MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Noire Amérique

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

10052006
MessageNoire Amérique

Noire Amérique

Boileau, Josée

Le rapprochement que certains font entre la destruction de La Nouvelle-Orléans et celle de Pompéi, rapporté hier par Le Devoir, recèle un intéressant paradoxe.

Il y a plus de 1900 ans, les riches étaient restés dans la ville au pied du Vésuve, convaincus que leurs solides habitations pourraient résister à la curieuse pluie de pierres qui s'abattait. L'exposition en cours au Musée canadien des civilisations le fait bien voir: l'or, les bijoux, les pièces de monnaie que pressaient sur eux ceux qui n'avaient pas quitté Pompéi - 10 % de la population - étaient finalement de bien lourdes attaches. La survie appartenait plutôt à ceux, pauvres, esclaves, qui n'avaient rien à laisser derrière.

Aujourd'hui, la liberté de mouvement a changé de camp. Il fallait une voiture pour fuir La Nouvelle-Orléans, ou de l'argent, et un endroit où aller. Ceux qui ne pouvaient pas compter sur de telles ressources sont devenus prisonniers de la ville.

Il est vrai que c'est l'apanage des catastrophes modernes de faire passer «des marges de la société au centre de la tragédie», comme le titrait le New York Times d'hier, des gens qui, autrement, n'intéressent personne. Mais ce qui frappe dans la tragédie de La Nouvelle-Orléans, c'est cette Amérique mise à nu, celle de la discrimination qui n'a jamais cessé d'exister et que ne montrent jamais les séries télévisées. L'Amérique qui souffre est pauvre, démunie, sous-scolarisée, obèse... et noire.

Les chiffres qui dressent le portrait de la Louisiane sont étourdissants: un des États les plus pauvres des États-Unis; un de ceux où il y a le plus de mortalité infantile, de bébés de petit poids, d'enfants élevés par des mères seules; un des États les plus violents; l'État qui enregistre le plus haut taux de meurtres au pays... Et la liste n'est pas finie.

Cette réalité prend par ailleurs assise sur une donne historique, celle de l'esclavage, qui fut particulièrement important à la Nouvelle-Orléans, dont le port servait à la traite.

Ces données débilitantes permettent de comprendre, sans pour autant les justifier, les actes invraisemblables de terreur qui ont eu cours cette semaine dans la ville, et qui ont jeté de l'ombre sur l'entraide qui a permis aux survivants de tenir le coup alors que toutes les structures de pouvoir les abandonnaient. C'est goutte à goutte, et sur des années, que se bâtit la déliquescence d'une société.

Cette Amérique noire qui hurle sa soif et sa faim, qu'on regarde suffoquer dans des stades et sur des toits, existe ailleurs que dans le sud du pays. C'est elle qui occupe massivement les grandes villes - Chicago, Philadelphie, Washington -, mais elle est reléguée aux quartiers pauvres, où ne vont ni les touristes ni les nantis. Et surtout pas un George W. Bush. Le président n'aura même pas su se précipiter à La Nouvelle-Orléans, lui qui avait pourtant réussi à se lever au milieu de la nuit pour parapher une loi afin de maintenir en vie Terry Schiavo.

Une Blanche, des dizaines de milliers de Noirs: il y a des calculs qui ne s'oublient pas.

jboileau@ledevoir.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Tache noire sur mon FZ18 ??
» La chambre noire...
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Autour des Indiens d'Amérique : Jim Fergus et autres auteurs
» [1500 pts] L'armée de la Lune noire
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Noire Amérique :: Commentaires

Re: Noire Amérique
Message le Lun 4 Juin - 4:27 par maria0033
Mille merci pour tout.
Tu es incroyable, mille bisous pour toi.

voyance totalement gratuit
 

Noire Amérique

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: CIVILISATIONS-
Sauter vers: