MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Engagés et Déportés dans les Antilles Françaises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

03062005
MessageEngagés et Déportés dans les Antilles Françaises.

Avant la Traite , Engagés et Déportés dans les Antilles Françaises.

Avant la Traite , Engagés et Déportés dans les Antilles Françaises.

mercredi 19 janvier 2005 , par Nicolas Boileau


Jusqu’au milieu du XVIIe siècle, les expéditions transocéaniques ne concernent que des transports de marchandises et d’Engagés.

Ces derniers, qui ,en contrepartie du paiement de leur traversée par le maître pour le compte de qui ils ont étés recrutés, doivent travailler pendant trente-six mois dans une habitation constituent jusqu’en 1670 l’essentiel de la force de travail aux Antilles.

Comme les Anglais, les colons français pratiquent alors essentiellement la culture du tabac.

Les marchands français ou étrangers qui viennent charger leurs cales de produits exotiques, et les flibustiers qui y vendent leurs prises, assurent la prospérité des colonies.

Attirés par une propagande leur promettant fortune et prospérité des paysans pauvres, des nécessiteux et quelques aventuriers quittent le Royaume de France pour les Amériques.
*

Ces "Engagés", majoritairement normands ou bretons, sont liés à leurs maîtres par un contrat de trois ans. A son expiration, promesse leur a été faite qu’ils pourraient à leur tour disposer d’un lopin de terre pour le défricher et créer ainsi leurs propres exploitations.
Mais, peu nombreux sont ceux qui arriveront vivants au terme de leur contrat, victimes du travail harassant ,du climat tropical et de la malnutrition chronique.

L’ effondrement démographique est tel, que pour maintenir suffisamment de colons dans les îles, l’Administration Royale décide bientôt d’envoyer outremer "Tous ceux qui désirent y aller volontairement... comme aussi, tous mendiants valides et vagabonds de tous sexes et âges forcés par emprisonnement".

Dans le Royaume de Louis XIV , sont prises les mesures qui précèdent "l’Édit portant établissement de l’hôpital général pour le renfermement des pauvres mendians de la ville et fauxbourgs de Paris d’avril 1656".
*

Pendant longtemps,une partie de leurs descendants lointains survivront ,essentiellement de la pêche, dans des îles à faible pluviosité, impropres à la culture de le canne comme l’Archipel des Saintes au large de la Guadeloupe.

Selon Derek Bickerton , le français dialectal qu’ils parlaient serait à l’origine des Créoles Français , thèse contestée par les linguistes qui privilégient l’apport africain .

La chute du prix du tabac et la création de la Ferme en 1674, incitent les propriétaires fonciers à se tourner vers une culture plus rentable : celle de la canne à sucre.

C’est à cette époque, dans la deuxième moitié du XVIIème siècle,que le modèle économique de l’habitation, exploitation foncière produisant du sucre, se généralise, aux Antilles.

Expulsés du Brésil en 1650, les négociants hollandais stimulent le développement des sucreries aux Antilles proposant aux Français et aux Anglais des esclaves, du matériel et un cheptel à des taux d’intérêt assez bas.

Amsterdam était ,à l’époque, le premier centre mondial de la commercialisation du sucre.Il était donc vital pour les fondateurs de la puissante Compagnie des Indes Occidentales hollandaise de pouvoir continuer leur négoce .

En 1571, un navire commandé par un capitaine normand qui avait accosté à Bordeaux pour y vendre sa cargaison d’esclaves, avait été expulsé du port et ses esclaves libérés par ordre du Parlement de la ville alors dirigé par des notables influencés par les Humanistes de la Renaissance et, notamment, par Montaigne qui fut Maire de la ville.

Un peu moins d’un siècle après ce refus initial, les négociants français, cédant à l’esprit de lucre, emprunteront aux Portugais et aux Espagnols ce mode de production.

Au crépuscule du siècle de Louis XIV, les esclaves noirs, succèdant aux engagés, permettent le plein développement de l’économie de plantation.

l’Édit portant établissement de l’hôpital général pour le renfermement des pauvres mendians de la ville et fauxbourgs de Paris d’avril 1656".

En mars 1656 sera promulgué Le Code Noir

Pour en savoir plus :

L’histoire de Bordeaux : Le port négrier

http://argos.ac-bordeaux.fr/4932/co...

L’Amérique des plantations

http://www.palli.ch/~kapeskreyol/tr...

Chronologie de la Traite Négrière

http://www.20desamb.com/menupdchrgen.htm

Le Code Noir

http://www.outremer44.org/lecodenoi...

Sur les Créoles

Kréyòl et Histoire de la Caraïbe

http://kawann.k1.online.fr/atilye-de.htm

Sur le Grand Renfermement

http://n.bachelet.free.fr/Sanitat/m...

Sur La Compagnie des Indes occidentales (1621)

Amsterdam

http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-et...

Sur la Ferme du Tabac

Lorient et les Compagnies des Indes : 1666-1794

http://www.servicehistorique.marine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» La défense souterraine dans les villes françaises du Moyen Âge
» Tariq Ramadan sur les crêches dans les mairies Françaises
» Le respect de l'autre
» Nuit dans le metro Parisien
» 6 nouvelles chaînes apparaissent dans la TNT française
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Engagés et Déportés dans les Antilles Françaises. :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Engagés et Déportés dans les Antilles Françaises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: TRAITE NEGRIERE-
Sauter vers: