MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 « Nous les Noirs de France »

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

16062006
Message« Nous les Noirs de France »

« Nous les Noirs de France » : Il ont fait la couverture du Nouvel OBS du 13 au 19 avril.
Qui sont-ils ces noirs de France ? Il y a donc Keyza Nubret, chef d’entreprise, en premier plan de la couverture

du Nouvel Observateur. En second plan, Audrey Pulvar présentatrice du soir 3 de France3 et Lilian Thuram, footballeur à

succès. Derrière eux, on aperçoit Imane Ayissi, styliste camerounais reconnu, Carole Da Silva de l’association AFIP, Afrique

Insertion Professionnelle et Olivier Laouchez, Pdg de Trace TV. Où est donc Harry Roselmack ?
Par Mame Diarra Diop







Voilà nos Noirs de France, à l’identité forgée dans le regard des autres, indique le sous titre de la première page du dossier

rédigé en grande partie par Claude Askolovitch*. Ce sont donc eux ! Les Noirs qui ont réussi à s’imposer dans le paysage

médiatique français et sont plus ou moins engagés ou pas du tout dans la lutte pour la représentativité des populations noires

dans la société française.
Un dossier d’une dizaine de pages rien que pour les Noirs de France. C’est une première. Est-ce le signe d’un changement qui

s’amorce dans la société française, quand on sait que les médias jouent un rôle incontestable de quatrième pouvoir dans notre

République, black, blanc, beur… Est-ce à dire que de plus en plus, nous verrons, le paysage professionnel changer à l’image de

la City londonienne ou de New York la cosmopolite et à tous les niveaux ? Traders en locks… En verra t-on bientôt à la

Défense ? Pourra t-on se faire embaucher avec son afro à la direction du service Marketing d’une grande boîte sans avoir

recours au lissage capillaire ? Une jeune homme témoigne, sur le forum de Grioo.com suite à la nomination d’ Harry Roselmack

au JT de Tf1 : « J'attends toujours le jour où un Mamadou Ndiaye ou Traoré ou Diawara sera assis à cette place. Là, la

France aura commencé à changer... » Et ce trop demander à l’heure actuelle ? Faut-il applaudir ces Noirs de France ? Le CV

anonyme, la discrimination positive ou les quotas seront-ils les armes du futur pour mettre les Noirs de France au même

échelon que les Blancs ?
Eléments de réponse, ou simple témoignage de ces quelques figures Black visibles, qui continuent de contraster avec le reste

de la minorité invisible : celle des sans papiers, celle qu’on reconduit aux frontières, celle qui brûle dans des incendies

d’immeubles insalubres ou cette autre qui fait l’objet de contrôles de police barbares. Sauf que cette fois, c’est Eunice

Barber qui en a fait les frais s’érigeant malgré elle en symbole de la discrimination consécutive à la couleur de la peau, après

avoir été saluée et acclamée pour une médaille, à l’honneur de la France. Mais le soleil a déjà brûlé sa peau. La mélanine

court dans ses veines, la même qui parcourait celle de esclaves enchaînés vers le Nouveau Monde, au fond de cales sinistres,

pour un commerce indigne et brutal.

Pour Keyza Nubret, gérante d’une société de compléments nutritionnels, être noire signifie : « Avoir du sang d’esclaves dans

les veines », être la descendante de victimes d’un crime contre l’humanité… Sa colère ne s’arrêtera, ajoute t-elle, lorsqu’on

aura reconnu « la souffrance de ses ancêtres » un combat pour lequel Christiane Taubira, la députée de Guyane se bat,

même s’il est aujourd’hui menacé. Carole Da Silva de L’AFIP, se dit quant à elle débrouillarde, comptant sur ses forces

propres, dans cette France inégale, alors qu’Olivier Laouchez de Trace TV a su s’imposer comme un jeune PDG dynamique,

même si au début, on le prenait pour un coursier ». Pour Didier Mandin, jeune trader, « le racisme n’est pas l’apanage des

beaufs » ces citoyens qui, avec de simples mots continuent de véhiculer des clichés hérités de l’imaginaire colonial, des

clichés à la Tintin au Congo, avec un sourire Ya Bon Banania ! Et malgré ces modèles de combativité, la couleur est là

frappante comme pour Jules Michel Penda, homme de son temps, ingénieur mais ayant déçu bien des DRH, lors d’entretiens et

malgré des compétences acquises. Enfin, s’il est un footballeur de talent, Lilian Thuram l’affirme clairement : face aux

contrôles, face aux blocages, « on a cette certitude infime mais terrible que c’est à cause de la couleur de la peau »…Il faut

donc connaître son histoire, replonger dans ce passé douloureux pour comprendre l’état d’esprit actuel et cette infériorité

comme une tare qui a été inculquée au Noir pour le complexer…Et continue Thuram, « La Shoah n’est pas l’ apanage d’une

seule communauté, elle m’ appartient aussi et il devrait en être de même pour l’ Esclavage… »

Le dossier rappelle aussi quelques figures clés de l’histoire Noire et de sa diaspora d’Afrique : Le Chevalier de St Georges,

Toussaint Louverture, Béhanzin, Félix Eboué, Gaston Monnerville, Senghor, Césaire, qui ont porté des mouvements comme la

Négritude. Mais ces dignes hommes, pour certains, sont-ils encore en phase avec le combat actuel. J’aime les poèmes de

Senghor, ils me font chanter ma négritude avec fierté et par la même font le lit de la francophonie, mais celle-ci nourrit-elle

son homme ? Lui donne t-elle des papiers ou une dignité face à l’exclusion, à l’humiliation quotidienne ? Cette humiliation,

inimaginable pour les nouveaux candidats à l’immigration, ignorant des conditions de vie de leurs frères de France : « Chaque

miette de vie doit servir à conquérir la dignité ! » dit Fatou Diome, dans le Ventre de l’ Atlantique et c’est cette dignité que

cherche aujourd’hui les Noirs de France, pas seulement ceux qui ont réussi mais l’ensemble de la masse noire, celle qui balaye

les rues, celle vigile dans les supermarchés, celle technicienne de surface, celle qu’on caricature dans les pubs anti-Sida,

suggérant cet autre cliché du Noir dangereux et vecteur de maux…Et voir ce même noir conduire son Alfa Roméo sur une

belle route du Sud de la France, dans une pub sur TF1, voilà un jour où l’on pourra sans hésitation, se prévaloir de faire

partie de la France de toutes les couleurs, à travers une véritable communauté Française qui resplendira à la face du monde

sans mauvaise surprise, à l’arrivée dans les couloirs de Roissy…

* Claude Askolovitch est rédacteur en chef du Nouvel Observateur.

Note de Grioo.com : dans ce dossier du NouvelObs, pour lequel Grioo.com a été interrogé, dossier que vous pouvez consulter

en ligne à l’adresse http://www.nouvelobs.com/articles/p2162/hebdo.html


Jules Michel Penda ingénieur Siemens Transportation Systems

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Coke en stock
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points
» Faites nous rire !!!
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

« Nous les Noirs de France » :: Commentaires

avatar
Re: « Nous les Noirs de France »
Message le Ven 16 Juin - 9:45 par mihou
Trouvé sur un fil de grioo.com où la Tribu Ka n'a pas que des émules. Comme
quoi, c'est le CRIF et Sarkozy qui l'ont fait connaître aux gens qui ne s'y
intéressaient pas ou qui n'en avaient jamais entendu parler. C'est long, mais
c'est à lire, pour mieux mesurer la politique du deux poids deux mesures qui
peut amener certains d'entre nous à ne pas laisser les sarko-sionistes
persécuter la Triobu Ka.



Posté le: Jeu 01 Juin 2006 20:32 Sujet du message:
---------------------------------
Je viens de voir le reportage en question ce soir. Je précise que je me
fous compètement de ce groupe extrémiste mais que le traitement du reportage est
véritablement scandaleux, je suis entièrement d’accord avec kennedy. Ce
groupuscule est utilsé pour pouvoir exprimer toute une sorte de négrophobie et
d’idiotie latente, c’est absoluement n’importe quoi.

Ci-dessous un petit mot que je viens d’envoyer à France2 (en précisant que je
regarde jamais leur émission mais bon tant pis)

Citation:
Françaises, Français, lachez-vous, on parle du Noir !!

Dire le pathétisme de votre reportage du 30 mai 2006 censé être centré sur un
groupuscule extrémiste (la tribu Ka) mais où se sont vu alignés tous les pires
clichés journalistiques sur le sujet, est difficile, dire son caractère
scandaleux aussi, non pas que les mots manquent, mais qu’après une année 2005 où
les sous-entendus, déformations, quand ce ne sont pas les insultes directement à
l’encontre des Noirs ce sont succédés à une vitesse folle, le reportage apparaît
comme une suite logique.
Et oui, on en est là. La France c’est aujourd’hui celle là, celle qui parle
comme ca, celle qui pense comme ca, celle qui fait du journalisme comme ca. On
racle le fond du caniveau et on se demande pourquoi on ne se fait pas respecter…


Donc après Carrère d’Encausse, Finkielkraut, Sarkozy, Fogiel, les 60% de
francais qui jugeait la colonisation positive, les 33% qui se disaient
ouvertement racistes, nous voilà donc en présence d’une reportage qui aligne à
une vitesse folle mensonge, déformation, journalisme de caniveau et tous les
clichés qu’on retrouve dorénavant sur les reportages sur les Noirs.

Mettons les choses au clair, ce groupuscule a une vison clairement raciste basée
sur sa propre assimilation du racialisme. Ce groupuscule n’a ni le soutien d’une
quelconque communaté noire, ni du Cran, et encore moins de l’ ignoble
Didieudoné, antithèse diabolique de notre seigneur Finkielkraut. Groupuscule
exclusivement parisien, ce groupe ne dépasse pas 40 personnes, ce groupe n’a
strictement aucune legitimité ; pour reprendre ce que Fanon disait de ce genre
de comportement, il s’agit d’un « manichéisme inversé » qui n’est porteur
d’aucune action sérieuse à long terme. Fait intéressant, en haut de page sur
leur site web, la mention « Nous ne sommes pas Africains », j’ai eu beau cherché
« Nous ne sommes pas francais ou européens » je ne l’ai pas trouvé…Ce genre de
remarque de vous intéressait surement pas, bref.

Qu’apprend on donc dans le journal de monsieur Pujadas de ce 30 mai? Que ce
groupe EXALTE la Négritude ?! Non pas qui « se dit », ou « qui est soupconné de
», alors même que, dans la même phrase, vous avez bien pris la peine de dire «
qui est « soupconné » de racisme » alors que ca ne fait AUCUN doute pour
personne( !!!) mais bien « QUI exalte ». Y a-t-il seulement un journaliste dans
votre rédaction qui peut définir la Négritude, un seul qui sache de quoi il
retourne !


« Partir.
Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
panthères, je serais un homme-juif
un homme-cafre
un homme-hindou-de-Calcutta
un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas

l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture
on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer
de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir
de compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personne
un homme-juif
un homme-pogrom
un chiot
un mendigot

mais est-ce qu'on tue le Remords, beau comme la
face de stupeur d'une dame anglaise qui trouverait
dans sa soupière un crâne de Hottentot? »
Aimé Césaire – Cahier d’un retour au Pays natal

Chez Césaire, l’homme-juif est toujours là pour rappeler la souffrance, comme
chez Fanon, l’antisémite relève du même trouble comportemental que la
négrophobie. Les journalistes ne sont pas payer pour se cultiver, aussi se
cultivent surement-ils peu . S’il n’y avait qu’un seul journaliste dans votre
rédaction qui pouvait vous définir la négritude, jamais cette phrase ne serait
passée. Soit cette phrase relève de la désinformation volontaire et délibérée,
Soit elle relève de la manipulation de termes sur lesquels on possède une
ingnorance abyssale. Que ce soit l’un où l’autre aucun ne serait être excusable
!

Je passe sur le reste du reportage où les « on dit » contribuent à former une
belle image fantasmée à défaut de rapporter le réel, où l’on a droit au
sempiternel grand maître à penser Blanc sur les Noirs (à vrai dire s’il a les
mêmes connaissance que votre présentateur du 20h ca doit aller loin…). Ce qui
est intéressant c’est la fin en apothéose, celle où éternellement lorsque un
Noir pose problème, on s’empresse désormais d’aller chercher un autre Noir pour
voir s’il pense pareil (phénomène déjà observé avec Dieudonné d’ailleurs), nous
voici donc à entendre le responsable du cran (que l’on entend par ailleurs
jamais, autant le laisser s’exprimer sur un sujet qu’il dit lui-même ne le
concerne pas) et Dieudonné (euh pardon, on ne va quand même pas laisser cet
ignoble personnage s’exprimer dans mes chastes oreilles, heureusement c’est « le
jouyrnaliste qui nous dit que Doieudonné a dit »… c’est quand même beaucoup plus
simple…

Nous voilà donc au terme de cette bouillie indigeste de 3 minutes consacrée à un
groupuscule qui ne représente rien d’autre que lui-même (qui après plusieurs
années d’existence n’a toujousr pas dépassé 40 personnes je le rappelle), les
conséquences ? Montée au créneau de notre merveilleux minstre de l’Intérieur,
demande d’interdictiond e son site web et demande de sa dissolution. Je rappelle
qu’il s’agit d’un groupe de 40 personnes responsables d’ « aucun acte de
violence répertorié » dixit votre reportage.

Seulemnt voilà, dans ce même reportage on évoque rapidement quelques mots comme
ca, envoyés à la va vite…LDJ…Bétar…Les téléspectateurs savent-ils vraiment de ce
qu’il en est de ce coté là et de quoi on leur parle CF liste ci-dessous. Votre
reportage me semble être un cas typique de désinformation, savoir si cela est
orchestrée ou non est une autre histoire qui me dépasse, seulement vous
trouverez une seconde liste ci après d’un « groupuscule » qui n’est ni dissous,
ne voit pas ses sites webs fermés, ni ne provoque les atermoiements de ce même
minstre et qui représente… aujourd’hui près d’un francais sur 5.
Groupuscule 1 :

-5 juin 1968 : Affrontements de rues entre arabes et Juifs dans le quartier de
Belleville
(cf. Le Quotidien de Paris)

-Mai 1969 : Les commandos du Betar attaquent une réunion des comités Palestine à
la faculté d’Assas.
(Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier.1995)

-Juillet 1969 : Attaque à Melun par un groupe Juif d’autodéfense non-identifié
qui intervient contre une réunion de l’œuvre Française et fait une dizaine de
blessés.
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier.1995)

-5 décembre 1969 : A Etampes une réunion de l’œuvre Française est interdite sous
la pression de groupes Juifs.
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier. 1995)

-9 décembre 1969 : De graves incidents se produisent au Centre universitaire
Censier à l’occasion du film Palestine vaincra, organisé par l’Unef. Un commando
de jeunes gens casqués et armés de matraques, de barres de fer et de couteaux
fit irruption dans le hall aux cris de « Israël Vaincra ». Elie Lobel (auteur du
livre Les Juifs et la Palestine) est roué de coups puis hospitalisé dans un état
grave.
( cf. Valeurs Actuelles du 22 décembre 1969)

-18 janvier 1970 : Nouveaux incidents à Censier entre pro-palestiniens membres
du F.E.J
( cf. Lutte Ouvrière du 3 février 1970)

-29 janvier 1970 : Une véritable bataille rangée se déroule dans le même
établissement .
( cf. la revue d’extrême gauche Fedayin du 7 avril 1970 )

-Printemps 1972 : Tabassage de membres de l’U.N.L par un commando casqué du
Betar.
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Châtillon 1995)

-22 mai 1973 : Attaque du lycée Chaptal de Lyon par un commando d’une
quarantaine d’individus armés de matraques qui tentent de pénétrer en force à
l’intérieur du lycée.

-14 novembre 1975 : Tabassage de membres du G.U.D par des activistes du Betar
devant la fac de médecine de la rue des Saints-Pères.
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Châtillon 1995)

-19 juin 1976 : Attaque par un commando sioniste du congrès de l’organisation
d’extrême- droite « l’œuvre française » ; 5 personnes sont blessées. La police
intervient et 9 personnes sont interpellées.
(Cf. Jeune Nation Solidariste d’octobre 1981)

-2 novembre 1976 : Une charge de dynamite est déposée devant le domicile de
Jean-Marie Le Pen, cette action est revendiquée par « le groupe du souvenir Juif
» (voir photo)
( cf. Aux Ordres du Sac de Gilbert Lecavelier. 1982)


-24 juin 1978 : Un cocktail Molotov est lancé contre la librairie d’extrême-
droite :
La librairie française, rue de l’Abbé- Grégoire (Paris VIIème)
-28 juin 1978 : Le siège du Front National est saccagé par « un commando
sioniste »
(cf. Les guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier. 1995)

- 14 juillet 1978 : Dégradations volontaires sur les murs de l’ambassade
d’U.R.S.S (Paris XVIIème)
3 personnes sont interpellées
(cf. Rapport de police du 14 juillet 1978 )

-D’octobre 1978 en Juillet 1979 : 5 attentats à la bombe ont lieu contre des
locaux appartenant à divers groupuscules d’extrême droite antisémite (le M.N.R,
la F.A.N.E...)
( cf. VOX nr.com de Christian Bouchet)

-9 décembre 1979 : Une centaine d’individus casqués et armés se revendiquant de
l’organisation juive de défense attaque un congrès du G.R.E.C.E au palais des
congrès de la porte Maillot (Paris XVIIème). Une quinzaine de participants au
congrès blessée, l’un d’eux perdra un œil.(voir photos)
(cf. Génération Occident de Frédéric Charpier 2005)

-19 septembre 1980 : Attaque par un commando de l’organisation juive de combat,
des membres du groupuscule néo-nazi F.A.N.E au palais de justice de Paris ou le
leader Mark Fredriksen est jugé. 6 blessés graves (voir photo)
(cf. Le Doit de vivre d’octobre 1980)

-5 octobre 1980 : Le siège de l’œuvre française est mitraillé.
( cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier)

Agression de Mark Fredriksen leader du groupuscule néo-nazi -12 octobre 1980
:F.A.N.E et de deux personnes qui l’accompagnaient (voir photo)
( cf. Le Monde du 15 octobre 1980 )

-7 décembre 1980 : Des membres du G.U.D (-Groupe Union Défense- groupuscule
d’extrême droite pro-palestinien) sont tabassés par un commando de l’O.J.C
3 personnes sont interpellées.
(Cf. Rapport de police)

-29 janvier 1981 : Agression à l’acide sulfurique (vitriol) d’un militant
néo-nazi du groupuscule F.A.N.E par des membres du F.E.J (Front des Etudiants
Juifs).(voir photo)
( Cf. Minute du 13 mai 1981)

-9 Mai 1981 : Saccage de la librairie d’extrême droite :Grégori rue du Bac
(Paris VIIème)
et des bureaux de la compagnie aérienne Syrian Airlines.
4 personnes sont interpellées.
( cf. Rapport de Police)

-18 septembre 1981 : Un commando de l’O.J.C intervient au palais de justice de
Paris devant la XVIIème chambre correctionnelle ou un procès oppose le président
de l’œuvre française au président de la L.I.C.R.A. Des sympathisants d’extrême-
droite sont roués de coups.
(cf. Le Monde du 20 septembre 1981) (voir photo)


-25 novembre 1981 : Saccage de la librairie révisionniste E.D.I ,rue Descartes
(Paris Vème) par un commando de l’O.J.C
(cf. Le Monde du 16 décembre 1981)

-15 juin 1982 : Attaque par des membres du Betar devant l’ambassade d’Israël
d’une manifestation de gauche hostile à l’intervention préventive de Tsahal au
Liban.
(cf. Le Monde du 17 juin 1982)

- 1 août 1982 : Saccage des locaux du parti d’extrême droite : Parti des forces
Nouvelles, par un commando sioniste.
(cf. VOX nr.com)

-21 septembre 1982: Manifestation de soutient à Israël (Paris XVIIème) pendant
la guerre du Liban. 2 photographes et 1 cameraman de TF1 sont roués de coups car
jugés responsables du parti pris pro-palestinien de la presse hexagonale.
(Le Monde du 23 septembre 1982)

-14 février 1983 : Saccage par des membres du F.E.J d’un stand de revues
communistes au salon du tourisme au palais des congrès (Paris XVIIème)

-8 mai 1985 : Agression par des militants sionistes d’un policier en civil lors
d’une manifestation d’extrême droite en plein Paris.
4 personnes sont interpellées.
(cf. Présent du 23 novembre 1985)

-30 décembre 1987 : Saccage des locaux de NATIONAL HEBDO la revue du Front
National, rue de Courcelles (Paris VIIIème) par l’O.J.C
(cf. National Hebdo)

-27 janvier 1988: Saccage des librairies d’extrême droite : Ogmios, rue des
Pyramides (Paris1er) et Bleu–Blanc-Rouge avenue de la Motte- Picquet (Paris
XVème).
L’action est revendiquée par l’O.J.C (voir photo)
(cf. Tract de l’O.J.C)

-25 février 1988 : Saccage du local du G.U.D, 92 rue d’Assas (Paris VIème) par
un commando du F.E.J (Front des Etudiants Juifs)
(cf. Unité Radicale.com)
avatar
Re: « Nous les Noirs de France »
Message le Ven 16 Juin - 9:46 par mihou
-25 février 1988 : (bis) : Attaque d’une réunion de la jeunesse communiste
révolutionnaire (J.C.R) par un commando de « sionistes d’extrême droite »
(cf. Rouge du 24 mars 1988)

-27 avril 1988 : Saccage des locaux d’une partie des locaux de l’université de
Jussieu qui abrite le local de l’union des étudiants Marocains. Un étudiant est
blessé au crâne.
(cf. Plainte du Président de l’université de Jussieu)

-1er mai 1988 : saccage de 4 locaux appartenant au Front National dont :
-Les locaux de National Hebdo (un blessé grave)
-Le local d’entreprise Moderne et Libertés, avenue Raymond-Poincaré à Paris
(porte forcée, matériel saccagé..)
-Le siège du Front National, rue Bernouilli à Paris
-Le siège du comité de soutien à Jean-Marie Le Pen, avenue Marceau

-8 mai 1988 : Attaque du cortège traditionnel à Jeanne d’Arc organisé en partie
par le G.U.D, les J.N.R, le P.N.F.E et l’œuvre Française de Pierre Sidos, Place
Saint-Augustin (Paris VIIIème) par un commando de l’O.J.C 8 blessés graves dont
un dans le coma, 3 arrestations (voir photo) (cf. Rivarol du 13 mai 1988)
-16 septembre 1989 : Agression du négationniste notoire Robert Faurisson à Vichy
revendiquée par « les fils se la mémoire Juive »(voir photo)
(cf. Le Monde du 19 septembre 1989)

-16 octobre 1989 : Attentat à la bombe contre les locaux du magazine d’extrême
droite Le Choc du Mois par L’O.J.C
(cf. Le Choc du Mois 1990)

-6 février 1990 : Bagarre sur le plateau de l’émission Ciel Mon Mardi de
Christophe Dechavanne sur TF1 à l’occasion d’un débat entre des activistes
d’extrême droite (dont des représentants du G.U.D et de l’œuvre Française) et
des militants antiracistes (M.R.A.P , L.I.C.R.A et S.O.S-Racisme). Des membres
du Betar présents dans le public interviennent après les propos violemment
provocateurs d’un écrivain d’extrême droite qui sera frappé. Le débat est
interrompu et la bagarre qui devient générale se poursuit dans les couloirs du
plateau
( cf. Emission de Ciel Mon Mardi TF1-INA) (voir photo)

-13 mai 1990 : A la suite de la profanation du cimetière de Carpentras des
centaines de militants sionistes d’extrême droite armés de battes de base-ball
agressent les sympathisants d’extrême droite en marge de l’interdiction du
cortège de Jeanne d’Arc, place Saint Augustin (Paris VIIIème) (voir photo)
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Chatillon )

-14 mai 1990 : Saccage du restaurant Chez Jenny, suite à une manifestation de
protestation contre l’antisémitisme place de la République (Paris IVème). Ce
restaurant était réputé pour accueillir les repas d’organisations néo-nazies.
(cf. Libération du 15 mai 1990)

-16 novembre 1990 : Agression d’un militant du groupuscule d’extrême droite «
Troisième Voie » et tentative de saccage du local situé rue Saint Germain-de-
l’Auxerrois (Paris 1er)
(cf. Les Rats Maudits de Frederic Chatillon)

-21 mars 1991 : Agression de sympathisants du négationniste Robert Faurisson
lors de son procès au palais de justice de Paris, par des membres du Betar.
(cf. Radio Islam d’Ahmed Rami)

-20 avril 1991: Agression d’une réunion consacrée à l’écrivain antisémite
Saint-Loup à la maison des Mines (Paris Vème), par un commando de 30 membres du
Groupe d’action Juif..
13 personnes sont blessées dont 2 très grièvement. (voir photo)
(cf. Présent du 24 avril 1991)

-7 mai 1991 : Saccage de la librairie révisionniste La Vieille Taupe, 12 rue
d’Ulm (Paris Vème) par des militants sionistes
.(cf. Tract de Kidma)

- 19 octobre 1992 : Affrontements à Rostock entre la police Allemande et une
soixantaine de militants du Betar et du Tagar venus manifester pacifiquement
contre les incidents racistes qui avaient eu lieu en août 1992 .
46 interpellations, 8 policiers blessés
(cf. Le Monde du 21 octobre 1992)

-19 novembre 1992 : Saccage de deux librairies d’extrême droite par un commando
sioniste : -La librairie de La Joyeuse Garde, rue de l’Amiral Roussin (Paris
XVème)
-La librairie Ogmios (paris Ier)

-23 février 1993 : Agression par des membres du Betar des skinheads et militants
d’extrême droite venus soutenir Olivier Devalez alias « Tod » skinhead et membre
de la branche française du Ku Klux Klan, jugé devant la XVIIème chambre
correctionnelle du palais de justice de Paris pour « incitation à la haine
raciale » sur plainte de la L.I.C.R.A
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier)

-Année 1993 : Le Betar manifeste à plusieurs reprises et au cours de plus d’une
vingtaine de manifestations, colloques, conférences… ses désaccords profonds
avec les accords d’Oslo.
Ex : conférence organisée par l’UEJF, Manifestation des amis français de Shalom
Arshav ..
(cf. L’Evénement du Jeudi du 10 mars 1994)
(cf. Glamour)

-13 mai 1994 : Agression des hooligans du Parc des Princes par des membres du
Betar lors du procès des supporters du P.S.G
(cf. Le Monde du 27 avril 1994)

-1996 : Saccage de la librairie négationniste : La Librairie du Savoir (Paris V
ème), par des membres du Betar qui répandent de la peinture sur les livres et
cassent le nez du boutiquier.
(cf. AAARGH de Pierre Guillaume)

-2 mai 1997 : Agression d’un membre de l’Action Française lors d’une messe en la
mémoire de Pétain que des membres du Betar sont venus perturber.
(cf. Le Figaro du 2 mai 1997)

-9 décembre 1997 : Agression au gaz lacrymogène d’un colloque sur la Palestine à
la Sorbonne, par des membres du Betar.
(cf. Le Figaro du 9 décembre 1997)

- 28 février 1998 : Affrontement entre des membres du Betar et du G.U.D lors du
procès Garaudy devant la XVII ème chambre correctionnelle ou il était jugé pour
incitation à la haine raciale. Par ailleurs 3 journalistes (un Iranien, un
correspondant de la télévision Saoudienne et un celui de l’agence Egyptienne
MENA) ont été agressés. (voir photo)
(cf. Le Figaro du 1 mars 1998)

-1 mai 1998 : Agression par des militants du Betar de manifestants du Front
National à l’issue du cortège de Jeanne d’Arc. Il s’ensuit un affrontement avec
des membres du D.P.S (cf. Rapport sur la commission d’enquête parlementaire sur
le D.P.S du 26 mai 1999)


-Octobre 1998 : Affrontements entre des membres du Betar et du G.U.D à la
faculté d’Assas. (l’un des participants à la bagarre au côté du G.U.D est Maxime
Brunerie, l’auteur de la tentative d’assassinat de Jacques Chirac lors du défilé
du 14 juillet 2002).
(cf. Paris Match : dossier sur Maxime Brunerie)

-2 décembre 1999 : Saccage de la librairie d’extrême droite : La Licorne Bleue,
12, rue Jules Vallès (Paris 11ème) par des membres du Betar qui avaient
infiltrés la manifestation de l’U.E.J.F devant la petite librairie nazie.
(cf. Bêtes et Méchants du réseau No Pasaran)


DEPUIS SEPTEMBRE 2000, DEBUT DU SECOND INTIFADA


- 18 décembre 2001 : Saccage des locaux du M.R.A.P


-11 juin 2001: Saccage des locaux de l’association Enfants de Palestine
(cf.www.enfantsdepalestine.org)

-19 décembre 2001 : Agression de manifestants pro-palestiniens place de la
Convention (Paris XVème) par une trentaine de membres du Betar. 10 blessés
(cf. Libération du 21 décembre 2001)

-11 février 2002: Agression par une demi-douzaine de jeunes du Betar, en marge
d‘un conseil municipal, des proches de l’ancien maire (U.M.P) Olivier de
Chazeaux
3 plaintes sont déposées pour « violence en réunion »
(cf. Vigie- média -palestine)

-19 février 2002 : Agression des participants à une conférence pro-palestinienne
à la Sorbonne (Paris Vème) par des membres du Betar. 1 blessé (21 jours
d’I.T.T), 1 arrestation
(cf. Communiqué du M.R.A.P)

-18 mars 2002 : Altercation entre des manifestants pro-palestiniens et des
membres du Betar à l’occasion du gala annuel de l’A.B.S.I au palais des sports
de Paris.
Un photographe de Libération qui portait un keffieh autour du cou est agressé.
(cf. Libération du 19 mars 2002) (voir photo)

-22 mars 2002 : Saccage de la librairie : Envie de Lire à Ivry (Val de Marne),
qui abrite la section parisienne de l’Association des palestiniens de France.
Plusieurs interpellations
(cf. les O.G.R.E.S.com)
-26 mars 2002 : Remise du prix de la désinformation à l’A.F.P lors d’une
manifestation d’une centaine de personnes à l’appel de la Ligue de Défense Juive
devant le siège de l’A.F.P
1 passant pro-palestinien est giflé. (voir photo)
(cf. observatoire du Communautarisme)

-2 avril 2002 : Affrontements entre militants pro-israéliens et pro-palestiniens
à l’aéroport d’Orly après les déclarations antisionistes de José Bové. (voir
photo)
(cf. Journal de 20h00 de TF1, France2 et le 6 minutes de M6)

-4 avril 2002 : Saccage des locaux de l’association Enfants de Palestine.
(cf.www.enfantsdepalestine.org)



-7 avril 2002 : Violences en marge de la manifestation du C.R.I.F,Place de la
Bastille (Paris IIIème), 2 journalistes et plusieurs photographes sont passés à
tabac, des passants maghrébins sont agressés, des provocateurs pro-palestiniens
venus sur les lieux de la manifestation sont roués de coups, des manifestants de
« Shalom Arshav » se font asperger de gaz incapacitant, et un commissaire de
police est poignardé par un individu non identifié.
(cf. Libération du 9 avril 2002) (voir photo)

- 10 avril 2002 : Insultes à l’encontre du candidat des Verts : Noël Mamère,
alors qu’il passait dans le quartier du Marais.
(cf. L’E.Novateur du 10 avril 2002)

-15 avril 2002 : Agression à coups de battes de base-ball de quatre étudiants
qui tentaient de déchirer des affiches sionistes, par des membres du Tagar
(cf. Est-il permis de critiquer Israël ? de Pascal Boniface)

- 19 avril 2002 : Par crainte d’une descente du Betar, la préfecture ne donne
pas son autorisation à un départ de manifestation pro-palestinienne de la Place
des Fêtes (Paris XIXème).
(cf. Hacktivist news service)

-22 avril 2002: Saccage d’une exposition de photos à Paris (XIXème)
(cf. L’Oursaint 2ème partie) (voir photo)

-14 mai 2002 : Affrontement entre des membres de la Ligue de Défense Juive et
des jeunes maghrébins à la sortie du concert du LIBI. 2 blessés 1 arrestation

-19 septembre 2002 : Manifestation de la L.D.J (précédée d’un réveil aux
casseroles à 6h00 du matin) devant le domicile de l’ancien collaborateur Maurice
Papon.
(cf. Libération du 20 septembre 2002)

-2 octobre 2002 : Remise du prix de la désinformation à France 2 et Charles
Enderlin par le collectif contre la désinformation regroupant plusieurs
associations dont la Ligue de Défense Juive, au cours d’une manifestation
d’environ 5000 personnes.
(cf. Arrêt sur images du 6 octobre 2002) (voir photo)

-12 novembre 2002 : Agression à la faculté de Nanterre d’un administratif
d’origine maghrébine confondu avec un membre de l’A.G.E.N (syndicat
pro-palestinien d’ultra gauche). 1 blessé. 1 arrestation
(cf. Paris Obs de Catherine Erhel du 29 janvier 2004)

-7 décembre 2002 : Saccage des locaux de radio Méditerranée (radio appartenant à
l’islamiste Tawfik Mathlouti par ailleurs fondateur de Mecca-Cola)
(cf. communiqué de l’association CAPJPO)

-
avatar
Re: « Nous les Noirs de France »
Message le Ven 16 Juin - 9:47 par mihou
8 janvier 2003 : Affrontements entre des membres du Betar et des militants
syndicaux pro-palestiniens épaulés par de jeunes maghrébins, suite à la
manifestation de l’U.E.J.F pour protester contre le boycott par l’université
Jussieu d’un accord de coopération avec des universités Israéliennes. 3
hospitalisés, un traumatisme crânien.
(cf. Oumma.com)

-2 mars 2003: Manifestation de soutien à l’intervention Américaine en Irak,
Place de la Concorde (Paris VIIIème), organisée par la Ligue de Défense Juive. 1
interpellation suite à une échauffourée avec les forces de l’ordre. (voir photo)

(cf. Lundi Investigation reportage de Canal +)

-18 mars 2003 : Affrontements entre membres du Betar et de la Ligue de Défense
Juive
et des militants pro-palestiniens venus perturber un gala de soutien à Israël et
agresser les spectateurs. 1 blessé , Des coups de feu sont tirés. (voir photo)
( cf. Libération du 19 mars 2003)


-6 mai 2003: Insultes et menaces de la part d’une dizaine de militants sionistes
d’extrême- droite lors du rassemblement républicain organisé à l’Hôtel de Ville,
contre une dizaine d’enfoulardées dont la présence relevait clairement de la
provocation.


-30 septembre 2003: Insultes et menaces contre des militants pro-palestiniens
lors du procès du gestionnaire du site amisraëlhaï.org par des membres de la
L.D.J
(cf. Le Monde du 2 octobre 2003)

-7 octobre 2003: Agression d’un militant pro-palestinien venu sur les lieux
d’une manifestation pro- israélienne devant le siège de la délégation
palestinienne à Paris (XVème), par un membre du Betar . L’agression étant
filmée, l’auteur des coups a été condamné à 4 mois de prison ferme par la 24ème
chambre correctionnelle du tribunal de Paris.
(cf. www.communautarisme.net)

-13 novembre 2003: Agression du président du M.R.A.P -Mouloud Aounit- à
l’institut du Val Mandé par des individus casqués qui lui ont également craché
dessus.
(cf. France Soir du 14 novembre 2003) (voir photo)

-30 décembre 2003 : Agression des membres du syndicat étudiant pro- Hamas :
A.G.E.N, du campus de Nanterre, devant et dans la cour du tribunal administratif
de Paris, rue de Fourcy (IVème). 1 arrestation et une condamnation à 8 mois de
prison avec sursis, 4 blessés dont 1 très gravement (45 jours d’arrêt de
travail).
(cf. Paris Obs de Victoria Bataillie et Catherine Erhel, 29 janvier 2004)
-5 février 2004 : Incidents à Lyon lors du spectacle de Dieudonné. (6 blessés, 1
arrestation)
(cf. Les O.G.R.E.S) (voir photo)

-24 mars 2004 : Contre manifestation d’une centaine de militants du Tagar, du
F.E.J, et de la Ligue de Défense Juive armés de tyser, de couteaux, de manches
de pioche, de shuriken, et de gaz lacrymogène faisant face à environ 1000
manifestants pro-palestiniens venus manifester sur l’esplanade des Invalides
(Paris XVème) contre l’élimination de Cheikh Ahmed Yassine (porte parole du
Hamas). 20 arrestations, 1 voiture saccagée.
(cf. Actualité Juive de Jean-Yves Camus)

- 16 mai 2004 : Agression contre Noël Mamère par un groupe de jeunes Juifs qui
lui reproche ses positions pro-palestiniennes, lors de la manifestation contre
le racisme et l’antisémitisme.
(cf. France- Soir de Cécile Maillard du 17 mai 2004)

-22 juin 2004 : Manifestation du Betar-Tagar (Place du Châtelet, Paris Ier) pour
dénoncer la relaxe systématique des prévenus poursuivis pour des propos
anti-juifs.
(cf. Actualité Juive de Jean-Yves Camus) (voir photos)

-10 septembre 2004 : Insultes et menaces à l’encontre de Fouad Alaoui
(responsable de l’U.OI.F)par des militants de la L.D.J devant le siège du
C.R.I.F
(cf. Libération du 10 septembre 2004)

-28 septembre 2004 : Agression de personnes présentes lors d’une séance de
dédicace de l’écrivain antisémite Alain Soral et saccage de la Librairie Au pays
de Cocagne qui organisait la séance de dédicace. 7 personnes blessées (voir
photo)
(cf. Le Parisien de Renaud Saint- Cricq, le 29 septembre 2004)

-1 novembre 2004 : Manifestation anti-Arafat devant l’hôpital Percy à Clamart
par une cinquantaine de personnes qui appartiendraient selon les policiers sur
place à la L.D.J
(cf. Reportage T.F.1 du 1 novembre 2004) (voir photo)

-12 janvier 2005 : Lors du concert organisé par l’association Migdal au
Bataclan, des membres de la L.D.J passent à tabac 8 manifestants
pro-palestiniens qui avaient auparavant tabassés 3 membres du S.P.C.J (dont une
fille).

-20 février 2005 : Agression à 3 reprises de militants pro-palestiniens présents
lors de la manifestation syndicale des fonctionnaires et enseignants. 2 blessés
(cf. Novopress.info France)

-2 mars 2005 : Agression de Dieudonné lors de sa tournée en Martinique par 2
membres et 2 sympathisants de la L.D.J. 4 arrestations (voir photo)
(cf. Le Nouvel Observateur du 4 mars 2005)

-19 février 2006 : Lors d’une marche en la mémoire d’Ilan Halimi-torturé puis
assassiné-
la manifestation dégénère : des passants maghrébins sont passés à tabac, des
journalistes sont molestés et une voiture est saccagée.
(cf. Le Parisien du 20 février 2006)
le même jour : une vingtaine de militants sionistes tentent de pénétrer dans le
théâtre de Dieudonné en enfonçant la porte à coups de pieds
(cf. Libération du 20 février 2006)

--------------------------------------------------------------------------------\
---------------------------
--------------------------------------------------------------------------------\
---------------------------

Groupuscule 2 :

25 novembre 1998 Le Pen
est reconnu coupable d'avoir tenu des propos sur l'inégalité des races avec
B.Megret


2 avril 1998 Le Pen
est condamné à deux ans d'inéligibilité (réduits à un an par la Cour de
Cassation) et trois mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de
Versailles pour "violences en réunion" et "injures publiques" après avoir
agressé la candidate socialiste Annette Peulvast-Bergeal lors des législatives
de 1997. (Le Monde, 21/3/1998)


Novembre 1997 Marie Thérèse Philippe
élue lepéniste de Pontoise, se promenait dans sa voiture entre les deux tours
d'élections municipales partielles avec ses quatre colleurs d'affiches et ... un
pistolet à grenailles!


26 mars 1997 Xavier Voute
le TGI de Paris a condamné Xavier Voute, conseiller municipal (FN) du XIXe
arrondissement, à 3 000 F d'amende pour avoir aspergé de gaz lacrymogène des
militants de Ras l'Front lors d'une rixe sur un marché. (réseau Voltaire 1997)

20 avril 1995 Marc Georges
ex-député FN, condamné à 18 mois de prison ferme pour blessure par balle d'un
jeune homme. (CRIF, mai 2002)

21 février 1995
trois colleurs d'affiches du FN sont impliqués dans le meurtre d'un jeune homme
d'origine comorienne, Ali-Abdallah. Les trois hommes comparaîtront dans quelques
mois devant les assises des Bouches-du-Rhône. (L'Humanité, 28 mars 1998)

2 Août 1994 Raynald Liekens
A Cannes, Raynald Liekens, encarté FN depuis un mois et demi, assassine sa
logeuse, Henriette Barsky, ancienne déportée. Commentaire du meurtrier : « Elle
était gentille avec moi alors que personne ne l'avait été jusque-là, mais quand
j'ai appris qu'elle était juive, j'ai décidé de la tuer car les juifs sont les
ennemis de la race blanche. » Condamné à perpétuité. (CRIF, mai 2002)


12 mars 1993
les assises du Var condamnent un candidat du FN à Trets à huit ans de réclusion
criminelle pour le meurtre d'Abdallah Moktari, vingt-cinq ans. (L'Humanité, 28
mars 1998)

Avril 1992 Jean Claude Poulet
il cognait sa femme depuis quinze ans. Cet artisan ferblantier de Haute Saône,
ancien candidat du FN aux élections cantonales et régionales voulait ainsi « la
stimuler, car elle n'était pas très courageuse au travail. Il fallait que je la
stimule assez fréquemment » a-t-il précisé au procès. Quatre mois de prison avec
sursis. (CRIF, mai 2002)

30 novembre 1991 Pascal Bernard de Leersnyder
conseiller régional FN de Lorraine, enseigne l'allemand au fils de sa compagne,
Arnold, cinq ans. A coup de poing, de pied. Des heures, comme cela. L'enfant
saigne. Pour le débarbouiller, Leersnyder lui plonge la tête dans la cuvette des
WC. (« Il n'était pas digne de la salle de bains »). Treize mois de prison, dont
dix ferme. (CRIF, mai 2002)


13 Juillet 1990 Jacky Codvelle
Le soir à Bron (Rhône), Jacky Codvelle, tête de liste FN aux municipales de
1989, célèbre la fête nationale en mettant le feu à la voiture du député du
Rhône et maire PS de la ville, Jean Jacques Queyranne. Six mois avec sursis, 5
000 F d'amende et 2 000 F de dommages et intérêts. (CRIF, mai 2002)


1er mars 1990 Michel TODA
A la suite d'un article du « Choc du mois » (mai 1988), mensuel pro-FRONT
NATIONAL, article assorti d'un portrait de PETAIN, la Cour d'Appel de Paris
constate que la thèse de son auteur (Michel TODA) est de revendiquer, un «
antisémitisme typiquement français », qui s'était exprimé de manière « mesurée
et juste », à travers les lois de VICHY et l'action du Commissariat aux
questions juives (n.d.l.r statut des juifs, rafles et déportations) ; l'auteur
ajoutant que ce n'était qu'une « riposte nécessaire au comportement » du juif «
insociable et conquérant », qui incite à « l'inimitié universelle dont il serait
l'objet de l'arrêt. (www.col.fr)

25 Avril 1989 Pierre Van Dorpe
conseiller municipal FN de Gennevilliers (Hauts de Seine), entend des bruits à
proximité de son pavillon. Il sort son fusil à pompe, et tire sur un groupe de
jeunes beurs, criblant l'un d'eux, Moumine Ben Ali, d'une centaine de plombs
dans le dos. Incarcéré à Bois d'Arcy, il est remis en liberté par la chambre
d'accusation de la cour d'appel de Versailles tandis que les 12000 francs de
caution sont remis par les trésoriers du FN des Hauts de Seine. Il écope de 15
mois de prison avec sursis. (CRIF, mai 2002)

18 Septembre 1985 Emilien Bonnal
ancien policier municipal, ancien de l'Indochine et de l'Algérie, ancien
candidat du Front National aux cantonales et aux municipales de Saint-Maximin la
Saint-Baume (Var), est en train de coller des affiches pour Le Pen. Abdallah
Moktari, 23 ans, passe par-là et l'insulte. Le colleur du FN sort un fusil à
pompe de sa voiture et le tue. Huit ans de prison. (CRIF, mai 2002)

14 janvier 1971 Le Pen
la Chambre criminelle de la Cour de cassation confirmait la condamnation de Le
Pen pour apologie de crimes de guerres à propos de l'édition d'un disque
intitulé Le IIIè Reich, Voix et chants de la Révolution allemande. La 17ème
chambre correctionnelle de Paris, avait déclaré dans un jugement du 18 décembre
1968 que « l'ensemble de cette publication était de nature à inciter tout
lecteur à porter un jugement de valeur morale favorable aux dirigeants du parti
national-socialiste allemand [...] et constituait un essai de justification au
moins partielle de leurs crimes ». Le jugement était confirmé par la Cour
d'appel de Paris le 9 juillet 1986. Le 3 février 1988, la Cour de cassation
rejetait le pourvoi de Le Pen.
Sur le dos de la pochette du disque, qui contient " L'hymne du parti nazi " et "
Vive Hitler ", on peut lire : " La montée vers le pouvoir d'Adolf Hitler et du
Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse,
somme toute populaire et démocratique, puisqu'il triompha à la suite de
consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée ".(MRAP,
avril 2002)

16 janvier 1969 Le Pen
condamné pour coups et blessures volontaires par le Tribunal de Grande Instance
de Paris

27 avril 1964 Le Pen
condamné pour coups et blessures volontaires


Chabine a écrit: Après l'affaire Dieudonné, les artistes Africains
seront désormais sommés, avant toutes choses, de prendre position sur la
condamnation de ce groupe qui représente, désormais, aux yeux du beauf moyen, LA
militance Afrocentriste en France
http://www.eburneanews.net/eb.asp?menu=&id=62199
Consternant cette interview! La première question me rappelle le début du débat
sur la colonisation avec Christiane Taubira sur france Culture, première
question: "On parle neaucoup de Polygamie en ce moment, vous qui venez de
Guyane, Chritiane Taubira, vous devez bien
connaitre"................................
_________________
« Nous avons pensé à une révolution et nous y avons consacré toute notre
jeunesse sans jamais penser au pouvoir. Et nous nous sommes fait faucher le
pouvoir par les militaires, des gens qui n’avaient jamais pensé à la révolution.
»
Berhanou Abebe

"N'avons nous pas autre chose à faire que de créer une troisième Europe?"
Frantz Fanon

The Weather Underground
Re: « Nous les Noirs de France »
Message  par Contenu sponsorisé
 

« Nous les Noirs de France »

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: EDUCATION :: REVEIL ET CONSCIENTISATION-ENLIGHTMENT-
Sauter vers: