kamel Kabtane
n'a pas apprécié d'être qualifié de "pseudo-modéré" par le recteur de l'académie
de Lyon, Alain Morvan. Lui qui, depuis l'inauguration, en 1994, s'efforce
d'apparaître comme un rempart contre l'intégrisme dans le paysage lyonnais. Lui
qui, régulièrement, agite le spectre du fondamentalisme pour mieux asseoir son
leadership sur la communauté musulmane.

Cet ancien fonctionnaire territorial, d'origine algérienne, marche à
l'affectif. Il n'a pas pardonné à l'ancien sous-préfet de Lyon, Didier Leschi,
d'avoir ourdi - selon lui - une machination pour tenter d'empêcher son élection
à la tête du conseil régional du culte musulman (CRCM) Rhône-Alpes, en juin
2003. Depuis, Didier Leschi est devenu le chef du bureau des cultes au ministère
de l'intérieur. M. Kabtane l'épingle régulièrement sur son site (www.umr-a.org),
le qualifiant de "petit télégraphiste" de l'islam.
Personnalité contestée, M. Kabtane n'a pas hésité pas à mettre en ligne un
texte de Thierry Meyssan, animateur du Réseau Voltaire et auteur de L'Effroyable
Imposture, livre dans lequel il affirme - entre autres - qu'aucun avion ne s'est
écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001.
En juin 2005, Kamel Kabtane perd la présidence du CRCM au profit d'Azzedine
Gaci, de l'Union des organisations islamiques de France. Quelques mois plus
tard, il essuie un nouvel affront lorsque le recteur de la Mosquée de Paris,
Dalil Boubakeur, lui préfère Abdelkader Bendidi pour représenter sa fédération
en Rhône-Alpes. Personnage haut en couleur, M. Kabtane a un père musulman, une
mère juive et une épouse catholique. "Je résume l'humanité entière !",
plaisante-t-il. Pour Didier Leschi, "Kabtane fait partie de ces gens qui donnent
parfois l'impression de vivre plus de l'islam que pour l'islam..."

Xavier Ternisien

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» [Groupe] Girls Génération (SNSD)
» fortifications allemandes autour de metz.
» Groupe Il Ceppo
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» rando autour d annonay
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

ISLAMOPHOBIE:Les positions se durcissent autour du groupe :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

ISLAMOPHOBIE:Les positions se durcissent autour du groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: