MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE

Ce Forum MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE est lieu d'échange, d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.IL EXISTE MILLE MANIERES DE MENTIR, MAIS UNE SEULE DE DIRE LA VERITE.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE sur votre site de social bookmarking
MON BLOGUE-MY BLOG
QUOI DE NEUF SUR NOTRE PLANETE
 
LA FRANCE NON RECONNAISSANTE
Ephémerides

Partagez | 
 

 Loi du 23 février 2005 : l'Outre-mer en colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mihou
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8069
Localisation : Washington D.C.
Date d'inscription : 28/05/2005

30112005
MessageLoi du 23 février 2005 : l'Outre-mer en colère

Loi du 23 février 2005 : l'Outre-mer en colère

NOUVELOBS.COM | 30.11.05 | 08:23

Le maintien de l'article de loi imposant la reconnaissance du "rôle
positif de la présence française" a suscité des réactions hostiles
en Martinique.

Le rejet d'un texte des socialistes abrogeant l'article de la loi du
23 février 2005 sur le rôle positif de la présence française outre-
mer par la majorité UMP, mardi 29 novembre à l'Assemblée Nationale,
a suscité des réactions hostiles en Martinique. Les députés ont
rejeté mardi par 183 voix contre 94 la proposition de loi socialiste.
Le groupe UMP, qui dispose de la majorité absolue au Palais-Bourbon,
a en effet refusé d'examiner l'article unique de la proposition de
loi socialiste visant à abroger cette disposition, ce qui a conduit,
de fait, au rejet du texte après la discussion générale. Le groupe
communiste et républicain, les élus Verts mais aussi le groupe UDF
ont voté avec les socialistes pour l'examen de cette proposition de
loi. Quelques centristes ont toutefois voté avec l'UMP.

L'esclavage nié

Le président du Conseil régional et député de Martinique,
l'indépendantiste Alfred Marie-Jeanne "s'est insurgé" contre ce
rejet.


"Par cette attitude", écrit Alfred Marie-Jeanne dans un communiqué
rendu public mardi, "les députés UMP évincent ainsi, la
reconnaissance des crimes, des génocides, de l'aliénation, de la
soumission des peuples, de l'européocentrisme, voire de l'esclavage
et de la traite négrière, inhérents à la colonisation".
Selon lui, cet exemple montre "la nécessité de lutter encore
davantage contre la volonté de falsifier et de réécrire notre
Histoire".
De son côté, le maire de Fort-de-France, président du parti
progressiste martiniquais Serge Letchimy, a estimé qu'il s'agissait
là "d'une provocation". "Je suis", écrit-il dans un communiqué, "un
des enfants de ces humanités bafouées, de ces hommes qui ont remonté
lentement la pente hideuse et macabre de l'humiliation, de la
déshumanisation, construites par la colonisation au seul profit
mercantile des conquérants européens qui ont édifié une grande part
de leurs richesses au mépris de l'homme". Selon lui, "la
colonisation et l'esclavage sont indissociablement liées" et sont
des "crimes odieux, ignobles".

"Pas digne de respect"

Pour le maire PPM de Fort-de-France, "une démocratie qui tente
sournoisement de nier leur existence et leur cherche une quelconque
portée positive n'est pas digne de respect".
Enfin dans un communiqué, "le Comité Devoir de Mémoire-Martinique"
estime que l'article 4 de la loi du 23 février qui enjoint aux
enseignants de souligner le rôle positif de la colonisation outre-
mer constitue à l'évidence une remise en cause des récentes avancées
de la mémoire française concernant l'Histoire de l'esclavage et de
la traite négrière".


Source :
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20051130.OBS7017.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vuesdumonde.forumactif.com/

 Sujets similaires

-
» 7 février - Meurtre à bord + bonus lettrage
» Février 2005: Le pianiste de Wladyslaw Szpilman
» Octobre 2005: Le temps de la colère de Tawni O'Dell
» gicleur gasgas 300ec de 2005
» Exposition Turner et ses peintres : 24 février-24 mai au Grand Palais
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Loi du 23 février 2005 : l'Outre-mer en colère :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Loi du 23 février 2005 : l'Outre-mer en colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONDE-HISTOIRE-CULTURE GENERALE :: HISTOIRE-HISTORY :: TRAITE NEGRIERE-
Sauter vers: