MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Musique Romantique (19ème siècle)

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

MessageSujet: Musique Romantique (19ème siècle)   Jeu 4 Mai - 1:53

Musique Romantique (19ème siècle)


Schubert
Franz Schubert, 1797-1828, Autrichien. Fils d'un modeste instituteur, né à Vienne. Il commence à composer à 12 ans, et Michael Holzer, organiste de paroisse, lui apprend le piano, le chant, l'orgue et l'harmonie. Puis il l'engage en 1808 comme chanteur à la chapelle impériale. Il prend des cours avec Salieri, compositeur de la cour. Puis il suit la volonté de son père et devient instituteur, jusqu'en 1818, période durant laquelle il continue de composer notamment ses 5 symphonies. Puis il ne vit que de ses leçons données et de ses compositions vendues, ainsi que de dons, qu'ils désignaient comme "Schubertiades". Atteint de Syphilis en 1822, il a des crises de désespoir et meurt à 31 ans. Il n'a jamais eu de succès de son vivant.
Indispensable : les 21 leader, le chant des esprits sur les oiseaux et autres chants profanes, quintette en ut, quatuor 13 et 14 "rosamunde" et "la jeune fille et la mort", les trios, les 3 dernières sonates pour piano, symphonies 8 et 9 "l'inachevée".




Chopin
Frédéric Chopin, 1810-1849, Polonais. Né à Varsovie. Il est apprécié au piano dès 5 ans. Il suit des études e musique et d'université brillantes, et s'intéresse à la musique classique, populaire, et à la littérature. Après avoir voyagé à Berlin et Vienne, il s'installe à Paris en 1831. Il se consacre entièrement à la composition, vivant des leçons de piano, tout en fréquentant Lizt, Balzac, Delacroix et Berlioz. Il tombe amoureux de Georges Sand en 1836 et s'en sépare en 1847. Désormais nostalgique de cet amour horageux, il déprime. Il attrape la tuberculose pendant une tournée en Angleterre et meurt à Paris, place Vendôme.
Indispensable : concertos pour piano 1 et 2 par Samson François, les études, les nocturnes et impromptus, les polonaises 1 à 7, les valses.




Schumann
Robert Schumann, 1810-1856, Allemand. Son père lui apprend le piano et le goût de la poésie. Il écrit des poèmes et compose des Lieder. Très affecté par la disparition de sa sœur et son père, morts fou, il part à Leipzig pour étudier le droit. Mais un professeur de musique, Wieck, voit en lui du talent, et le remet dans sa carrière musicale, avec des méthodes extrêmement tyranniques et violentes. Schumann se casse un doigt pour échapper à ce destin. Son doigt ne se remettra jamais. Schumann épouse sa fille Clara, malgré le refus du père. En 1843, il devient professeur de solfège au Conservatoire de Leipzig, fondé par Mendelssohn, avec qui il noue une forte amitié. Il fonde alors une revue de musique, qui a du succès. En 1854, il rencontre Brahms, qui devient un ami et que Schumann admire. Puis il a des crises de démences, des hallucinations, se jette dans le Rhin, est interné par sa femme à Bonn. Il meurt 2 ans plus tard, à 46 ans.
Indispensable : le carnaval de vienne, concerto pour piano, symphonies 1 à 4.




Tchaïkovsky
Piotr Ilytch Tchaïkovsky, 1840-1893, Russe. Il suit des cours de chant et de piano en même temps que des cours de droit, puis quitte son emploi de secrétaire pour entrer au Conservatoire de Saint Pétersbourg à 23 ans. Il apprend la flûte, l'orgue et la composition. En 1866, il devient professeur d'harmonie au Conservatoire de Moscou, puis une riche veuve, la baronne von Meck, lui alloue une rente annuelle pour qu'il se consacre à son art. Amant de Debussy, il est torturé par ses pulsions homosexuelles, se mari en 1877 et quitte sa femme après 4 semaines de mariage. Solitaire, angoissé, il écrit des opéras, des balets et des symphonies. Dès 1872, il fait des tournées triomphales en Europe et aux Etats Unis, et meurt du choléra à Saint Pétersbourg, comme sa mère.
Indispensable : symphonies 4 à 6, concerto pour violonpar MAxime Vengerov, casse-noisette, la belle au bois dormant, le lac des cygnes.


Berlioz
Hector Berlioz, 1803-1869, Français. Il étudie la musique dès 12 ans. Il s'installe à Paris en 1821 pour étudier la médecine, et finalement entre au Conservatoire en 1826. Puis il part à Rome en 1832 et obtient le Prix de Rome, et rentre à Paris, pour se consacrer à sa carrière de compositeur et chef d'orchestre. Il fréquente Lizt et Wagner, mais ses oeuvres évoquent plutôt la surprise auprès du public. Il vit essentiellement de ses critiques dans des magazines musicaux. Sa femme, son fils, puis sa deuxième femme, meurent rapidement, ce qui le plonge dans une dépression et une solitude. Il compose alors ses pièces mystiques, "la damnation de faust", "la symphonie fantastique", "les troyens", et meurt pauvre.
Indispensable : la damnation de faust, réquiem, symphonies funèbres et triomphales, symphonie fantastique.


Brahms
Johannes Brahms, 1833-1897, Allemand. Né à Hambourg dans une famille modeste. Son père contrebassiste lui apprend le piano, et il gagne sa vie dès 13 ans comme pianiste dans des bals populaires. A 20 ans, il rencontre Lizt, et surtout son ami Schumann. En 1859, il se consacre à la formation musicale la plus dure à l'époque, le quatuor à corde. Il s'installe à Vienne en 1862, où il a beaucoup de succès, et ajoute aux quatuors de nombreux lieder, des concertos et 4 symphonies. Il meurt d'un cancer du foie.
Indispensable : concerto pour violon, concertos pour piano 1 et 2, danses hongroises, quatuors pour piano 1 et 3, le réquiem allemand, sextuors à cordes 1 et 2, sonates pour violon et piano 1 à 3, trios 1 et 2.


Dvorak
Antonin Dvorak, 1841-1904, Polonais. Après des études d'orgue et de violon, il entre au théâtre de Prague comme compositeur. Il écrit des symphonies et de musiques de chambre. Puis il devient organiste de l'église Saint Adalbet de 1871 à 1878. Pauvre, il décide de partir pour Vienne, où il rencontre Brahms, qui l'aide à publier ses "danses moldaves" et "danses slaves". Il connait le succès, se produit à Moscou et Londres, puis part à New York, où il est nommé directeur du Conservatoire et compose sa "symphonie du nouveau monde". En 1895, il part à Prague, où il devient également directeur du Conservatoire.
Indispensable : concerto pour violoncelle, symphonie du nouveau monde (No 9).


Verdi, Puccini, Gounod, Wagner
Voir Opéra romantique

http://dilbert.free.fr/art_musique/romantique.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/
 
Musique Romantique (19ème siècle)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'engagement dans les romans féminins de Grande-Bretagne du 18ème et 19ème siècle
» Choix de l'Image du thème Littérature du XIXe siècle
» Des tenues 19ème siècle? (ou le style qu'a du style)
» La Barque Ailée
» Mini-série BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: DETENTE/EASING OFF :: MUSIQUE/MUSIC-
Sauter vers: