MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Le motif de la guerre contre la Côte d’Ivoire dévoilé (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Delugio
Membre confirmé
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 29/05/2005

18012006
MessageLe motif de la guerre contre la Côte d’Ivoire dévoilé (1)

Libération (qui titre en Une «Gbagbo dans le pot de cacao» - sic !) trahit ce matin le motif de la guerre contre la Côte d’Ivoire : le cacao. Il y a quelques semaines Le Courrier d’Abidjan (article publié en 2e partie - http://news.abidjan.net/article/?n=151886) mettait en lumière l’énorme pillage et trafic organisé avec complicités françaises et européennes, dont la banque «LCL», et la rébellion pour s’approprier le profit juteux du cacao ivoirien via le port de «l’ami personnel», Lomé. Aujourd’hui, Libération abat le jeu et dévoile les vrais motifs de cette guerre de recolonisation en pensant sortir en temps opportun un rapport qui ne prouve qu’une seule chose : (au-delà de dysfonctionnements qui n’arrivent pas à la cheville de ceux de la Sécu en France — pour ne pas parler de ceux qu’a connus la banque française qui voudrait tirer à son profit les bénéfices du cacao ivoirien) le pays producteur reçoit – comme s’il n’en avait pas le droit ! – une part du bénéfice de sa propre production !

(« Bruxelles a effectivement reçu un rapport dénonçant la gestion de la filière cacao par les autorités ivoiriennes mais il a été refusé car "il ne répondait pas à ce qui avait été demandé", a-t-on appris auprès de la Commission européenne. » Bruxelles – NouvelObs.com - 12h50)

Libération, entrant dans la dimension psychologique du combat contre la souveraineté ivoirienne, en dévoile ainsi les véritables motifs : économiques.

Et quand on sait que le cacao en question (premier producteur mondial) est le fondement de la possession (Bolloré) du premier port d’Afrique de l’Ouest, Abidjan, dans une zone pétrolifère…


L’ennemi a décidé d’intensifier la guerre: Nous n’avons qu’un seul choix : nous battre !

Notre Voie - mercredi 18 janvier 2006 — http://news.abidjan.net/article/?n=170752 :

Les ennemis de la Côte d’Ivoire continuent de conduire une offensive arrogante contre le peuple de ce pays. Sans surprise, ils viennent de poser le premier pas concret de la mise sous tutelle de fait de la Côte d’Ivoire. Structurellement, ils ne peuvent pas prononcer une mise sous tutelle parce que le Conseil tutelle de l’ONU est censé avoir fini son travail en 1994. Mais, sans scrupule, la clique de personnalités totalement corrompues qui grouillent dans les instances de ce machin de New York, viennent d’engager la guerre contre l’existence même de l’Etat de Côte d’Ivoire. Sans surprise ! Car il est clair, pour peu qu’on ouvre un peu les yeux, que ces personnes grassement rétribuées, qui se pavanent dans notre pays, à cause de la mise à mal des institutions républicaines, ne peuvent qu’entretenir cette mise à mal et se donner les moyens de sa durée.
A présent, il ne faut plus rien se cacher : l’ennemi a désormais une idée claire de ce que vaut le peuple de Côte d’Ivoire. S’il a décidé, sans se gêner, d’engager le combat frontal aujourd’hui, c’est que notre ennemi n’a jamais rien envisagé d’autre que la disparition de la Côte d’Ivoire en tant qu’Etat souverain indépendant. Cela signifie que quoi qu’on puisse faire, il tient à la disparition de notre Etat. Alors question : quel est le sens de tous les sacrifices que le peuple ivoirien consent depuis septembre 2002 ? Tous nos parents, amis et camarades seraient-ils morts pour rien ? notre pays aurait-il servi de lieu de villégiature à des fonctionnaires internationaux corrompus pendant plus de trois ans pour rien ? des milliers de personnes sont-elles mutilées, physiquement et intellectuellement, pour rien ? Non ! mille fois Non ! Car nous sommes, nous aussi, des êtres humains, des hommes et des femmes qui avons le droit d’exister, en tant que nation.
C’est pourquoi nous ne pouvons que nous dresser face à l’offensive de l’ennemi. Il commence par supprimer notre parlement : c’est une tactique banale qui consiste à procéder par étape : on abat les obstacles un à un. Après le parlement, suivra une autre institution, puis une autre, jusqu’à ce qu’elles disparaissent toutes. La parade contre cette tactique, c’est d’en bloquer la progression. En empêchant que le premier obstacle soit abattu. Nous ne pouvons pas accepter que des personnes véreuses, pour des intérêts mesquins et égoïstes connus, viennent décider, en toute illégalité, en complicité avec des fils indignes de la patrie, de tuer notre pays. Notre devoir, le seul, est de nous dresser, pour dire non à ces prédateurs de malheur.
Il est temps que le président Gbagbo, qui a tout donné, comprenne que tout ce qu’il cèdera désormais participera de la perte de la Côte d’Ivoire. L’ennemi en est désormais là : il a compris que notre chef, en cédant à ses pressions se donne la possibilité de manœuvrer pour continuer la bataille. Il a alors choisi d’utiliser cette tactique contre le président ivoirien : lui faire céder des choses qui ne lui laissent aucune marge de manœuvre. Notre ennemi pourra alors, tranquillement, éliminer tous les obstacles sur sa progression contre nous ; et rien ni personne ne le fera reculer, sinon une réaction vigoureuse de notre part. Le moment est venu d’accepter la bataille frontale qu’engage l’ennemi. C’est un devoir d’honneur et de dignité d’empêcher les autres de faire de notre pays leur chose. Ou bien on se bat maintenant et on en finit dans la dignité quel qu’en soit le résultat, ou bien on continue d’hésiter et l’ennemi progresse en nous méprisant, pour, au finish, abattre ses cartes selon ses objectifs qui n’ont pas changé depuis le début. Et on aura fait perdurer nos souffrances pour rien.
Je rêve d’un président Gbagbo qui apparaît à la télévision pour dire aux Ivoiriens : “nous avons donné tout ce que nous pouvions donner pour la paix. Je vous ai amenés à céder, souvent dans la douleur, parce que je croyais pouvoir ainsi arriver à la paix. A présent, je réalise que ce que la communauté internationale recherche en Côte d’Ivoire, ce n’est pas la paix, mais la mise à mort de notre pays. Elu pour défendre ce pays, à travers ses institutions, je ne peux accepter, ni devant Dieu, ni devant l’histoire, de laisser faire cette forfaiture. Je demande, aujourd’hui, en votre nom, à la communauté internationale, qui prouve par ses actes qu’elle n’est pas pour la Côte d’Ivoire souveraine et indépendante, de se retirer de notre pays, le temps que nous résolvions, par nous-mêmes, notre crise”. Là dessus, une ovation extraordinaire s’élève dans tout le pays, et les jours qui suivent, notre pays est libéré.
Dieu nous bénisse et combatte pour nous.
Bedi Holy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevingtaine.hautetfort.com/

 Sujets similaires

-
» La guerre contre les ténébres
» Officier Britannique pendant la guerre contre les Zoulous
» Avions de guerre chez NOZ !!!
» Comment imaginez-vous la fin de la 4e guerre et de quelle façon ils ont fait ?
» Wakanim en guerre contre le piratage
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le motif de la guerre contre la Côte d’Ivoire dévoilé (1) :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Le motif de la guerre contre la Côte d’Ivoire dévoilé (1)

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: NEO-COLONISATION-
Sauter vers: