MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 L'idéologie occidentale et l'histoire de l'Afrique 3

Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

04022006
MessageL'idéologie occidentale et l'histoire de l'Afrique 3

La résistance africaine

Les Africains ont développé, sur l'ensemble du continent et hors de celui-ci, différentes formes de résistance et des luttes de libération (guerre, guérilla, résistance passive, terre brûlée, révoltes, résistance intellectuelle, spirituelle ...) face à l’agression militaire, politique, économique, culturelle et psychologique étrangère. Ses figures emblématiques, hommes et femmes, sont : la reine N'Zinga (1590-1663), Toussaint Louverture (1743-1803), Louis Delgrès (1766-1802), Sojourner Truth (1797-1883), Béhanzin (1844-1906) et les Amazones, Samory (1830-1900), Lat Dior (1842-1886), le Mahdi (1844-1885), la reine Ranavalona III (1862-1917),

toussaintlj.jpg (31323 octets) behanzinj.jpg (51937 octets) samoryj.jpg (22941 octets)

Toussaint Louverture (1743-1803) Béhanzin (1844-1906) Samory (1830-1900)

ranavaloj.jpg (23930 octets) sojoutruth.jpg (10939 octets)

La reine Ranavalona III 1862-1917) Sojourner Truth (1797-1883)

W. E. B. Du Bois (1868-1963), il organisa le premier Congrès Pan-Africain à Paris en 1919, Marcus M. Garvey (1887-1940) créa la Universal Negro Improvment Association (UNIA) en Angleterre puis aux USA, Ruben Um Nyobé lutta avec Félix Moumié et Ernest Ouandié, pour la libération du Cameroun et de l’Afrique, Kwame Nkrumah (1909-1972), artisan de l’Indépendance du Ghana et de l’Unité Africaine,Frantz Fanon (1925-1961) auteur de Les Damnés de la Terre et Peaux Noires, Patrice Lumumba (1925-1961) lutta pour libération du Congo et l’indépendance del’Afrique, Nelson Mandela symbole de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, pour n'en citer que quelques-uns parmi tant d'autres connus ou encore inconnus.

DuBoisj.jpg (42468 octets) Garveyj.jpg (50552 octets)

W. E. B. Du Bois (1868-1963) Marcus M. Garvey (1887-1940)

umniobe.jpg (23368 octets) nkrumh.jpg (27128 octets)

Ruben Um Nyobé (1913-1958) Kwame Nkrumah (1909-1972)

fanon.jpg (30303 octets) Lumumb.jpg (29811 octets) mandel.jpg (24477 octets)

Frantz Fanon (1925-1961) Patrice Lumumba (1925-1961) Nelson Mandela

cesairdj.jpg (32998 octets) cesaire_port.jpg (5796 octets)

Le constat d'Aimé Césaire dans Discours sur le colonialisme est sans appel :

"Et je dis que de la colonisation à la civilisation la distance est infinie ; que de toutes les expéditions coloniales accumulées, de tous les statuts coloniaux élaborés, de toutes les circulaires ministérielles expédiées, on ne saurait réussir une seule valeur humaine."

L'oeuvre historique de Cheikh Anta Diop

Les quelques traits saillants de la nature du système de domination de l’Afrique par l’Europe, qui ont été évoqués ci-dessus, montrent dans quel contexte de violence extrême physique et mentale et d’obscurantisme idéologique Cheikh Anta Diop entreprend ses recherches. Par une investigation scientifique méthodique, plongeant dans le passé le plus lointain de l’homme, il va restituer l'existence, l'antériorité et la richesse des civilisations négro-africaines, remettant dès lors en cause les fondements mêmes de la culture occidentale relatifs à la genèse et l'évolution de l’humanité.

cad_nnc_.JPG (35875 octets) 1954

L’une des grandes finalités de ce travail immense et révolutionnaire, est aussi la restauration de la conscience historique africaine, c'est-à-dire la conscience d'avoir une histoire. Théophile Obenga explicite ce que recouvre le concept de conscience historique :

"La prise de conscience de l'histoire est un double acte : (a) acquérir une conscience de plus en plus aiguë de la profondeur historique du monde tel qu'il a vécu ; (b) et aussi, corrélativement, acquérir une conscience de participer à l'histoire, de faire l'histoire. La conscience historique est de l'ordre de l'éveil, de la possibilité de choix, c'est-à-dire, en bref, de l'ordre m me de la liberté. Les "accidents" de l'histoire (traite négrière, colonisation, traumatismes économiques, politiques, culturels, psychologiques) ont rendu le peuple africain noir amnésique : la mémoire historique collective du peuple africain a été atteinte, profondément. Cheikh Anta Diop a entrepris une œuvre fondamentale pour la restauration de la conscience historique africaine. ..."



Notes biliographiques

Histoire Générale de l'Afrique, Volume VII, L'Afrique sous la domination coloniale, 1880-1935, Paris, UNESCO/NEA, 1987.

Cf. J. E. Inikori, Histoire Générale de l'Afrique, " La Traite négrière du XVème au XIXème siècle ", Etudes et Documents 2, Paris, UNESCO, 1979, 1985.

Cf. J. E. Inikori in Histoire Générale de l'Afrique, " La Traite négrière du XVème au XIXème siècle ", Etudes et Documents 2, Paris, UNESCO, 1979, 1985, pp. 64-97 et Histoire Générale de l'Afrique, volume VII ; L. M. Diop-Maes, Afrique noire : Démographie, sol et Histoire, Paris, Présence Africaine/Khepera, 1996. L'auteur y établit que la population de l'Afrique subsaharienne au XVIème siècle était de l'ordre de 600 millions d'habitants.

Cf. Louis Sala-Molins, Le Code Noir ou le calvaire de Canaan, Paris, Presses Universitaires de France, 1987.

J. E. Inikori in Histoire Générale de l'Afrique, " La Traite négrière du XVème au XIXème siècle ", Etudes et Documents 2, Paris, UNESCO, 1979, 1985, pp. 64-97 et Histoire Générale de l'Afrique, volume VII ; L. M. Diop-Maes, Afrique noire : Démographie, sol et Histoire, Paris, Présence Africaine/Khepera, 1996 ; A. Hochschild, Les fantômes du roi Léopold - Un holocauste oublié, Paris, Belfond, 1998 ; Rosa Amélia Plumelle-Uribe, La férocité blanche - Des non-blancs aux non-aryens, génocides occultés de 1492 à nos jours, Paris, Albin Michel, 2001.

Cf. Daniel Noin, 1999, La population de l'Afrique subsaharienne, Editions de l'UNESCO, pp. 19-24.

Franz Fanon, "Racisme et Culture", Actes du 1er Congrès International des Ecrivains et Artistes Noirs, Paris, Sorbonne, 19-22 septembre 1956, Présence Africaine, n¡spécial, pp. 122-131; Le Projet de l'Unesco : "La Route de l'esclave", lancé en 1994.

Cf. T. Obenga, Cheikh Anta Diop, Volney et le Sphinx, Paris, Présence africaine/Khepera, 1996 ; Les derniers remparts de l'Africanisme, Revue Présence Africaine, n°157, 1er semestre 1998, pp. 47 ˆ 65.

Même Léo Frobénius qui a décrit les civilisations africaines, notamment celle du peuple Yorouba du Bénin, développe, dans son livre Mythologie de l'Atlantide, la thèse de leur origine grecque (Paris, Payot, 1949, pp. 10-34 par exemple)

Weber Ndoro, "Zimbabwe, cité africaine", Pour la Science, n°¡243, janvier 1998, pp. 74-79.

Pascal Blanchard, Eric Deroo, Gilles Manceron, Le Paris Noir, Paris, Hazan, 2001.

Franz Fanon, "Racisme et Culture", Actes du 1er Congrès International des Ecrivains et Artistes Noirs, Paris, Sorbonne, 19-22 septembre 1956, Présence Africaine, n¡ spécial, pp. 122-131.

Arnold Toynbee, L'Histoire, Paris-Bruxelles, Elsevier Séquoia, 1978.

Cheikh Anta Diop, Nations nègres et Culture, Paris, Présence Africaine, 1954, 1979, p. 62.

Champollion Figeac, Égypte ancienne, Paris, Editions Didot, 1839, pp. 26-27 ; cité par Cheikh Anta Diop dans Nations nègres et Culture, 4ème édition, 1979, p. 69,

M. C. F. Volney, Voyage en Syrie et en Egypte pendant les années 1783, 1784 & 1785, Tome I, Paris, 1787, pp. 74-77 ; cité par Cheikh Anta Diop dans Nations nègres et Culture, 4ème édition, 1979, pp. 57-58 ; cf. aussi édition de 1959 publiée avec une introduction et des notes de Jean Gaulmier, Paris, Mouton & Co La Haye, pp. 61-64.

Interview de Cheikh Anta Diop, Alger, 1982 ; cf. Compact Disque Cheikh Anta Diop, UNESCO/RFI/CNP-CAD-X/KHEPERA, 1996.

Cheikh Anta Diop, Nations nègres et Culture, Paris, Présence Africaine, 1954, 1979, p. 286.

Pascal Blanchard, Eric Deroo, Gilles Manceron, Le Paris Noir, Paris, Hazan, 2001.

Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Gilles Boetsch, Eric Deroo, Sandrine Lemaire (ouvrage collectif sous la direction de ) Zoos humains, de la vénus hottentote aux reality shows, Paris, éditions la découverte, 2002.

Robin D. G. Kelley, Earl Lewis, A history of African Americans, Oxford, New York, Oxford University Press, 2000, pp. 199-201, Molefi Kete Asante, Historical Atlas of African Americans , New York, Macmillan Publishing Company, 1991, p. 71.

Oruno D. Lara, in Histoire Générale de l'Afrique, " La Traite négrière du XVème au XIXème siècle ", Etudes et Documents 2, Paris, UNESCO, 1979, 1985, pp. 111-124 et Histoire Générale de l'Afrique, volume VII.

Elisabeth Badinter, Robert Badinter, Condorcet - Un intellectuel en politique, Paris, Fayard, 1998, pp. 171-175.

A. Hochschild, Les fantômes du roi Léopold - Un holocauste oublié, Paris, Belfond, 1998.

Cf. Stephen Jay Gould, La Mal-Mesure de l'Homme, Paris, Editions Odile Jacob, Nouvelle édition, 1997, chapitre 1.

Aimé Césaire, Discours sur le Colonialisme, Paris, Présence Africaine, 1955, p. 10.

Cf. Histoire Générale de l'Afrique : volume III : L'Afrique du VIIème au XIème siècle et volume IV : L'Afrique du XIIème au XVIème siècle, Paris, UNESCO/NEA, 1990, 1985.

de 1854 ˆ 1865. Louis Léon César Faidherbe (1818-1889) avait été affecté en Algérie et en Guadeloupe avant d'être envoyé au Sénégal.

T. Obenga, Cheikh Anta Diop, Volney et le Sphinx, Paris, Présence Africaine/Khepera, 1996, p. 359.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» Avis de marché - Conseil Général de la Martinique (97) - restauration des collections céramiques archéologiques du Musée départemental d'archéologie et de préhistoire de la Martinique
» Histoire de l'art et Archéologie. Mais ou est l'Archéologie ? [IMPORTANT, PROGRAMME DU SEAD]
» La Bibliographie d'Histoire de l'Art (BHA)
» Histoire du mouvement hippie
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

L'idéologie occidentale et l'histoire de l'Afrique 3 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

L'idéologie occidentale et l'histoire de l'Afrique 3

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: CIVILISATIONS-
Sauter vers: