MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 MOÏSE RETROUVE ?

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

01062006
MessageMOÏSE RETROUVE ?

* MOÏSE RETROUVE ?

Nous savons que le véritable Moïse n'est pas le fondateur du judaïsme mais bel et bien le scribe et sacrificateur judéo-perse Esdras en 398 av. J.C. Cependant, si la religion d'Esdras s'est propagée aussi rapidement c'est grâce à la bienveillance et à une conversion probable du roi perse Artaxerxés II (404 à 359 av. J.C).
En effet, la tradition sémitique (Esdras 7 : 21 à 26) nous rapporte le zèle de ce roi pour cette religion : " Moi, le roi Artaxerxès, je donne l'ordre à tous les trésoriers de l'autre côté du fleuve de livrer exactement à Esdras, sacrificateur et scribe, versé dans la loi du Dieu des cieux, tout ce qu'il vous demandera… Et toi, Esdras, selon la sagesse de Dieu que tu possède, établis des juges et des magistrats qui rendent la justice à tout le peuple de l'autre côté du fleuve, à tous ceux qui connaissent les lois de ton Dieu ; et fais-les connaître à ceux qui ne les connaissent pas. Quiconque n'observera pas ponctuellement la loi de ton Dieu et la loi du roi sera condamné à la mort, au bannissement, à une amende, ou à la prison ".
Du reste, Esdras s'inspira certainement de la religion perse, car au 5e siècle av. J.C, le père de l'Histoire, Hérodote d'Halicarnasse (Histoire I : 131) nous apprend qu'à cette époque contrairement aux autres peuples, les perses étaient monothéistes en disant : " Les perses ont, je le sais, les coutumes suivantes : ils n'élèvent aux dieux ni statues, ni temples, ni autels, et traitent d'insensés ceux qui leur en élèvent ; c'est, je pense, qu'ils n'ont jamais attribué de forme humaine à leurs dieux, comme le font les grecs. Ils ont coutume d'offrir des sacrifices à Zeus au sommet des montagnes les plus élevées, ils donnent le nom de Zeus à toute l'étendue de la voûte céleste ".
Le contenu des papyrus araméens d'Eléphantine (483 à 398 av. J.C) ne laisse aucun doute sur le caractère polythéiste des juifs aux 5e siècle av. J.C. Jacques Hassoun (Histoire des juifs du Nil, éd. Minerve, p.16) nous confirme le polythéisme des juifs jusqu'en 398 av. J.C, lorsqu'il dit : " Le dernier document araméen d'Eléphantine, datable de cette époque, est une lettre envoyée de Memphis par un juif nommé Shawâ, fils de Zakaryah, à son ami Yislah : lui souhaitant " le salut de tous les dieux ( !) abondamment en tous temps ", l'auteur de la lettre annonce au destinataire l'avènement du pharaon Néféritès ; nous sommes en 398 av. n.è. (Grelot, n° 105) ". Donc, nous savons avec certitude, que les juifs ne sont devenus monothéistes qu'au contact des perses, et cela au 4e siècle av. J.C.
Quant au bouddhisme, si le prince indien Siddhârta Gautama (560 à 480 av. J.C) fut son fondateur au 6e siècle av. J.C, cependant son propagateur fut l'empereur indien Asoka qui lui donna ses lettres de noblesse en décrétant au 3e siècle av. J.C, le bouddhisme religion officielle dans tout son empire.
Concernant le christianisme, si Jésus le nazaréen (d'ascendance royale selon la légende) est généralement considéré comme étant son fondateur, néanmoins, son propagateur fut l'empereur romain Constantin qui lui donna ses lettres de noblesse en décrétant en l'an 321, le christianisme religion officielle de l'empire romain.
Quant à l'islam, nous savons que son fondateur était d'une famille arabe aristocratique, très influente de la tribu des koraïchites, son nom complet était Mohammed ibn Abdallâh, ibn Abdel Moutalib, ibn Hakim. Cependant celui qui permit la propagation de l'islam alors que les arabes étaient sur le point d'y mettre un terme n'est autre que l'empereur éthiopien Nayasin en 622, lors de l'hégire.
Enfin, la propagation du judaïsme ashkénaze en Europe, n'a été possible que grâce à la conversion du roi khazar, Boulan en 732.
De ces quelques exemples, nous constatons que presque toutes les grandes religions ont pour fondateur et propagateur un membre d'une famille royale (prince, roi, empereur…).
Or, nous avons vu que la tradition sémitique affirme que notre véritable Moïse était lui-aussi un membre de la famille royale égyptienne. Nous avons toujours trouvé étrange le fait que Moïse, un prince égyptien, reste un parfait inconnu dans son propre pays, lequel notait les moindres faits et gestes de la famille royale. En effet, Platon (Critias) parlant de l'Atlantide nous dit ceci de la rencontre de Solon d'Athènes avec les prêtres égyptiens : " Alors, un des prêtres qui était très vieux lui dit : Ah ! Solon, Solon, vous autres grecs, vous êtes toujours des enfants et il n'y a point de vieillards en Grèce. Que veux-tu dire par là ? demanda Solon.
Vous êtes tous jeunes d'esprit, répondit le prêtre ; car vous n'avez dans l'esprit aucune opinion ancienne fondée sur une vieille tradition et aucune science blanchie par le temps… Aussi, tout ce qui s'est fait de beau, de grand ou de remarquable sous tout autre rapport, soit chez vous, soit ici, soit dans tout autre pays dont nous ayons entendu parler, tout cela se trouve ici consigné par écrit dans nos temples depuis un temps immémorial et s'est ainsi conservé ". Nous savons qu'en 48 av. J.C, les romains incendièrent la bibliothèque d'Alexandrie, afin de faire disparaître le savoir africain. En l'an 296, l'empereur romain Dioclétien fait brûler à nouveau la bibliothèque d'Alexandrie qui avait été reconstruite. Plus tard, en l'an 490 les Barbares (ancêtres des Berbères), brûlèrent la bibliothèque d'Alexandrie qui avait été à nouveau reconstruite. Enfin en l'an 641, les arabes brûlèrent la bibliothèque d'Alexandrie sur l'ordre du calife Omar, afin de faire disparaître une fois de plus le savoir africain.
Malgré tous ces incendies, l'Egypte est le pays qui a livré le plus grand nombre de documents écrits, car les anciens égyptiens en faisaient plusieurs copies. Donc, si un fait historique n'est pas mentionné en Egypte, il y a de forte chance qu'il soit une pure légende. Concernant le véritable Moïse, si ce dernier a réellement existé, alors il est impossible que les documents égyptiens n'en parlent. Etant donné qu'une légende, est un récit populaire qui a pour sujet soit des faits ou des êtres imaginaires, soit des faits réels mêlés de merveilleux, il est très difficile de démêler le vrai du faux lorsque l'on veut restituer les faits historiques.
Néanmoins, par delà la légende sémitique contenue dans la Bible, si un prince égyptien du nom de Mose (Moshé en hébreu, Musa en arabe, Moïse en français) a vraiment existé, on doit le retrouver et plus particulièrement dans la 18e ou la 19e dynastie.
Or, en étudiant ces deux dynasties, nous ne trouvons aucun prince du nom de " Mose " signifiant " Engendrer " en égyptien, mais plutôt des noms composés de cette particule.
Pour la 18e dynastie, nous avons plusieurs Thout Mose (Thoutmès, ou Thoutmosis en français). Pour la 19e dynastie, nous avons plusieurs Râ Moses (Ramsès, en français), et un Aman Moses (Amenmesès, en français), que l'égyptologue allemand Rolf Krauss identifie au véritable Moïse, dans un thèse très argumentée, mais non irréfutable (Moïse le pharaon).
Si aucun prince du nom de Moïse n'est connu des égyptologues, alors d'où vient ce nom ? Le chercheur David Icke (Le plus grand secret, Tome 1, éd. Louise Courteau, p.147) nous donne la réponse en disant : "Chaque initié qui avait atteint le plus haut rang dans les écoles de mystères égyptiennes était appelé Muse, Mose ou… Moïse ". Ainsi, Mose alias Moïse n'est pas le nom propre de notre personnage, mais un titre indiquant que celui qui fut instruit dans toute la sagesse des égyptiens, avait bel et bien atteint le plus haut niveau de la connaissance ésotérique " Actes 7 : 22 ".
Les sémites mal informés des coutumes égyptiennes prirent un titre pour un nom, à l'instar du titre " Pharaon " qui apparaît comme un nom propre dans plusieurs passages " Genèse 41 : 46, Exode 6 : 11, 13, 27, 29, Exode 14 : 8, Deutéronome 7 : 8… ". A moins , qu'il faille interpréter cela, comme une volonté manifeste de cacher la véritable identité de ce prince égyptien, afin d'accréditer la légende d'une hypothétique origine hébraïque de ce dernier.
Or, en tenant compte de toutes ces données, nous avons retrouvé le véritable Moïse en la personne du pharaon Amenhotep IV alias Akhenaton.
En effet, par delà les données légendaires de la tradition sémitique au 4e siècle av. J.C, la vie du Moïse biblique correspond point par point dans les grandes lignes aux données égyptologiques concernant le pharaon Akhenaton au 14e siècle av. J.C. Même avec mille ans d'écart, certaines données de cette liste non-exhaustive présentent une concordance telle, qu'il est difficile d'imaginer que c'est uniquement le fruit du hasard.

1) Akhenaton était un prince égyptien connu sous le nom d'Amenhotep IV, fils du roi Amenhotep III et de la reine Tiyi.
De même, la tradition sémitique contenue dans la Bible affirme que Moïse était un prince égyptien " Exode 2 : 10 et 19, Actes 7 : 21 ".

2) A l'époque d'Akhenaton, le prince héritier Thoutmosis, premier-né du pharaon Amenhotep III meurt bizarrement.
Idem, à l'époque de Moïse, le premier-né de pharaon, c'est-à-dire le prince héritier meurt tout aussi bizarrement " Exode 12 : 29 ".

3) A l'époque d'Akhenaton, l'éruption volcanique de l'île de Santorin (Théra, alias Atlantide) cause de graves plaies en Egypte.
Pareillement, à l'époque de Moïse, l'Egypte connaît des plaies comparables à celles que produirait une éruption volcanique " Exode 9 : 8 à 11 et Exode 10 : 21 à 23 ".

4) Suite à la mort du prince héritier Thoutmosis, puis de son père Amenhotep III, Akhenaton devient roi d'Egypte, puis législateur, grand-prêtre et prophète de Dieu.
De même, selon la Bible Moïse était roi d'Israël, législateur et prophète de Dieu " Deutéronome 33 : 4 à 5, et Deutéronome 34 : 10 ".
Par ailleurs, le juif Philon d'Alexandrie, affirme que Moïse par l'effet de la providence divine, a été tout à la fois roi, législateur, grand-prêtre et prophète (De vita Mosis, Liv. II, chap. 3).

5) Selon certains égyptologues, Akhenaton prit pour femme une étrangère à la peau claire du nom de Néfertiti, fille d'un prêtre nommé Ay.
Pareillement, Moïse prit pour femme Séphora, qui est non seulement une étrangère à la peau claire, mais également la fille d'un prêtre du nom de Réuel " Exode 2 : 16 à 21 ".

6) Selon certains égyptologues, Néfertiti a été renvoyée par son mari Akhenaton en l'an 14 de son règne, et se voit retirer son titre de " Grande épouse royale ".
De même, la tradition sémitique rapporte que Séphora elle aussi a été renvoyée par son mari Moïse " Exode 18 : 1 et 2 ".

7) Selon certains égyptologues, après le renvoi de Néfertiti, Akhenaton prit pour seconde femme une nubienne (éthiopienne) du nom de Kiya.
Idem, après le renvoi de Séphora, Moïse prit pour seconde femme une éthiopienne (nubienne) dont le nom n'est pas mentionné " Nombres 12 : 1 ".

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Casimage, je ne retrouve pas mes images
» comment on se retrouve au japan expo
» Je ne retrouve plus le site!
» Retrouve les Tresors Cachés ( Jungle Jones )
» Je ne retrouve aucun fichier de ma bibliothèque (résolu)
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

MOÏSE RETROUVE ? :: Commentaires

avatar
Re: MOÏSE RETROUVE ?
Message le Jeu 1 Juin - 11:14 par mihou
Cool Le pharaon Akhenaton (1367 à 1350 av. J.C) est le premier à rompre avec le polythéisme ancestral en donnant le monothéisme à l'humanité.
Moïse lui aussi est le premier à rompre avec le polythéisme ancestral en donnant le monothéisme à l'humanité " Exode 20 : 2 et 3 ".

9) Le Dieu d'Akhenaton se trouve dans le soleil et se nomme Aton, mais plus vraisemblablement Atona comme nous le verrons plus loin.
Le Dieu de Moïse se trouve également dans le soleil, et malgré le tétragramme Yhwh employé dans la Bible hébraïque, les juifs prononcent ce nom Adonaï " Nombres 25 : 4 ".
Par ailleurs, Joseph Flavius nous apprend que les Esséniens, considérés comme les juifs les plus pieux au 1er siècle considéraient toujours le soleil comme leur Dieu (La guerre des juifs, Liv II, chap. 8, par. 2 à 13).

10) Au nom de son Dieu, Akhenaton combattit violemment les dieux égyptiens notamment le dieu Amon.
Idem, selon la tradition biblique le Dieu de Moïse combattit également les dieux égyptiens " Exode 12 : 12 ".

12) Selon les égyptologues avant le règne d'Akhenaton, on ne connaissait aucun Dieu du nom d'Aton en Egypte.
De même, avant le règne de Moïse on ne connaissait aucun Dieu du nom d'Adonaï en Egypte " Exode 3 : 13 à 15 et Exode 5 : 2 ".

13) En disant : " Aton le vivant, l'unique Dieu, aucun autre au-dessus de lui ", Akhenaton exclut toute existence à d'autres divinités.
Pareillement, en disant : " Ecoute, Israël ! Adonaï notre Dieu, est l'unique Dieu ", Moïse exclut toute existence à d'autres divinités " Deutéronome 6 : 4 ".

14) Akhenaton interdisait toutes représentations de la divinité afin de se prosterner devant en signe de soumission.
Moïse lui aussi interdisait toutes représentations de la divinité afin de se prosterner devant en signe de soumission " Exode 20 : 4 à 6 ".

15) Nous savons qu'en tant que pharaon Akhenaton était très considéré non seulement aux yeux de ses serviteurs, mais aussi dans tout le pays d'Egypte.
De même, Moïse était très considéré dans le pays d'Egypte, aux yeux des serviteurs de pharaon et aux yeux du peuple " Exode 11 : 3 ".

16) Akhenaton présenta à son peuple le " nom didactique " du Dieu Aton sur deux cartouches de pierre jusqu'en l'an 9 de son règne.
Moïse lui aussi présenta à son peuple le " témoignage " du Dieu Adonaï sur deux tables de pierre " Exode 31 : 18 et Exode 32 : 15 à 16 ".

17) Après l'idolâtrie de son peuple, Akhenaton supprime en l'an 9 de son règne les deux cartouches de pierre contenant des hiéroglyphes évoquant les divinités Horus et Shou dans le " nom didactique " de son Dieu.
Pareillement, après l'idolâtrie de son peuple Moïse brise les deux tables de pierre contenant le " témoignage " de son Dieu " Exode 32 : 19 ".

18) Après l'an 9 de son règne, Akhenaton présente à son peuple deux autres cartouches de pierre contenant pratiquement le même " nom didactique " que les premières.
De même, Moïse présente à son peuple deux autres tables de pierre contenant pratiquement le même " témoignage " que les premières " Exode 34 : 1 ".
Ceci explique les divergences entre les deux versions contenues dans la Bible " Exode 20 : 2 à 17 et Deutéronome 5 : 6 à 21 ".
En effet, une version serait tirée des premières tables, tandis que l'autre serait tirée des secondes tables.

19) Akhenaton et son peuple se sont installés dans un lieu désertique (Akhetaton) pour rendre un culte à leur Dieu.
Pareillement, Moïse et son peuple se sont installés dans un lieu désertique (le Sinaï) pour rendre un culte à leur Dieu " Exode 5 : 1 et Nombres 14 : 35 "

20) Akhenaton était le seul à connaître la volonté de son Dieu, et ce n'est que par son entremise que le peuple en prenait connaissance.
Moïse lui aussi était le seul à connaître la volonté de son Dieu, et ce n'est que par son entremise que le peuple en prenait connaissance " Exode 20 : 22 et Nombres 12 : 2 à 8 ".

21) Dans la religion d'Akhenaton, au levé et au couché du soleil on disposait les offrandes sur une table, les holocaustes sur une autre table, et on brûlait de l'encens sur une table prévue à cet effet.
De même dans le religion de Moïse, au levé et au couché du soleil on disposait les offrandes sur une table, les holocaustes sur une autre table, et on brûlait de l'encens sur une table prévue également à cet effet " Exode 25 : 2 et 30, Exode 29 : 38 à 42 et Exode 30 : 1 à 8 ".

22) Dans la religion d'Akhenaton, il n'y a pas de mythe théogonique. Contrairement à d'autres dieux, Aton n'a pas de père, pas de mère, pas d'épouse, pas d'enfants, il n'a ni commencement ni fin de jour, il est Eternel.
Idem, dans la religion de Moïse, il n'y a pas de mythe théogonique. Contrairement à d'autres dieux, Adonaï n'a pas de père, pas de mère, pas d'épouse, pas d'enfants, il n'a ni commencement ni fin de jour, il est Eternel " Esaïe 43 : 10 à 11, Esaïe 44 : 6 et Hébreux 7 : 3 ".

23 ) Dans la religion d'Akhenaton, il n'y a pas de vie après la mort, il n'y a pas de jugement des morts, le bonheur c'est ici et maintenant.
De même dans la religion de Moïse, il n'y a pas de vie après la mort, il n'y a pas de jugement des morts, le bonheur c'est ici et maintenant " Psaumes 6 : 6, Ecclésiaste 3 : 18 à 22 et Ecclésiaste 9 : 4 à 10 ".

24) Contrairement aux Temples traditionnels, celui construit par Akhenaton dans le désert était un temple à ciel ouvert contenant un lieu très saint.
Pareillement, le tabernacle dressé par Moïse dans le désert était à ciel ouvert, et contenait lui aussi un lieu très saint " Exode 40 ".

25) De toute évidence, Akhenaton disposait d'ouvriers qualifiés, car tout un village réservé à ces derniers a été mise à jour dans le désert.
Moïse lui aussi avait à sa disposition des ouvriers qualifiés exécutant tous les ouvrages dans le désert " Exode 31 : 1 à 6, Exode 36 : 1 à 8 ".

26) Selon un texte gravé sur une stèle frontière d'Akhetaton, le pharaon Akhenaton serait enterré sur une montagne à l'est de cette ville.
Pareillement, la tradition sémitique rapporte que Moïse serait lui aussi enterré dans une région montagneuse " Deutéronome 34 : 1 à 5 ".

27) Malgré le doute qui plane sur le mystérieux personnage de la tombe n° 55, à l'heure actuelle, aucun égyptologue n'a trouvé le sarcophage d'Akhenaton.
De même, à l'époque de la rédaction de la Bible, personne ne savait avec exactitude où se trouvait le cercueil de Moïse " Deutéronome 34 : 6 ".

28) Akhenaton affirmait que les statues créées de main d'homme, malgré leur parure d'or n'étaient pas des dieux, mais simplement du bois ou de la pierre et par conséquent n'avaient aucun pouvoir.
La religion de Moïse affirmait également que les statues créées de main d'homme, malgré leur parure d'or n'étaient pas des dieux, mais simplement du bois ou de la pierre et par conséquent n'avaient aucun pouvoir " Exode 32, Esaïe 44 : 9 à 20 ".

29) En 1887, on trouva près de 380 tablettes d'argile en écriture cunéiforme qui témoignent d'une riche correspondance diplomatique entre Akhenaton et les rois de Canaan.
Moïse lui aussi entretenait des relations diplomatiques avec les rois de Canaan selon la tradition sémitique " Nombres 20 : 14 et Nombres 21 : 21 ".

30) Selon certains égyptologues, les relations sexuelles étaient à la limite de l'inceste dans la famille d'Akhenaton, puisque ce dernier aurait épousé sa cousine Néfertiti et que son fils Toutankhamon aurait épousé sa demi-sœur Ankhésenpaton.
De même, la tradition sémitique rapporte l'existence de mariage incestueux dans la famille de Moïse, puisque ce dernier serait le fruit des relations sexuelles d'Amram et de sa tante Jokébed " Exode 6 : 20 ".

31) Akhenaton et son peuple installés dans la ville d'Akhetaton (ce nom est très proche phonétiquement de celui du pharaon) disparaissent mystérieusement de l'histoire égyptienne.
Idem, Moïse et son peuple installés dans la ville de Ramsès (ce nom est celui du pharaon) disparaissent lors de l'exode de l'histoire égyptienne " Exode 12 : 37 et 41 ".

32) Selon les égyptologues, le peuple égyptien à l'instigation des prêtres d'Amon de Thèbes poursuivit les partisans d'Akhenaton.
Pareillement, la tradition sémitique rapporte que le peuple égyptien poursuivit les partisans de Moïse " Exode 14 : 6 à 8 ".

33) A l'époque d'Akhenaton, nous avons un responsable du temple du nom de Mérirê, et un autre du nom de Panahésy
De même, à l'époque de Moïse nous avons un responsable du temple du nom de Mérari, et un autre du nom de Pinhas alias Phinées en grec " Exode 6 : 16 à 25 "

Dans son livre (Moïse le pharaon, éd. Du Rocher, p. 157), Rolf Kraus n'a trouvé que quatorze points de parallèles entre Moïse et Masesaya alias Amenmoses, et comme il le dit lui-même pour certains points de comparaison, des incertitudes demeurent à des degrés divers. Or dans la liste ci-dessus, nous avons trouvé plus de trente points de convergence entre la vie du pharaon Akhenaton et celle du Moïse biblique.
A n'en pas douter, David Icke (Le plus grand secret, p. 147) a raison lorsqu'il dit : " Il n'y a pas de preuves historiques de l'existence d'un homme appelé Moïse à part dans les textes produits par les Lévites et dans d'autres écrits et opinions que ces textes ont inspirés. Certains disent que c'était un nom d'emprunt pour le pharaon égyptien Akhenaton, hypothèse que je n'écarterai certainement pas ".
Aujourd'hui nous pouvons affirmer que le pharaon Akhenaton et le Moïse biblique ne sont qu'une seule et même personne. Mais en rédigeant, la Bible mille ans plus tard que les faits décrits dedans, les scribes se basèrent sur ce qu'avait retenu la tradition orale et pour le reste, ils laissèrent libre cours à leur imagination.
Maintenant, que nous avons retrouvé le véritable Moïse, il nous est relativement facile de vous présenter la véritable Bible de celui-ci, et par conséquent la véritable religion.
http://kamitik.com/mretrouve.htm
Re: MOÏSE RETROUVE ?
Message le Jeu 14 Déc - 6:10 par maria0033
Voilà une description qui donne envie... Je le note dans un coin ! Smile

voyance mail gratuit en ligne
Re: MOÏSE RETROUVE ?
Message  par Contenu sponsorisé
 

MOÏSE RETROUVE ?

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: EDUCATION :: REVEIL ET CONSCIENTISATION-ENLIGHTMENT-
Sauter vers: