MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Discours du 10 mai 2006 devant la Gare Lille Flandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

20052006
MessageDiscours du 10 mai 2006 devant la Gare Lille Flandre

Discours du 10 mai 2006 devant la Gare Lille Flandre
(Toubab du 19 mai 2006)
Par Serge BOUMPOUTOU
http://www.toubab.fr/articles/2006/19-05_bsl2.php
Chers frères et amis associatifs,

Le 27 avril 1848 marque l’abolition définitive de la Traite négrière en France. Ce mode d’exploitation, enrichissant pour les négriers, mais avilissant pour les esclaves a été érigé en système et codifié (légalisé) par un code : le Code Noir. Elaboré en Mars 1685 à Versailles, par Colbert, et pour le compte de Louis XIV, roi de France et de Navarre, Le Code Noir réduisait le nègre en un simple meuble. Le maître avait droit de vie et de mort sur son esclave. Lynchages, viols et asservissements de tout genre ou de toute nature régulaient le quotidien du nègre.
Les chiffres, les plus optimistes, évaluent cette tragédie à plus de 20 millions de victimes. Au nom de toutes ces victimes et pour commémorer notre mémoire, je vous invite à respecter solennellement, 1 minute de silence.

Malgré ce nombre important de victimes, il nous aura fallu attendre plus de deux siècles, pour que, le 21 mai 2001 ce génocide soit officiellement reconnu comme crime contre l’humanité. Saluons, le travail mené par la députée guyanaise Christiane Taubira, qui à maintes reprises a dû faire preuve d’acharnement pour faire plier un hémicycle partagé sur cette question.
C’est dire à quel point cette tragédie demeure mal connue.

Pour répondre à la montée en force des revendications de la place des noirs dans la société, le président de la République, Jacques Chirac, suivant recommandation du Comité pour la Mémoire de l’Esclavage, présidé par la doyenne Maryse Condé, a retenu cette date du 10 mai comme journée commémorative des « Mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions ». Ceci a été une grande victoire des différents mouvements associatifs engagés dans ce processus.
Pour information, la date du 10 mai correspond à la révolte des Guadeloupéens le 10 mai 1802 contre la volonté affichée par Napoléon de restaurer la Traite dans les îles.

Aujourd’hui, nous tous ici présents : noirs, jaunes, arabes ou blancs, témoignons, par notre mobilisation commune et à l’unisson que la mémoire de la Traite négrière appartient non pas à la seule communauté noire mais à l’humanité toute entière. C’est dans cet esprit,à l’avenir, que tous ensemble nous devrons travailler pour que la Traite négrière occupe ENFIN la place qui lui est due dans les manuels scolaires et l’histoire de la République.

A ce titre, nous lançons un vibrant appel
- A la municipalité de Lille, afin qu’une place de la ville nous soit confiée et qu’une stèle, en mémoire de la Traite, y soit érigée.
- Aux institutions de la République, afin qu’elles puissent réserver une place plus importante à l’enseignement de la Traite négrière dans les manuels scolaires.
- A l’Union africaine, qu’elle consacre enfin, sur le continent, une journée commémorative de la Traite à une date qu’elle choisirait sur des critères propres à l’Afrique.

Nous mettons en garde contre toute récupération négationniste qui tend à assimiler la Traite négrière à l’esclavage moderne ou aux différentes servitudes présentes sur le continent noir.

Il nous appartient à nous, ici présents, de veiller à cette mémoire et à ne jamais baisser les bras comme l’ont fait précédemment nos aïeux, tout particulier le Général Toussaint Louverture instigateur de la révolte des esclaves à Saint-Domingue et père de la première république noire : Haïti.

_________________
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage Haoussa
Ma devise:
se SURPASSER ,ne JAMAIS ABDIQUER,TOUJOURS RESTER HUMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» DISCOURS DU RAIS JOSEPH KABILA DEVANT LES NOTABLES KATANGAIS
» Cauchemar en cuisine - M6
» Caillassage devant la gare RER de Juvisy
» Pk 508,7 : Gare de Cerbère (66) - 2006
» Devant quel film pleurez vous le plus ???
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Discours du 10 mai 2006 devant la Gare Lille Flandre :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Discours du 10 mai 2006 devant la Gare Lille Flandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: TRAITE NEGRIERE-
Sauter vers: