MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 L'allaitement 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tite Prout
Maître de Cérémonie du forum
avatar

Nombre de messages : 1737
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: L'allaitement 1   Lun 13 Mar - 10:27

Accoucher autrement

L'ALLAITEMENT

La Consultation d'experts de l'OMS recommande l'alimentation au sein exclusive pendant six mois puis l'introduction d'aliments complémentaires et la poursuite de l'allaitement. Cette recommandation vaut pour des populations dans leur ensemble.




bullet

Les bienfaits de l'allaitement maternel



Pour les enfants :

- le lait maternel est toujours adapté aux besoins de l'enfant et adapté à son système digestif. Le lait maternel contient tout ce qui est nécessaire au développement de l'enfant : protides, lipides, glucides, acides gras essentiels, vitamines, sels minéraux en quantité suffisante et répartie de façon équilibrée. La composition de lait s'enrichit en cours de tétée et se modifie avec l'âge pour satisfaire ses besoins nutritionnels croissants.

- allaiter, c'est transmettre ses anticorps à son enfant et donc le protéger contre les maladies : on observe une diminution des maladies (les affections respiratoires, otites, gastro-entérites, méningites) mais aussi une diminution du risque d'allergies (allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois minimum)

- allaiter, c'est économique et facile : pas de lait en poudre / biberons / stérilisateur etc à acheter, le lait est toujours prêt, à bonne température quelque que soit l'heure et l'endroit

- allaiter protège l'enfant de la diarrhée

- allaiter permet de diminuer le risque d'obésité (pour l'enfant en tous cas, pour l'adulte la polémique subsiste), de diabète, d'hypertension, d'artériosclérose

- allaiter diminue coliques et régurgitation



Pour la maman :

- allaiter provoque des contractions de l'utérus qui aide l'utérus à reprendre sa taille initiale

- allaiter provoque la sécrétion d'hormones favorisant le sommeil de la maman

- allaiter aide à diminuer le risque de certains cancers (cancer du sein)

- allaiter retarde le retour de couche et protège ainsi la mère d'une carence possible en fer (anémie)




bullet

Le retard français



La France affiche un retard considérable en matière d'allaitement maternel : on estime que 47% des femmes allaitent leur bébé à la sortie de la maternité (c'est-à-dire de 3 à 8 jours après l'accouchement en moyenne) et cette proportion diminue fortement au fil des jours : moins de 10% des femmes allaitent leur enfant après 3 semaines.



A titre de comparaison, la Suède est passée de 30% de taux d'allaitement à 95% en 20 ans. En Norvège, 98% des femmes allaitent leurs enfants à la naissance, 80% continuent à allaiter leur enfant à 6 mois et 46% à 9 mois. La Suisse est à 92% d'allaitement, l'Allemagne à 85%, l'Italie 75% et le Royaume Uni 70%.



De nombreux facteurs contribuent à diminuer le taux d'allaitement maternel :

- séparation de la mère et de l'enfant dans les minutes suivant la naissance, allaitement à heure fixe, biberons de compléments, séparation de la mère et de l'enfant la nuit, manque de conseils sur les positions, incitations à abandonner l'allaitement en cas de difficultés de mise en place, évaluation du poids du bébé sur des courbes de poids faîtes pour des bébés nourris au biberon (poids inférieur aux courbes → inquiétudes sur la qualité du lait)

- la "perte" de cette habitude depuis des décennies : jusqu'au milieu du siècle, l'allaitement faisait partie de la vie quotidienne. Les jeunes femmes voyaient leurs mères, tantes, cousines allaiter et pouvaient facilement obtenir des conseils. Mais les femmes de notre génération, nées en plein essor du lait industriel, n'ont pas l'habitude de voir des mères allaiter, sont influencées par la culture biberon et reçoivent des conseils de la part de personnes n'ayant jamais allaité ... L'allaitement est plus souvent choisi et réussi quand les mamans ont déjà eu l'occasion d'observer leur entourage allaiter.

- les doutes sur les capacités à allaiter : il n'est pas rare d'entendre que si une femme n'allaite pas, c'est parce qu'elle n'a pas de lait, ou pas en quantité suffisante ou qu'il n'est pas assez nourrissant. De telles affirmations sont quasi toujours erronées (cette pathologie n'affecte qu'un pourcentage infime de femmes) mais pédiatres, puéricultrices et même notre entourage continuent à véhiculer cette idée. "Avez-vous fait analyser votre lait ?" , "Quelle quantité lui donnez-vous ?" , "Pesez le avant et après chaque tétée" sont autant de petites phrases insidieuses

- le manque de formation des personnels soignants sur l'allaitement : ils reçoivent souvent une meilleure formation sur la stérilisation et la préparation des biberons que sur l'allaitement

- les discours discordants : rien de pire pour désorienter une jeune maman face à un problème que d'entendre des conseils contradictoires ...

- la reprise précoce du travail : beaucoup de pays nordiques offrent un congé maternité plus long ou incitent les mères à prendre un congé parental (mieux rémunéré et plus long qu'en France)

- le manque d'initiatives dans les maternités pour favoriser l'allaitement maternel : cf l'IHAB

- l'influence des industriels sur les maternités : soutien financier aux maternités (via des associations : les subventions accordées permettent d'acheter du matériel, former le personnel, etc), menace d'arrêter de soutenir ces maternités si le taux d'allaitement au sein est "trop" élevé, distribution de publicités, bons de réductions malgré l'interdiction existant de distribuer des cadeaux promotionnels aux maternités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'allaitement 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allaitement
» allaitement maternel
» coussin d allaitement les dimensions
» boissons gazeuses et allaitement
» allaitement versus allergie proteine bovine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SANTE-SPORTS/HEALTH :: QUARTIERS FEMININS/THE WOMAN CORNER :: GROSSESSE-ALLAITEMENT-DEVELOPPEMENT DE L'ENFANT/PREGNANCY-FEEDIND AND INFANT GROWTH-
Sauter vers: