MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 les dérives eugénistes par Aziz Salmone Fall 15

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

21032006
Messageles dérives eugénistes par Aziz Salmone Fall 15

La mondialisation crée des ghettos de richesses comme de pauvreté. En Afrique, chose inhabituelle, de plus en plus de riches vivent cloîtrés détonnant des habituels «social narcisse» et ostentatoires trains de vie. La richesse se consomme entre pairs, à l'abri des envieux, dans des univers somptueux de plus en plus clos et relevés de barbelées, de hauts murs, et où pullulent des gardes de sécurité. Les milices de surveillance ont connu un boom dans toutes les capitales africaines.

Les classes moyennes qui commençaient à peine à se constituer sous les indépendances sont laminées. Elles gèrent la précarité, le plus souvent sans protester de peur de perdre de minces acquis. Cette défense impose un égoïsme frileux, et incite les classes moyennes à ne pas se révolter contre l'intolérable. Les déflatés et autres départs volontaires de la fonction publique ont la plupart du temps mal tournés. Les exemples de réussite exhibés sont des exceptions.



Lieve Blancquaert

En général, les jeunes adolescents sont bloqués par les perspectives sombres d'emploi et d'études, le manque de possibilité d'épanouissement. Les plus riches ou à l'aise sont pour beaucoup déracinés. Beaucoup ont une identité capitaliste planétaire axée sur la consommation commune de biens transnationaux. Ils voyagent étudient, se côtoient, se ressemblent. Ils vivent de plus en plus dans un univers virtuel, échappant à la réalité de leur terroir. S'offrir un constant plaisir ludique, du sexe, des drogues sert de modèle à des milieux variés de jeunes envieux. La plupart des autres jeunes les imitent mais ne vivront que la contre-façon de cet univers. Partir vers les pôles de prospérité est devenu l'impératif. Tous les moyens sont bons et tentés.

Le sport d'élite ou de masse, et le Hip-hop ne peut servir d'exutoire à tous. L'exil est une solution prisée où beaucoup échouent. Le drainage des compétences et des cerveaux est un problème qui va en s'aggravant et augure de perspectives sombres pour la relève. Il n'existe plus un seul secteur de l'économie monde où n'excellent des compétences africaines. De ceux qui partent, beaucoup ne reviennent seulement que si ils sont à l'aise. En général, cet exode est long et demeure inestimable pour le continent.

Les femmes africaines sont les premières victimes de la quart-mondialisation. Elles ont le plus souffert des coupures dans l'emploi, la santé et l'éducation le bien être social . Souvent, elles cumulent un emploi à celui de ménagère pour remplacer celui que le mari a perdu ou qui s'avère insuffisant. La femme africaine travaille une moitié de temps plus que les hommes, en ville comme au champs. Sa production et sa reproduction sont sous-valorisées. La recherche de l'eau et du bois, lorsque les installations d'infrastructures font de plus en plus défaut, aggrave sa condition. Les ingéniosités pour nourrir avec un revenu de plus en plus faible des familles fragilisées les frustrent. La tyrannie de l'argent ou simplement la survie en obligent beaucoup à la prostitution et à divers trafics. Certaines certes réussissent et sont citées en exemple. Elle pourraient l'être davantage avec un changement des mentalités masculines et des politiques plus hardies en faveur de la condition féminine.

gravure. art-girot (Walli)

On constate que les femmes forment le lot des converties aux nouvelles sectes évangélistes et autres. Recherchant un sens devant le désarroi, elles trouvent dans ces organisations un sentiment d'unité et de reconnaissance.

.



Les aléas de l'économie politique et non l'infériorité de la prétendue race doivent être invoqués pour justifier la condition de l'Afrique. Pour ne plus demeurer en pâture à la mondialisation prédatrice et aux racismes institutionnels et implicites qui les maintiennent dans leur condition, les africains et africaines doivent massivement davantage s'organiser et opter pour un développement autocentré. Cela a réussi dans les rares moments où de telles manœuvres ont eu lieues (ailleurs dans l'histoire l'autocentrage a réussi en Chine, au Japon, même l'Amérique et l'Allemagne y ont recouru pour s'émanciper et se développer). Les exigences d'un développement autocentré progressiste dépassent les initiatives du style NEPAD qui, en prenant au mot la rhétorique des bailleurs de fonds, ne parviennent pas à se démarquer suffisamment de leur paradigme et ne peuvent alors constituer la voix et la voie des africains. Ses paradigmes postulent profitable la forme de mondialisation en cours et revendiquent un partenariat accès sur la réalisation des infrastructures essentielles à la croissance du capital. Le grand capital semble bien peu disposé à ce partenariat. Aussi l'Afrique doit faire volte face et comprendre qu'il faut plutôt privilégier une stratégie de sortie de crise axée sur une intégration véritable qui doit relever entre autres les défis suivants :

- Renforcement institutionnel et progressive rétrocession de pans de souveraineté pour la construction de l'Etat confédéral et populaire.

-L'autosuffisance alimentaire, la réforme agraire, la modernisation agricole, et une politique systématique de reboisement continental et de préservation volontariste de l'environnement. Sauvegarde des ressources naturelles et environnementales, par un comportement civique et écologique. Inventaire et sauvegarde de la biodiversité et de la pharmacopée.

--Recension, surveillance, gestion, exploitation et préservation des ressources naturelles. Protection des populations les jouxtant.

-Grands travaux hydrauliques et traitement des eaux accessibles aux populations.

-l'industrialisation légère complémentant l'agriculture et le réseau halieutique.

-Le rééquilibrage du revenu ville /campagne avec des politiques volontaristes à l'endroit des plus vulnérables.

- -Diversification économique dans une perspective de complémentarité régionale et de péréquation. Protection des espaces économiques les plus vulnérables.

-Le panafricanisme véritable, l'intégration régionale et continentale accélérée, pour bâtir une économie intérieure, un marché intérieur de biens de consommation de masse pour la satisfaction des besoins essentiels avant de plus s'ouvrir au monde. Profiter de cette déconnexion par défaut que connaît l'Afrique, pour la transformer en désengagement sélectif profitable.

- Une Banque africaine centrale et une monnaie continentale.

- En misant sur les brevets frappés d'obsolescence, virage technologique à notre portée et moyens (biogaz, solaire, éolien, ) Valorisation et modernisation de savoirs faire traditionnels, intensification des relations sud-sud.

- Voies de communication fluviales et terrestres (routes et ferroviaires), voies de communications électroniques continentales.

-Une armée continentale de défense et un corps de casques blancs civils pour la reconstruction et la prévention de conflits.

-Systèmes de santé intégrés et décentralisés, campagne d'hygiène, de médecine préventive et de proximité, gestion continentale des pandémies et des catastrophes.

-Une coopération interafricaine contre l'enrichissement illicite, et en conjonction avec les pôles solidaires sud/sud et aux nord qui partagent ces préoccupations. Lutter collectivement pour refuser de payer la dette et réformer les institutions internationales monétaristes. Une gestion patriotique des deniers publiques et anti-corruption; le rapatriement des profits d'enrichissement illicites placés hors d'Afrique (y compris ceux des dirigeants corrompus disparus).

-Code d'éthique des transnationales et ONG transnationales et internationales et portion des profits réinvestie dans des secteurs productifs du continent.

-Œuvrer pour une coopération internationale plafonnée à 0,7% et la plus non liée possible, et une réorientation dans le sens Sud/Sud.

-Repolitisation démocratique des masses et leur auto-organisation, libertés d'association et de participation à la décision et à l'exécution.

-Criminalisation de l'exploitation et de l'oppression des femmes. Changements des mentalités masculines et émancipation des femmes. Politiques discriminantes en faveur des filles et des femmes, jusqu'à la parité et l'égalité des chances sociales.

-Construire un front uni des travailleurs. Programme volontariste de formation et d'emploi pour la jeunesse ( Grands travaux civiques et au salaire minimum pour le lumpen prolétariat désœuvré des villes-désensablement et dallage des villes, canalisations, travaux d'hygiène et de recyclage, de compostage, de biogaz, bassins de rétention et irrigation dans les campagnes etc..). Un jour mensuel de labeur citoyen obligatoire pour tout majeur.

-Programmes gratuits intra-africain de formation académique collégiale et professionnelle, avec bourse de mérite continentale. Restauration et promotion de la conscience historique et des langues africaines.

-Changements des comportements irresponsables consuméristes et ostentatoires chez les riches et redécouvertes des schémas de solidarité là où ils s'étiolent ou font défaut (journée mensuelle de solidarité civique et nationale)

-La lutte contre l'impérialisme, les régimes compradore et les comportements anti-progressistes. Favoriser le retour des populations africaines d'immigration ou de la diaspora du déracinement historique et leur réinsertion.

-La lutte contre l'impunité sous toutes ces formes, et la mise en pratique d'une cour interafricaine des droits de la personne et des peuples.

-Liberté d'expression et d'association

-La lutte contre l'ethnicisme, les régionalismes et l'aliénation culturelle, la libre circulation intrafricaine et le brassage et métissage des populations

- La coopération scientifique culturelle et technique et la sauvegarde des savoirs traditionnels par l'échange et la permutation des chercheurs du Sud et des internationalistes. Science fondamentale et appliquée et accès aux ressources internationales.

- Oeuvrer collectivement pour un monde humaniste progressiste et polycentrique en promouvant nos valeurs africaines.


maison des enfants du monde


Je propose de penser et d'agir autour de ces pistes- et il y en a d'autres cernés par Diop -, en les fondant dans le sens de la régénération africaine. Il ne s'agit pas de nostalgie, mais d'un saut qualitatif dans une utopie réalisable et culturellement tradi-moderne ( en ce sens que la culture fondamentale demeure arrimée dans ses traits humanistes, mais articulée et adaptée aux défis de notre temps). Donc de nous reconstruire, en nous débarrassant des carcans d'aliénation et d'oppression. Permettre à nos peuples de s'épanouir, grâce à leurs valeurs positives. Régénérer celles qui ont été altérées et préserver au maximum celles qui existent. C'est un projet révolutionnaire basé sur la conscience de soi, sur l'ouverture internationaliste au monde et sur un désengagement sélectif de l'oppression capitaliste mondialisée, pour un système de développement autocentré, équitable et endurable. Il faut s'évertuer à montrer et consolider l'unité culturelle, psychique, linguistique de l'Afrique. Autant d'atouts pour, soit un avenir fédéral et unitaire, soit plusieurs grands ensembles susceptibles de cristalliser la nation africaine et de l'arrimer à ses diasporas.

Prendre la mesure que nos masses sont prêtes et que leur ingéniosité politique, leur auto-organisation, leur courage, humour et pugnacité quotidiens en sont des indicateurs, au-delà des idéologies et des jeux politiques de leur leaders, dont ils ont appris à décentraliser et à manœuvrer les décisions. C'est justement là que la démocratisation la plus poussée doit se faire. Celle qui pourrait déconstruire certains rapports de clientèles et de patronages verticaux et horizontaux informels qui tiennent lieu de faits politiques, et qui peuvent mener jusqu'à l'inversion de nos valeurs et à la guerre. Ces rapports, si manipulables de l'extérieur, qui perpétuent des relations de pouvoir et de subordination en toute impunité, empêchent les peuples de repérer la nature des défis et confortent au pouvoir des dirigeants qui n'ont pas à cœur les intérêts de l'Afrique, et donc la défense de la condition de leur peuple.

Une démocratie qui ne se concrétisera que si les dirigeants sont prêts à s'opposer au contrôle externe de leur pays. La régénération africaine que je propose s'articule, on l'aura compris sur les acquis historiques de l'humanisme africain, de sa xénophilie, de sa solidarité, de sa compassion, de son commensal, en maniant l'autocritique et le refus des déviances et dérapages découlant de manœuvres politiciennes. Ce projet basé sur le respect des autres et surtout de soi, par l'élévation de la conscience et la foi en l'équilibre animiste ontologique africain, nous replace dans notre rapport à nous, aux autres et à la nature. Une redécouverte et une réinvention de nos histoires, imaginaires et modes de régulation et d'équilibre traditionnels, à l'instar du Maat originel de l'Afrique pharaonique, seront alors le moment véritable de la régénération. Refondation qui permet d'être invulnérable aux racismes et aux affres du néolibéralisme mondialisé.


En vous remerciant de votre attention je vous laisse sur ces citations :

"In the end, we will remember not the words of our enemies, but the silence of our friends."

Martin Luther King, Jr.



« Il n'y a pas eu de changement significatif dans le génome humain au cours des dix mille dernières années. Mais il sera sans doute complètement remodelé dans le prochain millénaire. Bien sûr, beaucoup de gens diront que l'ingénierie génétique sur des êtres humains devrait être interdite. Mais j'ai quelques doutes sur la possibilité d'y parvenir. L'ingénierie génétique sur les plantes et les animaux sera autorisée pour des raisons économiques et quelqu'un essaiera de l'appliquer aux hommes. À moins d'avoir un ordre mondial totalitaire, quelqu'un forgera des humains améliorés quelque part»

Stephen Hawking.



«Il nous faut donc nous élever à des niveaux qui rendent possible la cristallisation de contre stratégies des forces populaires, tant dans leur vision de la globalité de leurs interdépendances mondiales que dans leurs expressions segmentaires et locales.

Samir Amin



«L'Africain qui nous a compris est celui-là qui, après la lecture de nos ouvrages, aura senti naître en lui un autre homme, animé d'une conscience historique, un vrai créateur, un Prométhée porteur d'une nouvelle civilisation et parfaitement conscient de ce que la terre entière doit à son génie ancestral dans tous les domaines de la science, de la culture et de la religion

Cheikh Anta Diop



Aziz Salmone FALL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Médaille de Napoléon III et d'Eugénie
» Les dérives de la "Revolution"...
» Salut les artistes moi c'est Aziz.
» Aziz, lumière!
» Bétonnage des rives des lacs. Par ici le pognon!
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

les dérives eugénistes par Aziz Salmone Fall 15 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

les dérives eugénistes par Aziz Salmone Fall 15

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: EDUCATION :: REVEIL ET CONSCIENTISATION-ENLIGHTMENT-
Sauter vers: