MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 La France monoethinique ou pluriethnique (en sport) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

27052006
MessageLa France monoethinique ou pluriethnique (en sport) ?

La France monoethinique ou pluriethnique (en sport) ?

Etats multiethniques et protection des droits des minorités

Introduction

Dans le monde actuel, les Etats multiethniques sont la norme. La définition traditionnelle de l'Etat-nation selon laquelle un groupe national distinct correspondait à une unité territoriale n'a jamais été exactement respectée en pratique, mais, de nos jours, la mondialisation et les déplacements croissants à travers les frontières la rende totalement dépassée. Cependant des cultures majoritaires ou dominantes dans les différents pays du monde cherchent encore à imposer leur identité aux autres groupes avec lesquels elles partagent un territoire.

Les tentatives faites pour imposer une identité culturelle unique dans des environnements multiethniques sont souvent menées au détriment des droits des minorités. Pour éviter la marginalisation, souvent les minorités s'efforcent plus vigoureusement de préserver et protéger leur identité. Le durcissement de forces antagonistes - assimilation d'un côté et préservation d'une identité minoritaire de l'autre - peut engendrer une intolérance accrue et, dans les pires cas, un conflit ethnique armé. En de tels cas, et afin de prévenir toute escalade, la protection et la promotion des droits des minorités deviennent essentielles.
Ce qui peut être fait

Le conflit ethnique n'est pas inévitable dans les Etats pluriethniques. La bonne gouvernance joue un rôle essentiel en faisant participer les minorités à la vie collective et en protégeant leurs droits et intérêts.

A travers la reconnaissance mutuelle, le dialogue et la participation, tous les citoyens d'une société diverse peuvent parvenir à mieux comprendre les préoccupations des uns et des autres. L'éducation et les médias ont un rôle important à jouer à cet égard, de même que les représentants politiques et les animateurs de communauté.
Les Etats prennent des mesures positives, à savoir : une législation prévoyant des sanctions maximales plus élevées pour les délits à motivation raciale; un suivi ethnique pour déterminer le nombre de personnes appartenant à un groupe ethnique ou national déterminé qui exercent les différents types d'emploi et la fixation de chiffres cibles pour augmenter le nombre de représentants de minorités dans les domaines où ils étaient sous-représentés; la mise en place d'institutions spécialisées dans la défense des droits de l'homme et la nomination de médiateurs veillant à garantir l'égalité ethnique et raciale. Bien qu'aucun pays ne soit irréprochable en matière de droits des minorités, un pays comme la Finlande, par exemple, a fait de grands efforts pour mettre en œuvre une législation destinée à promouvoir de bonnes relations ethniques au sein de sa population.

Les Finlandais de langue suédoise constituent la plus importante minorité du pays, représentant 5,71 % de la population. Le statut des Finlandais de langue suédoise est exceptionnel en comparaison de celui des autres minorités nationales, parce que le suédois est, aux côtés du finnois, une langue officielle de la Finlande. Ces dernières années, le gouvernement a redoublé d'efforts pour régler la question de la propriété du sol par les Sami, population autochtone de la Finlande. Les langues finnoise, suédoise ou sami sont enseignées en tant que langue maternelle des enfants et, en vertu de la nouvelle législation, tous ceux qui résident en Finlande à titre permanent, c'est-à-dire y compris les enfants d'immigrants, ont à la fois le devoir et le droit de fréquenter une école offrant un enseignement complet.

Les autorités nationales doivent veiller à ce que les minorités jouissent du droit fondamental à l'égalité, tant dans les textes législatifs que dans la société au sens large. Les autorités locales, les organisations civiques et les ONG ont un rôle important à cet égard. La police, les procureurs et les magistrats doivent être mieux informés de ce qui constitue un acte de discrimination raciale ou un délit à motivation raciale et, dans certains cas, il peut être recommandé de modifier la composition des forces de police pour qu'elles correspondent mieux aux communautés multiethniques qu'elles servent. Il appartient aussi aux minorités de s'intégrer aux communautés où elles vivent. Il est également recommandé de surveiller les propos chargés de haine, de promouvoir l'affranchissement par l'éducation et de garantir un logement adéquat et l'accès aux soins de santé.

Lorsque les Etats sont dépourvus des fondements nécessaires pour protéger le droit des minorités ou que les gouvernements encouragent activement l'intolérance envers les groupes minoritaires, une atmosphère lourde de conflit s'affirme. A mesure que s'exacerbent les tensions que suscitent les problèmes relatifs aux minorités nationales, la désaffection à l'égard du gouvernement peut dégénérer en situation de conflit. Au cours des dix dernières années seulement, des conflits ethniques ont durement éprouvé une poignée de pays comme le Rwanda et le Burundi, l'ex-République de Yougoslavie et, plus récemment, l'Indonésie, le Timor oriental et Fidji. Ce sont des tragédies comme celles-ci qui poussent la communauté internationale à encourager un dialogue entre minorités et gouvernements au sein de toutes les sociétés.

Près de trois ans après l'effondrement du gouvernement de l'ex-président Suharto, les problèmes de l'Indonésie avec ses communautés minoritaires persistent et s'aggravent malgré les avantages dus à la démocratie. Il y a des émeutes dans les provinces d'Aceh et d'Irian Jaya; le Timor oriental n'a pas encore effacé les effets de son vote pour l'indépendance, et des violences ethniques ont récemment éclaté dans la partie indonésienne de Bornéo. Des groupes spécialisés dans les droits de l'homme évaluent entre 3 000 et 4 000 le nombre des victimes de la violence séparatiste et ethnique en Indonésie, l'an dernier, et à plus d'un million le nombre des sans-logis créés par ces conflits.


Article extrait du site Europa.eu.int/scadplus

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Photo sport auto
» inferno mp 7.5 sport
» Rai News 24 est remplacée par Rai Sport 2
» CyGnuS e-SporT
» le sport rapproche les hommes
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

La France monoethinique ou pluriethnique (en sport) ? :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La France monoethinique ou pluriethnique (en sport) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: