MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Canardage de Dieudo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

20052006
MessageCanardage de Dieudo

http://lesogres.org/article.php3?id_article=2058

Voici une nouvelle critique (du dernier spectacle) de Dieudonné que j’ai pu lire hier dans le Canard Enchaîné et qui me pousse à écrire à son auteur, Frédéric Pagès, pour lui exprimer mon sentiment vis-à-vis de son article. Je vous propose donc de découvrir la lettre que je lui envoie (dès que j’ai posté cet article) qui est constituée du texte de M. Pagès - en italique - entrecoupé de quelques « réflexions » (un Ogre peut-il réfléchir étant donné qu’il est antisémite ?, me diraient certains) - en gras. Voyez plutôt...

###

Monsieur Pagès,

Quel plaisir n’ai-je pas eu en découvrant page 7 du Canard de cette semaine (que j’ai reçu dans ma boîte à lettres - je suis un de vos fidèles lecteurs) la trombine de mon humoriste préféré (cf photo), Dieudonné - remarquez bien que lui n’est pas près de gagner le concours de « Ma binette partout ». Puis évidemment je me suis rendu compte que vous n’alliez pas en dire du bien (c’était quand la dernière fois qu’on ne lui a pas tapé dessus ?) dès que j’ai regardé cette photo avec un peu plus d’attention : on dirait qu’il va sortir du journal pour vous agresser.


Puis évidemment le titre :

Dieudonné en race campagne

Là, le ton est donné (encore !), c’est le méchant Dieudonné qui va faire l’objet de votre article dans la page consacrée aux réalisations artistiques. Et à la lecture de celui-ci, effectivement, vous tapez sur le Dieudonné non pas « méchant », « acide » ou « acerbe » (c’est un jugement qui vous serait propre et que j’accepterais) mais sur le Dieudonné (encore et toujours !) antisémite. Je vous rappelle que l’antisémitisme - comme tous les racismes - est un délit, et qu’il faut donc apporter des preuves de ce que l’on avance. Permettez-moi donc de vous soumettre quelques réflexions sur votre article en espérant que ceci servira de base à un éventuel dialogue et que ce dernier sera constructif. Pour ce faire je vais reprendre votre article et y insérer mes réflexions.

Dans son nouveau et pénible (point de vue personnel, vous êtes dans votre rôle de critique) spectacle, le comique fait ses adieux à l’humour (encore ? Depuis le temps, on le savait) avec des blagues clairement antisémites (attendons donc de lire ces « blagues » pour convenir - ou pas - de leur caractère délictuel) . On peut rire de tout mais plus avec Dieudonné.(nous verrons bien !)

VOUS connaissez l’histoire de Bernard-Henri Lévy qui va au marché acheter des patates ? Seul sur scène, Dieudonné la raconte : comme le kilo est à 1,30 euro, « le philosophe milliardaire » (comme ce n’est pas la forme qui m’a choqué mais le fond, je ne vais pas vous faire remarquer que les guillemets n’auraient dû être mis - selon moi - que pour encadrer le mot philosophe... à moins que ce ne soit une citation ? Je plaisante. Retournons à notre lecture.) marchande et proteste : « Avec 6 millions de morts, vous pourriez me faire un prix quand même ! » Applaudissements nourris. Comme dans la vie il n’y a pas que BHL (« Si t’achètes pas son livre, t’es antisémite »), Dieudonné s’en prend ensuite au présentateur Arthur, lui aussi « milliardaire », et à Michel Boujenah, dont il ne précise pas les revenus.

(au vu de l’article, je suppose que là sont les premières « blagues antisémites » que nous attendions. Quelles sont-elles donc ? Et là je vais essayer de passer en revue toutes les possibilités. Serait-ce la critique de BHL, Arthur et Boujenah - tout trois juifs... enfin je le suppose (je n’en sais rien) puisque vous parlez d’antisémitisme ? Ce ne peut-être cela, il est permis de critiquer des personnalités fussent-elles juives - ou supposées, je n’en sais rien et m’en contrefous. Serait-ce alors les allégations (je n’en ai aucune preuve, mais il semble de notoriété publique que si BHL et Arthur ne sont pas « milliardaires » ils sont pour le moins millionnaires) sur la richesse de deux d’entre eux. Ne peut-on dire que des personnes qui ont de l’argent ont justement de l’argent ? Si, on le peut, même si celles-ci sont juives - ou supposées (toujours). Vous me direz alors : mais alors pourquoi seulement ces 3 personnes ? Et je vous répondrai parce que ces 3 personnes (entre autres...) lui ont craché dessus et qu’il est normal qu’il leur réponde par le seul moyen que l’on met à sa disposition (pour combien de temps encore ?) : l’expression scénique. Rien d’antisémite là-dedans donc : juste une réponse à des attaques. Extrapolons encore un peu. Si ce n’est cela, peut être est-ce parce que BHL marchande et que vous avez à l’esprit les clichés antisémites de la Seconde Guerre Mondiale : le juif avare. Mais là, il est question d’une personne qui - selon Dieudonné - fait du chantage à la Shoah pour tout et n’importe quoi, ne manquant pas de rappeler que la France est (en fait, a été) coupable et quelle doit agir différemment à son égard (encore aujourd’hui) ? Pourquoi y voir un cliché antisémite ? Ne peut-on y voir simplement une dénonciation de la perpétuation - selon Dieudonné mais, je l’avoue, aussi selon moi - du sentiment de culpabilité de la France vis-à-vis de la « communauté » (j’exècre ce mot, d’où les guillemets) juive et ce du fait de certaines personnes dont - selon Dieudonné - BHL ? Pour ce qui est de la phrase « Si t’achètes pas son livre, t’es antisémite », y voyez-vous aussi une « blague antisémite » ? Ne pouvons-nous y voir la dénonciation d’un chantage à l’antisémitisme ? Cet antisémitisme qui - au risque d’y faire perdre tout son sens - est brandi pour un oui ou pour un non - comme, et je suis désolé de vous le dire, votre article. Je vous rappellerais pour exemple, Tariq Ramadan, Alain Ménargues, Dieudonné (évidemment avec plus de vingt procès pour antisémitisme gagnés, preuve qu’il n’y avait pas d’antisémitisme là où certains en voyaient), Hugo Chávez ou - et là s’en serait presque risible si le sujet n’était aussi sérieux - Edgar Morin ( !). Donc arrêtons de hurler à l’antisémitisme lorsqu’il n’y en a pas et faisons tout pour que l’antisémitisme (le vrai) disparaisse !)

Rien contre Patrick Bruel, cette fois.

(Je vois que vous êtes tout de même un connaisseur et que vous avez pu apprécier ( ?) l’excellent spectacle « Mes excuses » où il s’en prenait à ses détracteurs mais aussi à Patrick Bruel non pas, comme beaucoup l’on cru (ou on voulu s’en persuader ?), pour « dénoncer un juif » (il me semble qu’il était depuis longtemps de notoriété publique que Bruel était juif ou avait tout du moins un nom d’origine juive -est-il vraiment juif ? On s’en fout ! ) mais pour montrer la stupidité de la société dans laquelle nous vivons, où il est nécessaire - ou ressenti comme nécessaire par certains - de changer de nom pour faire plus Gaulois (ou pour faire plus rockeur comme Jean-Philippe Smet) et pour percer dans le milieu du show-business.)

Dans la salle comble du Théâtre de la Main d’Or (trois cents places) (il est dur de remplir une grande salle lorsqu’on est banni des médias... comment ça paranoïaque ? Nous verrons bien !), le public, jeune, multicolore (ça fait du bien de voir écrit que ce public est multicolore et non fait de nazislamistes antisémites), qui pourrait être celui d’un amphi de fac, est venu soutenir une pauvre victime en « Dépôt de bilan »(certains le souhaiteraient et je ne doute pas que parmi ceux-là se trouvent tout ou partie des personnes suscitées) - c’est le titre de son nouveau spectacle - , un type aux abois qui prédit : « Je passerai pas l’hiver, l’humour goy, c’est trop risqué. »(on parle bien d’humour juif, ne peut-on parler d’humour goy ?) Il est vrai que la concurrence est dure avec Le Pen, « enculé n°1 »,(et là je suppose que vous pensez qu’il fait l’apologie de Le Pen - ce qui, je le conçois apporterait de l’eau à votre moulin pour la construction d’un Dieudonné raciste - ne peut-il simplement dénoncer la diabolisation - avec tout ce que ça comprend dont un quasi non droit à la parole - ce qui est à l’origine d’un Le Pen au deuxième tour en 2002 et malheureusement l’année prochaine du fait du « si on le laisse pas parler c’est qu’il doit avoir raison ». Ne peut-il dénoncer cette diabolisation délétère ? Veut-on Le Pen président ? Pas moi ! Pas Dieudo ! Alors peut-il dénoncer cela ?) même si l’artiste (merci de le classer dans cette catégorie) confesse que dans son défi de « devenir merde nationale » il a « un atout » : « Je suis africain » (êtes-vous un de ceux qui ne voient pas qu’il y a une différence de traitements en France en fonction du taux de mélanine que l’on a dans la peau et que les noirs et les arabes sont en pôle position des personnes stigmatisées ?) (1). Les bras en croix, crucifié sur le rideau noir, il incarne ensuite le Christ pour constater que « le message d’amour n’est pas passé » (au vu de votre article... apparemment !). Tout ce spectacle parano (c’est votre droit d’y voir de la paranoïa, je n’ai rien à dire si ce n’est que ceci me semble excessif, de votre côté comme de celui de Dieudonné) baigne dans une ambiance de fin du monde, comme dans ce sketch morbide (encore une critique personnelle, j’apprécie même si je pense que, personnellement, je vais adorer ce spectacle !) où Dieudonné joue Hitler dans son bunker avalant du cyanure. Auparavant il avait convoqué la Mort, qui s’appelle Martine et qui lui flanque des torgnoles. Ce garçon est en danger. (Hitler ou Dieudonné ?) Enfin un peu d’air frais : un sketch bien fichu (c’est votre impression, continuons) sur les rhinocéros et autres espèces en voie de disparition. Mais très vite son mal le reprend (je suppose que c’est l’antisémitisme). Dans la peau d’un rédacteur en chef, l’ex-partenaire d’Elie Seimoun ordonne de changer la une car Cukierman, le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), a attrapé un rhume, victime d’« une attaque de microbes antisémites » (ah non ! c’est la dénonciation du chantage à l’antisémitisme ! Mais vous ne l’aviez pas compris la première fois, il est donc normal que cette fois-ci encore ceci vous échappe). Puis, au détour d’une phrase, entre deux rires crispés (les vôtres, je suppose ? Mais vous retranscrivez vos impressions, vous continuez donc votre travail de critique et je vous en remercie), l’artiste évoque les « chambres à air ».(il est difficile de juger cette phrase hors contexte, mais si Dieudonné avez fait un rapprochement entre chambres à gaz et chambres à air - peut-être l’auriez-vous souhaité d’ailleurs ? - vous n’auriez pas manqué de nous le faire savoir. Malheureusement (pour vous ?) le Dieudo négationniste n’existe pas et c’est pour ça que j’aime le vrai Dieudo) Comme le dit un des admirateurs à la sortie : « En comparaison, les autres (humoristes) sont fades. » (c’est son avis et je le partage ) C’est vrai : là c’est du costaud, du massif,(d’accord, poursuivons) de l’assumé (Ah ! le terme a son importance ! Peut-être auriez-vous dû utiliser le terme « décomplexé », c’est à la mode. Ce terme fais sans doute référence à l’antisémitisme - que je n’ai pu déceler - mais je trouve qu’il va parfaitement bien aux idées de Dieudonné : elles sont assumées !... et pas condamnables puisque pas racistes) et surtout du sinistre,( ?) très loin des réussites de naguère,(avis personnel, poursuivons) telles que « Le divorce de Patrick » ou le très marrant « 1905 » sur la laïcité.(vous en oubliez un entre les deux mais ça n’est pas grave, peut-être ne l’avez-vous pas aimé( !)) Aujourd’hui candidat à la présidentielle, « Dieudo » est dans une mauvaise passe (de par ce qui suit ? Votre ambiguïté ne vous honore pas.). Dépôt de bilan politique ? Invité nulle part, il doit s’inviter partout,(sans doute le résultat de la paranoïa que vous avez citée plus haut ????) jouer des coudes et serrer les mains de José Bové (qui ne la retire pas et pourtant - tout le monde le sait - Dieudonné est antisémite ! Alors ?) ou de Christine Boutin (Vous en oubliez quelques-uns (sciemment ?) ! Vous n’avez sans doute pas fait exprès de choisir des personnalités controversées. Et Christiane Taubira, alors ? Et Aimé Césaire, alors ? Et Maryse Condé ?... Oubliés !) pour être sur la photo. (c’est votre opinion) En matière de communautarisme noir, la récente apparition du Cran (Conseil représentatif des associations noires) le pousse dans les plates-bandes.(Vous auriez dû étayer - je sais c’est dur - parce que son « communautarisme noir » j’attends de le voir, sa seule « communauté » - au vu de ses actions et déclarations - semble être les opprimés et les minorité délaissées. Mais sans doute ne lisons nous pas les mêmes informations ou peut-être pas de la même manière). En 1997, à Dreux, il réussissait aux législatives un beau score de 7,7 %. Beaucoup de bruit pour rien ?( ?) Sur scène, il termine son heure et demie de spectacle en gourou adorateur du dieu « Rien » : « On était bouddhistes, musulmans, chrétiens, tous ces concepts nous ont conduits à Rien. » La boucle est bouclée. Né dans les Hauts-de-Seine « d’une mère bretonne et sociologue et d’un père camerounais expert-comptable », Dieudonné Mbala Mbala pour l’état civil, « fils de chef et petit-fils de chef » (selon son site officiel), son département natal, ce 92 où proliféreraient « les enculés ». A ce moment-là, sur le siège d’à côté, la voisine, qui jusque-là riait de bon cœur, soudain se fige dans un murmure gêné : « Hé ! moi, je suis du 92 ! » Admirer Dieudonné, c’est risqué.(et oui elle n’a pas compris, que si les "enculés" prolifèrent ça ne veut pas dire qu’il n’y aurait que des "enculés". C’est peut-être ça en fait, vous ne comprenez pas Dieudonné et c’est pour ça que vous le trouvez dangereux ?) Frédéric Pagès (1) Dans l’interview qu’il accorde au mensuel d’extrême droite « Le Choc du mois » (numéro de mai), Dieudonné déclare : « Le Pen est la vraie droite, je suis la vraie gauche. Le Nouvel Empire n’aime ni les uns ni les autres. » (le salaud il parle au diable ! Vous avez vu où le contraire nous a mené ? Parler au diable ça n’est pas piquer ses idées contrairement à Sarkozy ! Alors, c’est quoi le plus dangereux ?) • « Dépôt de bilan », Théâtre de la Main d’Or, 15, passage de la Main-d’Or, Paris XIe (tél. : 01.43.38.06.99).

J’espère que vous ne jetterez pas cette lettre ou du moins que vous me répondrez avant de la jeter. Et à l’avenir essayons plutôt de nous focaliser sur le vrai antisémitisme et combattons-le au lieu de vider ce mot de son sens par des allégations infondées... et si celles-ci sont fondées je vous rappelle que le racisme est un délit et il faut donc intenter un procès, et il sera condamné... à moins qu’ENCORE UNE FFOIS les juges ne trouvent AUCUN caractère antisémite à ses propos. Cordialement,

PS : Je ne suis ni raciste, ni communautariste et en plus je suis un bon Gaulois (comprenez ni d’origine maghrébine, ni africaine, sans doute une origine espagnole mais étant donné que je me contrefous de mes origines cela n’a aucune importance : je suis un Homme, c’est tout). Demandez-vous alors pourquoi je défends Dieudonné !

###

Ne pensez pas que ceci soit un appel à harceler le canard, pas du tout ! Le Canard est un grand journal et son intégrité lui fait honneur. Ce n’est pas un journaliste (je ne sais même pas si c’est un journaliste ou un simple (rien de péjoratif) critique) qui rend un journal nul. Longue vie au Canard Enchaîné mais aussi au Plan B et au Monde Diplomatique ! Vive l’information libre ! Vive Dieudo !

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Une tele suisse traite Dieudonne de negre
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Canardage de Dieudo :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Canardage de Dieudo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: