MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Comment relancer l'aide au développement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

12062005
MessageComment relancer l'aide au développement ?

Comment relancer l'aide au développement ? ( 10/06/2005 )
La problématique de l'aide avancée par l'Europe est fausse et n'obeit a aucune regle logique
Par

Le monde occidental est décidemment incorrigible. Il continue de penser au nom de ses propres intérêts que seule l’aide peut promouvoir le développement. Conscient de l’inefficacité de l’aide, l’Occident continue malgré tout de promouvoir des modèles conceptuels et pratiques pour augmenter l’aide à l’Afrique. On parle des taxes sur les transports aériens, on parle de plan Marshall, on parle de la taxation des carburants et d’autres fadaises qui n’ont pour but que de tranquilliser les pays africains qui pour certains d’entre eux sont satisfaits que l’Occident s’occupe d’eux alors que ce même Occident poursuit sous une autre forme et après la décolonisation des objectifs de domination.

Du 6 au 8 juillet, le G8, c'est-à-dire les pays les plus développés du Monde, se réunissent à Gleneagles en Ecosse sous la présidence de Tony Blair afin d’accélérer l’aide à l’Afrique. Monsieur Blair, qui comptait sur l’outil conceptuel de l’International Financial facilities (facilités de financement international) sensé lever jusqu’à 50 milliards de dollars pour les pays pauvres, a vu son offre être rejetée par le Président Bush qui ne concède que 674 millions de dollars d’aide contre la famine en Afrique. Pourquoi cette relance de l’aide débouche-t-elle sur un imbroglio ? Les raisons tiennent à de multiples facteurs. Les européens dont la France sont des pro-aidistes car par l’aide ils peuvent mieux et approfondir leur contrôle sur l’Afrique.

Cette approche française de l’aide est celle aussi de la Belgique, pays colonisateur qui pense que la taxation est un moyen de promouvoir l’aide en Afrique. Cette promotion de la taxation sur les transports ou sur les carburants ne fait pas l’objet d’un accord parmi les commissaires européens, même si certains pensent qu’il faut étendre la taxation des transports aux armes. C’est un véritable serpent de mer, car à qui veut-on faire croire qu’on peut taxer les armes alors que ce sont ces mêmes armes qui rapportent énormément d’argent à la France, à la Belgique et à l’Europe quand ils vendent leurs armes aux partis politiques en place et à l’opposition. L’Europe a toujours clamé qu’elle aimait l’Afrique avec des objectifs ambitieux de contributions de son PIB au développement. Malheureusement, seuls les pays scandinaves arrivent à satisfaire leurs obligations.

L’aide européenne, Belgique et France pour réduire l’Europe à ces deux pays, est trop éparpillée et manque de cohérence et de convergence. C’est une aide trop géopolitique et qui se soucie très peu des drames quotidiens de l’Afrique comme les guerres, les crises alimentaires (Darfour, Corne de l’Afrique). Si l’Europe est le premier contributeur du monde en Afrique, malheureusement cette contribution n’est pas réellement encadrée et structurée. On parle d’un plan Marshall, comme est-ce possible compte tenu de l’anarchie et de la dégradation des conditions politiques et économiques de l’Afrique ; l’aide vise qu’à renforcer les structures gouvernementales en place au nom des intérêts européens.

Face à cet imbroglio chaotique, que disent les américains ? Pour les américains l’Afrique n’est pas une priorité, ils ne le disent pas clairement, mais ils le sous entendent. Alors que Blair voulait décider Washington à accélérer son aide aux pays sous développés en montrant que la pauvreté était le berceau du terrorisme, espérant ainsi faire bouger les néo conservateurs américains qui luttent contre le terrorisme, il semble que Monsieur Tony Blair ne soit pas très écouté du côté de son allié traditionnel à savoir Washington.

Pourquoi ? Parce que la priorité américaine c’est l’Irak et la démocratisation à sa manière du Moyen Orient. Pour les Etats-Unis, c’est aussi leur influence en Asie qui est primordiale et le containment (à savoir l’endiguement) de l’influence russe en Europe centrale et de la Chine en Asie et dans le monde. Voilà la réalité du débat sur l’aide en Afrique qui reste mineure dans les préoccupations des grandes puissances occidentales.

La France malheureusement ne reste que dans des incantations plus préoccupée par son plan emploi de Monsieur le Premier Ministre Villepin que par l’aide à apporter aux africains. De toutes façons, la France n’a pas peur puisqu’elle est chez elle en Afrique noire grâce à la zone franc et à ses entreprises, malgré les crises politiques en Cote d’Ivoire ou au Togo. L’Europe ainsi que la France amoindrie en Europe à cause du non au référendum du 29 mai peuvent toujours gesticuler sur l’annulation de la dette ou sur la volonté de mobiliser l’ensemble des ressources pour le développement, la réalité est d’abord géopolitique au nom des intérêts des principaux pays occidentaux.

Malheureusement, l’Afrique naïve, spéculative, inorganisée, attentiste, ne comprend pas toujours ce qui lui arrive. Peut-on en vouloir aux occidentaux qui préservent leurs intérêts économiques et commerciaux ? On peut donner toutes les réponses possibles sur la faute de l’Occident (esclavage, traite, colonisation, indépendance dévoyée). Est-ce suffisant pour que l’Afrique soit toujours à la remorque de l’Occident ? Que dire des pays comme l’Inde qui ont été aussi colonisés et qui comme l’Afrique sont dépositaires d’une grande civilisation ? L’ Inde a réussi à promouvoir un modèle démocratique même si son contexte social de séparation castiste est à déplorer, il semble que les populations indiennes, au nom des traditions et de la modernité, font une synthèse de cette situation et dessinent un parcours de développement et d’émancipation spécifique, ce qui n’est pas le cas malheureusement de l’Afrique qui regarde toujours vers l’Occident.

Lucien Pambou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» [AIDE] Opera : comment zoomer ?
» [AIDE] Installation swype
» [Aide] Peut on supprimer HTC messaging ?
» [AIDE] Go Sms Pro
» [AIDE] Mon bluetooth ne s active plus
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Comment relancer l'aide au développement ? :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Comment relancer l'aide au développement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: MONDE-GEOPOLITIQUE/WORLD-GEOPOLITICS :: AFRIQUE/AFRICA-
Sauter vers: