MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Liberté d’expression à la « french touch »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

11032006
MessageLiberté d’expression à la « french touch »

Liberté d’expression à la « french touch »
C’est le professeur Théophile OBENGA qui, taraudé par une interrogation dont l’issue me semblait incertaine, me disait de me souvenir du caractère contingent des choses et des principes de cette société. Enfin j’ai fini par comprendre le fonctionnement de cette société qui ne voit le monde que par le prisme de son nombril. La Contingence, ce concept qui colle bien à la liberté d’expression chère à Max GALLO, érigé de fait en avocat de Philippe VAL cet illustre lugubre islamophobe, qui a pourtant des amis et lu des auteurs arabes islamiques selon ses propres dires. Chaque Français "blanc" n’a t-il pas son ami nègre ? Pourtant on connaît le panache avec lequel le FN cravache.
Par Jean-Jacques Dikongué


Plus versatile que moi, je meurs !

Après avoir dit à Davos combien son Pays est ouvert à toutes les entreprises et sociétés étrangères, le ministre français de l’économie Thierry BRETON, comme le président de ARCELOR (société de sidérurgie), Guy DOLLE, n’ont-ils pas qualifié de « hostile » l’Offre Publique d’Achat de MITTAL, sous le prétexte que la culture indienne de son dirigeant était un handicap à cette opération ? Pourtant lorsque les sociétés françaises lancent des OPA sur des sociétés dont la culture n’est pas européenne, cet argument n’est plus valable. Souvenons-nous aussi que lorsque la fille du dirigeant de MITTAL se mariait à Versailles et que Papa versait la bagatelle somme de 50 millions d’euros, sa culture s’acclimatait pour le mieux aux murs de Versailles. Fermons cet aparté et continuons notre propos.

L’affaire des caricatures du prophète des musulmans aujourd’hui, comme hier ce que journalistes, politiques et une grande partie de la population se sont accordés à désigner sous le nom très accablant d’ « Emeutes des banlieues », sans oublier le Dieudonnisme (1), toute cette combinaison d’événements s’apparente à un « schisme républicain » dont le vecteur commun est : Le caricatural culturel.

La culture « franco-française » de la liberté d’expression que Max GALLO comme s’il n’en était réellement pas convaincu, martèle dans tous les plateaux de télévision est un concentré de contingence et de versatilité bref un ésotérisme pour seuls initiés.

Comment pourrais-je expliquer à ma jeune fille de huit ans cette notion de liberté d’expression aussi variante qu’élastique qui, comme un caméléon prend la couleur et la saveur de l’outrage et de l’outrance dès lors que l’on "ose" d’une part, critiquer un colon juif et d’une succulence jouissive quand on calomnie mieux, on "caricature" des valeurs qui ne sont pas les "nôtres" d’autre part : l’accent des Noirs, les us et coutumes des Arabes et des Noirs,l’islam etc.

L’humoriste Dieudonné MBALA MBALA n’en déplaise aux uns et aux autres, dans l’exercice de ses fonctions, a fait une caricature. Que diable ! La déferlante, la bronca, la machination républicaine qui s’est mise en marche pour sa destruction est sans pareille. Où est donc le sacro-saint principe de liberté d’expression ? « Liberté d’expression dans la caricature, infamie dans l’humour » pourrait-on dire.

Comment lui faire comprendre l’obstination, le refus de compréhension des lyncheurs d’hier, aujourd’hui sous le coup des lapidations des autres, d’assumer les principes dont ils se targuent être les dépositaires ? Pourquoi semble t-il si difficile aux uns de comprendre qu’au nom de la chère liberté, les autres peuples ont le droit aussi de défendre leurs valeurs lorsqu’elles sont bafouées ? Descartes disait « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ». Et au nom de ses valeurs, la France n’a-t- elle pas violenté des peuples sous prétexte qu’elle veut faire partager son « bon sens » ? Esclavage, déprédations multiples, exterminations, génocide, colonisations sont-ce pas là des exemples des conséquences de cette défense des valeurs de liberté si chères à la France ?

Quelle hypocrisie ! La France, ce faisant l’Occident, vient encore de donner une preuve de son manque de maturité qu’elle cache sous des grands principes de liberté d’expression et autres concepts pompeux pour sa bonne conscience, mais qu’elle est incapable d’assumer. Oui ! cette incapacité à respecter sur son propre sol, les valeurs qu’elle prétend incarner et qu’elle va imposer de force à d’autres.

Si la liberté d’expression n’est pas donc un vain mot dans cette société dont l’hypocrisie et les contradictions sont les caractéristiques essentielles, pourquoi toute cette bronca orchestrée des sommets de la république jusqu’aux plateaux de télévision sur Dieudonné MBALA MBALA.

Philippe Val comme tous les adeptes du flou, de la mauvaise foi et du mensonge nous en donne une explication fort interessante et révélatrice ; ce n’est pas pareil, ce que Dieudonné a fait est odieux, abominable bref inqualifiable, d’ailleurs nul comparable à ce qui se passe. On croirait entendre Jacob NEUSNER lorsqu’il affirmait " L’holocauste mal unique n’a pas seulement pour conséquence de donner aux juifs un statut à part, il leur donne un droit sur les autres" (2)

Pourtant l’humoriste n’a fait qu’un sketch pour susciter lui aussi le débat sur une question bien précise. L’exception confirmant la règle, Dieudonné a "osé" questionner l’exception,que dis-je le sacré et il a reçu un traitement lui aussi exceptionnel. Pour cela il est banni, honni, calomnié, proscrit dans la "république médiatique" de France. Cette censure, cette vindicte médiatico-républicaine dont l’humoriste fait l’objet nous enseigne davantage sur ce qu’est la liberté d’expression à la française, "French Touch" oblige et se résumerait à la formule suivante : Liberté d’expression = Caricature sur tout - humour sur les juifs. Max GALLO dira sûrement de cette formule qu’elle n’est pas une « capitulation rampante ».

De quelle belle manière le « Temps » nous fournit des ingrédients lorsque l’on s’y attend le moins. De ces caricatures importées du Danemark, nous pouvons en faire une double lecture : Provocation gratuite et Volonté de division. L’importation de ces caricatures ne vient en fait que donner l’occasion à tous ceux qui ne savaient comment s’attaquer à l’islam de peur de drainer l’opprobre avec soi, de tirer à boules rouges sur une religion qui pose visiblement problème dans un sol judéo chrétien. Les assimilations diverses aux événements qui se passent au Moyen-Orient et aux attentats perpétrés ci et là constituent une belle alchimie pour les esprits friands des clichés et raccourcis. Pur effet de prétérition, gardons nous de dire du mal de cette religion, mais faisons des assimilations.

Nous pouvons aussi dire à juste titre d’ailleurs et fort du principe de la liberté de pensée et d’expression que la religion chrétienne et l’esclavage, l’extermination des indiens et ... sont intimement liés, et d’ailleurs de nombreux textes l’affirment sans détours. Aussi que l’holocauste n’a pas non plus été une invention des musulmans encore moins des islamistes fondamentaux. Tous les clichés qui nous sont servis sur l’assimilation des musulmans et de leur religion dans les événements tragiques que connaît le monde n’obéissent qu’à la seule logique de provocation pour justifier une accusation.

La seconde grille de lecture que l’on pourrait avoir ne serait plus que la résultante de la première c’est-à-dire qu’après avoir montré du doigt « l’ivraie » , il va falloir l’extraire du "bon grain". Lorsque l’on veut tuer son chien ne l’accuse t-on pas de rage ? Quand il a fallu pourchasser les juifs (rappelons-le ce n’étaient ni les islamistes fondamentaux encore moins les musulmans qui en ont eu l’initiative) ne les a-t-on pas affublés de tous les maux et mots ?

Un proverbe de chez moi dit ceci « lorsque tu me pointes avec ton index, saches que les autres doigts de ta propre main te pointent toi-même » comprenne qui voudra.

Le respect des croyances des autres même pour un non adepte des religions comme moi, m’autorise à ne pas y accorder une importance mais non de les "insulter" et c’est là l’expression de ma liberté.
MBOA

1-Dieudonnisme : Courant de pensée politico journalistique qui consiste à sortir d’un sujet précis pour s’attaquer à la personne de l’humoriste. Très prisé par des personnes qui n’ont en vérité rien à dire et qui, au lieu de se taire débitent des inepties pour se faire applaudir. Très courtisé à la télévision française et aussi très vendeur pour écrivains et politiques à la traîne.
2- Jacob Neusner "A Holocaust primer" Page 178
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Pétition en faveur de la liberté d'expression.
» Liberté d'expression et censure sur Facebook
» Liberté d'expression
» Manifestation à Montréal pour la liberté d'expression dans le domaine horrifique
» Le théâtre et la liberté d'expression
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Liberté d’expression à la « french touch » :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Liberté d’expression à la « french touch »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: SOCIETE-SOCIETY :: DEBATS ET OPINIONS/DISCUSSIONS AND VIEWS-
Sauter vers: